Technique de méditation sur les pensées – les utiliser plutôt que les chasser !

méditation sur les pensées
La méditation sur les pensées vous apprendra à les utiliser plutôt que chercher à les repousser

La méditation est souvent associée au vide mental, à l’absence de pensées, de sentiments, de jugements. Il existe pourtant des situations où vous avez tout intérêt à utiliser vos pensées comme support de focalisation de votre attention. Lorsque vous n’arrivez pas à vous détacher d’un flot de pensées, ne cherchez pas à lutter plus que de raison. Lorsque vous devez trouver des solutions à des problèmes, pourquoi chercher à les fuir, autant tenter de trouver les réponses !

Méditer sur les pensées

Comment méditer sur vos pensées ?

Méditer sur les pensées, c’est méditer en contemplant le sujet qui vous préoccupe ou en choisissant l’un de ceux qui vous tourne dans la tête. Pour méditer ainsi, il vous faut déjà définir ce qu’est réellement votre pensée. Définir ainsi ce qui n’est le plus souvent qu’un ressenti est déjà très difficile et les mots tombent le plus souvent à côté. Il est pourtant primordial de savoir exactement ce sur quoi vous allez méditer. Avant de pouvoir en examiner tous les aspects et d’en découvrir les prolongements, il vous faut impérativement savoir ce dont il s’agit. En restant sur une vague idée de ce qu’est votre pensée, vous risquez simplement de vous en détourner sans vous en rendre compte et de ne faire que vagabonder plutôt que méditer. Définissez clairement ce qu’est votre point de départ pour pouvoir le garder en vue tout au long de votre pratique méditative.

Lorsque vous avez pu définir par des mots ou par des concepts suffisamment clairs ce qu’est votre pensée, vous pourrez l’observer, sans la juger. Faites-la tourner sous les yeux de votre esprit. Cherchez à l’étudier, à soulever la moindre ouverture qu’elle vous laisse entrevoir, pour la pénétrer plus en profondeur et ne pas rester à la surface des choses. Percez ainsi les couches l’une après l’autre. En même temps que vous allez vers le noyau de votre pensée, ne vous privez pas d’envisager ses diverses extensions. Qu’implique-t-elle ? Comment est-elle reliée à d’autres pensées ? Ce que vous découvrez d’elle va-t-il dans le sens de ce que vous avez découvert précédemment ? Toutes les questions sont bonnes à poser s’il s’agit d’étudier votre pensée sans vous en détourner. À mesure que vous cheminez vers le cœur de la pensée et que vous découvrez ces nombreuses extensions, vous devriez voir se dégager également un peu de votre système de pensée, de votre manière d’envisager les choses. Si vous le pouvez, vous avez tout intérêt à vous observer en train de décortiquer cette pensée. La manière dont vous le faites est révélatrice de la manière dont vous envisagez le monde, de la place que vous y occupez, de la manière dont vous évoluez. C’est un enseignement riche mais dont la vérité peut parfois être abrupte, si vous sentez un malaise, ne forcez rien, vous pourrez y revenir plus tard, une découverte après l’autre, un pas après l’autre.

Méditer sur ses pensées plutôt que faire le vide ?

Faire le vide est parfois très utile, mais lorsque l’on est dans un état tel que le flot de pensées coule malgré tout, pourquoi chercher à lutter et perdre toute une séance de méditation pour n’arriver à aucun résultat. Plutôt que de chercher à lutter contre les vagues ou les flots, autant utiliser leur énergie pour avancer. C’est là un excellent moyen de prendre l’esprit à son jeu et de lui laisser libre court lorsqu’il en a besoin. Que ce soit parce que vous manquez encore d’entraînement ou parce que quoi que vous fassiez le flot des pensées ne s’interrompt pas, sachez utiliser l’énergie présente plutôt que de lutter contre elle et de dépenser d’autant plus d’énergie pour ce faire. Si vous méditez profondément en contemplant une pensée de votre choix, vous aurez mené une séance de méditation tout aussi utile que si vous aviez cherché à faire le vide. Apprenez à vous montrer souple et à tirer le meilleur de chaque situation et de l’état dans lequel vous êtes pour leur faire face.

Méditer sur les pensées est un travail méditatif très intéressant si vous prenez bien garde de ne jamais dériver. Vous en apprendrez tout autant sur vous que si vous aviez simplement cherché à faire le vide. Sachez canaliser votre énergie lorsqu’elle se montre débordante plutôt que de la laisser vous submerger.

Sujets abordés dans l’article :

  • Contemplation de ses pensées
  • Méditation sur les pensées
  • Méditer en contemplant pensées
  • Méditer sur ses pensées
  • Pratique méditative sur les pensées


Partagez notre article sur vos réseaux sociaux


Vous pourriez également apprécier

2 commentaires sur “2”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *