Méditation et visualisation – comment pratiquer la visualisation durant vos méditations ?

méditation et visualisation
Méditation et visualisation vous aideront à identifier l’essentiel

La visualisation est l’un des éléments les plus importants de la pratique méditative dont bien des aspects reposent sur des images devant être totalement inventées, sur la représentation de concepts, d’abstractions. Pour parvenir à donner plus de réalité à vos images, il est important que vous appreniez à mieux voir et à discerner ce qui, dans la réalité quotidienne, caractérise les objets et les personnes, au delà des simples détails ou des traits trop généraux.

Méditation et visualisation

Travailler la visualisation comme un peintre

Si l’on prend le temps de se pencher sur les œuvres picturales dont la réalité nous stupéfie, l’on se rend souvent compte que l’examen des détails révèle de curieux choix, que les formes ne sont pas telles qu’elles devraient être, que des aberrations sont utilisées. Les chairs sont représentées à l’aide de bleu, de gris, de rouge vif là où elles semblent les plus vraies. Certains artistes savent saisirent une nature ou un caractère et les rendre en quelques traits seulement, n’hésitant pas à oublier, au passage, des aspects que l’imagination et l’habitude suffisent à recréer. Des peintres comme Lucian Freud travaillent ainsi à retrouver la réalité de la nature humaine en rendant les traits qui suffisent à la caractériser. Des traces et couches épaisses de peinture, des coups de pinceaux, des couleurs n’ayant apparemment rien à voir avec la peau sont utilisés et le résultat est saisissant de vérité, parce qu’il ôte de la représentation tout ce qui n’y est pas nécessaire. Pourtant, en regardant de près, les traits semblent grossiers. Il en est ainsi de beaucoup de tableaux. La jeune fille à la perle, vue de près, ne supporte pas le regard. Prise dans son ensemble, elle est d’une vérité étonnante.

Ce travail de peintre utilisé pour la méditation

Lorsque vous méditez, lorsque vous désirez visualiser une scène, une situation, rappelez-vous la manière dont travaillent les peintres. Ne cherchez pas à mettre tous les détails, à restituer tout ce qui pourrait l’être. Appliquez-vous plutôt à trouver ce qui suffit à caractériser les éléments dont vous avez besoin. Vous donnerez ainsi, paradoxalement, plus de réalité à vos visualisations, tout en les épurant, en leur ôtant tout ce qui ne leur est pas nécessaire, particulier. Pour cela, il vous faut travailler régulièrement en dehors de vos séances de méditation, en affûtant le regard que vous portez sur les objets qui vous entourent, les paysages, les personnes, les bâtiments, etc.

Durant la pratique elle-même, ne laissez pas le flot des détails vous submerger, gardez-le sous votre contrôle, tout comme vous le faites avec les pensées. En apprenant à retenir et utiliser les seuls détails utiles, vous dépouillerez vos visualisations de tout ce qui n’est pas strictement nécessaire, tout comme vous le faites avec vos pensées. Tout ce qui est du domaine du superflu, du secondaire, de l’accessoire ne doit pas venir vous encombrer, car il ne s’agit pas de la vérité des choses et des concepts, seulement d’éléments y étant rattachés. Si un détail se présente à votre esprit, prenez soin de l’analyser, de savoir s’il est utile, s’il apporte quelque chose à votre travail de l’esprit. S’il est possible de méditer sans l’utiliser, pourquoi vous en encombrer ? Le travail de la visualisation doit être soumis au même travail d’émondage que vos pensées. Si certains éléments sont suffisants pour rendre la vérité des choses, c’est que le reste n’est pas cette vérité. En vous débarrassant de ce superflu, vous éliminez également les notions qui y sont liées, celles qui vous encombrent et qui viennent parasiter, troubler votre flux de pensées, votre réflexion, votre analyse.

La visualisation dans la pratique méditative est donc un élément primordial pour découvrir les vérité de toute chose. Il vous faut, là aussi, veiller à ne pas être parasité, à ne pas laisser des détails annexes alourdir votre pensée et entraver votre réflexion. En cherchant à dégager les quelques traits qui définissent les choses qui vous entourent, vous pourrez obtenir un mode de pensée plus léger, plus clair, plus fluide et vous arriverez plus rapidement à trouver le cœur des éléments que vous soumettez à votre attention et à votre analyse.

Sujets abordés dans l’article :

  • Méditation en visualisation
  • Méditation et visualisation
  • Méditation par la visualisation
  • Visualisation méditation
  • Visualiser en méditant


Partagez notre article sur vos réseaux sociaux


Vous pourriez également apprécier

2 commentaires sur “2”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *