Comment augmenter votre capacité de visualisation mentale avec la méditation ?

visualisation mentale
Une meilleur faculté de visualisation mentale vous aidera dans votre vie de tout les jours

Se voir penser, prendre une position d’observateur, regarder ses pensées, avancer en soi, faire le vide, découvrir les modes de fonctionnement de son esprit, visualiser des images, des situations précises pour se détacher du stress, tout cela paraît parfois bien abstrait, difficile à appliquer surtout. La visualisation mentale, comme bien des pratiques, demande de l’entraînement, et vous verrez, à mesure que vous travaillerez, des résultats impressionnants et qui vous prouveront que vos efforts valaient la peine d’être accomplis.

Visualisation mentale

Mettre des images sur des concepts abstraits

Bien des concepts auxquels fait appel la méditation restent difficiles à cerner pour qui n’est pas familier des philosophies chinoise, indienne, japonaise, tibétaine, etc. Dès lors, retrouver ces concepts lors de la méditation, les utiliser et les appréhender est difficile. On craint de tomber à côté, de passer tout près sans s’en rendre compte, de ne pas être capable de les atteindre, de les entrevoir seulement.

Pour y remédier, il existe une solution simple : mettre des images sur ces concepts, en usant d’allégories. N’hésitez pas à mettre vos propres images sur ce qui vous paraît obscur. Pour cela, il vous faudra vous renseigner, prendre quelques informations ici ou là et les recouper pour définir un aspect général auquel vous pourrez associer une image. Ainsi, vous pourrez plus facilement accéder aux concepts qui vous intéressent et les visualiser. Attention, cependant, de ne pas tomber dans la contemplation de l’image pour l’image, de ne pas confondre l’allégorie et ce qu’elle doit représenter. Il ne s’agit que d’un moyen d’accès, pas d’une fin en soi.

Travailler votre regard et votre faculté à voir

Pour mettre des images de manière efficace sur les concepts, encore faut-il être capable de les visualiser. Cela se travail aussi, de manière plus concrète.

Régulièrement, prenez le temps d’observer un objet de votre quotidien, et de vous en déshabituer, pour le voir comme si vous n’en saviez rien. Observez-le quelques dizaines de secondes et fermez les yeux. Tâchez, alors, de le reconstruire par l’esprit, d’en restituer les principaux aspects, la couleur et la forme exactes, la matière, l’ombre, les détails. C’est bien plus difficile qu’on ne le pense. Mais le travail est toujours payant.

En vous exerçant, vous apprendrez à véritablement voir ce qui vous entoure. Comme il est possible d’apprendre à focaliser son attention, on peut apprendre à exercer son regard pour le rendre plus perçant. En travaillant ainsi, vous apprendrez à ne plus apercevoir simplement. Tout prendra une autre dimension, et vous enrichirez votre imaginaire. Vous aurez alors accès à bien plus d’images, à plus de nuances, de détails, de couleurs et vos visualisations mentales ne s’en trouveront que plus riches. Libre à vous de les affiner, des les détailler précisément, pour leur donner plus de consistance.

La visualisation lorsque vous méditez

Lorsque vous serez en pleine méditation, vous devrez apporter consciemment des détails aux images que vous contemplerez. Il vous faudra les fixer lentement, un par un, pour ne pas les perdre en route, pour qu’ils ne se remplacent pas les uns les autres, ne se mélangent pas non plus. Chaque détail devra avoir un sens, une fonction dans votre image.

À l’inverse, si vous observez des images de votre passé, de votre présent, des soucis, des situations que vous voulez analyser, n’y ajoutez rien, mais sachez discerner chaque replis, chaque zone d’ombre, le plus infime des détails en les regardant pour ce qu’ils sont, pas pour ce que vous voudriez qu’ils soient. C’est en travaillant sur le concret que vous aurez les outils nécessaires pour l’abstrait, parce que le premier est le plus accessible dans un premier temps, et qu’il faut bien commencer avec des objectifs à sa portée.

La visualisation mentale passe donc par une phase de travail sur le regard. C’est en le travaillant qu’on peut ensuite mieux observer son esprit, ses pensées, etc. C’est un processus long, difficile mais toujours payant. Comme tous les sens, le regard se travaille.

En exerçant son ouïe, l’on devient capable de discerner de nombreuses nuances de jeu chez les plus grands virtuoses, nuances que l’on peut ensuite imaginer à loisir pour en retrouver le plaisir à chaque fois qu’on le désire. Il en va de même avec le goût et les plats les plus raffinés, l’odorat est les parfums les plus délicats, qu’on peut retrouver sans la moindre stimulation concrète. Pourquoi le regard ferait-il exception ? Vous êtes déjà capable de rejouer sur l’écran de votre conscience vos scènes de film préférées, les moments forts de votre passé, etc. Travaillez, et vous arriverez à bien plus.

Sujets abordés dans l’article :

  • Visualiser mentalement
  • Visualisation mentale
  • Visualisation et méditation
  • Mieux visualiser grâce à la méditation
  • Méditer pour mieux visualiser


Partagez notre article sur vos réseaux sociaux


Vous pourriez également apprécier

7 commentaires sur “7”

  1. Comment peut-ont faire lorsqu’en fermant les yeux ils ne ce passe rien ? Mon esprit ne visualise rien, je suis incapable de visuliser quoique ce soit meme pas la forme la plus simple comme un rond, juste rien du noir a perte de vue… Je ne dis pas que je ne vois pas d’image, mais quand ca arrive il s’agit de flash que je ne maitrise absolument pas. Si je decide de visualiser mentalement quelque chose alors la mon « projecteur interne » se met en greve et n’affiche absolument plus rien… Est-ce possible de changer ca ?

    1. Je viens très récemment de commencer à me renseigner sur la méditation et ta difficulté à visualiser me fais me poser une question. Les dyslexiques ont-ils plus de mal à visualiser mentalement des formes du fais qu’ils aient moins de neurones dans l’air visuelle ? La méditation peut-elle améliorer significativement l’activité de la région du cerveau en question et d’en améliorer la communication entre les différentes aires de celle-ci(dans le but étant l’accélération de la vitesse de lecture) ?

  2. J’arrive à visualiser ma bite dans mon esprit et même à la sentir raide dans mon pantalon quand je pense à Jean Sarkozy. Je visualise ses cheveux, sa tête de Sarkozy, et là je bande comme un ouf.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *