Qu’est-ce que le Prana ?

le Prana

Vous pouvez ressentir le Prana en méditant

Le prana est cette source de vie, ce souffle vital qui nous traverse et nous anime. Si l’on peut s’en faire une idée par le simple ressenti, il est parfois utile de mettre quelques mots sur le principe, pour ne pas le confondre et pour tenter de l’appréhender dans toute sa richesse.

Le Prana

Le prana dans la tradition hindoue

Dans la tradition hindoue, le prana est le souffle vital à la base de tous les autres. C’est lui qui les contient et les permet. C’est le souffle vital respirant, fait,de mouvements contraires, de leur addition. Il est donc à la fois ce tout et cette somme qu’il peut dépasser. Il est dans le même temps le principe de la vie et la force qui la permet. C’est un concept complexe fait de niveau différents, d’éléments contraires et complémentaires.

Le prana connaît plusieurs niveaux, ceux-ci différant par leur subtilité et leur difficulté de perception. Ces différents niveaux cohabitent et sont liés, même si l’on n’arrive pas à les visualiser tous, même si l’on ne pense agir que sur l’un d’entre eux.

Le prana plus près de vous

Plus près de vous, le prana se manifeste dans le vent, dans l’énergie des aliments que vous ingérez, dans ce que vous puisez au sein de la nature, que ce soit en montagne, au bord de la mer, au milieu d’un pré, au coeur d’une forêt. C’est lui qui anime tout, qui vous donne cette impression de vitalité lorsque vous parcourez ces espaces, qui vous fait sentir ressourcé, apaisé, empli d’énergie à nouveau.

Le prana est aussi en vous. C’est lui qui vous anime et vous permet d’être. C’est la respiration qui en est peut-être la manifestation la plus claire. Avec elle, le prana circule en vous, à condition qu’il n’existe pas de blocage. Ces derniers peuvent parfois expliquer les problèmes plus profonds que l’on ressent de manière inexpliquée : douleurs musculaires, blocages, mal-être, angoisse, etc. Si le prana ne peut circuler, se crée en effet des accumulations néfastes d’un côté du blocage et des vides, tout aussi néfastes, de l’autre. Le prana est également véhiculé par l’eau que nous absorbons, c’est pourquoi il est important d’absorber suffisamment d’eau chaque jour, pour que l’énergie vitale puisse pénétrer profondément en nous, nous animer du plus profond de notre être.

Le prana est aussi transporté par les aliments que nous ingurgitons, dans des quantités bien différentes selon la qualité de ce que nous mangeons. Des aliments dépourvus de vitalité (chairs mortes, légumes et fruits cultivés de manière inadéquate, etc) ne sont porteurs que de petites traces de prana, parce que ce dernier les a en grande partie quittés.

Le prana est donc ce principe de vie et cette force animant le principe. C’est lui qui nous permet d’être et que nous devons cultiver, que nous devons rechercher, pour nous sentir débordants de vie, pour que la vie jaillissent en nous et de nous. C’est le prana qui, en grande partie, nous fait nous sentir si bien dans les grands espaces quand d’autres lieux nous sont indifférents.

Vous pourriez également apprécier :


Recherches qui ont permis de trouver cet article :
    le prâna, qu\est ce que le prana, mail prana se, qu\est-ce que le prana, ressentir le prana, l énergie du prana, quest ce que le prana

Discussion

  1. Bonjour,

    Quand je pense « prana », je l’associe toujours à la respiration. Mais c’est vrai que ce n’est pas que cela. Merci de le rappeler dans cet exercice.
    Bien amicalement,
    Christine

Rétroliens

  1. [...] que soit le nom que l’on a choisi de lui donner, le chi, le ki, le prana, la conscience de l’énergie vitale n’est pas un acquis pour tous. Savoir la ressentir est un [...]

  2. [...] prana est la force de vie, ce souffle qui nous anime tous. Il est possible d’en profiter très [...]

Réagir

*


4 + quatre =