Comment méditer debout ? Une méthode simple pour un apaisement immédiat

méditer debout

Un exercice de yoga s’apparentant à une forme de méditation debout

Méditer debout est une expérience très intéressante, puisque le corps se fait bien plus présent que dans les différentes formes de méditation assises. Méditer debout, c’est appréhender cette possibilité que l’on a d’évoluer dans un état d’équilibre précaire permanent. C’est aussi prendre conscience de notre capacité à nous maintenir sur des appuis d’une petitesse impressionnante lorsque l’on prend le temps d’y songer.

Méditer debout

Méditer debout peut se faire dans bien des situations. Vous pourrez ainsi mettre à profit votre trajet debout dans le métro ou le bus du matin, votre attente dans les files, vos moments de plein air… ou simplement méditer debout chez vous, pour essayer autre chose, pour simplement changer un peu.

  1. Tout d’abord, portez attention à votre tenue. Vous devez porter des vêtements qui vous sont agréables. Vous porterez des chaussures agréables, préférablement plates. Si vous le pouvez, être pieds nus sera plus indiqué. Si vous n’en avez pas l’habitude, ce sera une expérience intéressante que de vous concentrer sur le contact de la plante de vos pieds au sol. Si vous le pratiquez déjà, vous savez à quel point il est agréable de laisser ses pieds s’épanouir sans retenue, sans contrainte.
  2. Vient alors le moment de pratiquer. Vous allez donc vous mettre debout et vous redresser, parce qu’il est important de vous rappeler que l’on peut être debout sans se tenir droit. Vous allez imaginer qu’un fil vous tire le sommet du crâne. Tenez votre dos droit mais sans raideur excessive.
  3. Laissez vos bras tomber le long du corps naturellement. Ne serrez pas vos poings, laissez vos mains s’ouvrir comme elles le veulent.
  4. Fixer un point du regard ou fermez les yeux, comme vous le préférez.

Que faire quand on médite debout ?

Tout d’abord, vous allez vous concentrer sur votre corps, sur la manière dont il travaille pour se tenir debout. Vous découvrirez ensuite qu’il le fait sans énormément d’effort, grâce à un travail conjoint des articulations et des muscles. Il existe une position qui vous permet de ne pas vous épuiser malgré l’énorme travail nécessaire à la station debout. En vous concentrant sur votre position, surtout si vous fermez les yeux, vous verrez que l’équilibre est sans cesse menacé. Mais vous verrez également que le corps corrige en permanence par de petits mouvement qui lui permettent de se tenir debout et de ne pas chuter. L’équilibre est précaire, il n’est jamais acquis pour longtemps, dans ce domaine comme dans bien d’autres. Prenez conscience, également, de la petitesse des appuis dont nous disposons pour nous tenir debout, que ce soit en mouvement ou à l’arrêt. La plante de nos pieds est finalement bien petite pour supporter plusieurs dizaines de kilogrammes. Pourtant, nous nous tenons debout, nous nous déplaçons, nous dansons, courons, etc, avec beaucoup d’agilité, et il ne nous serait pas nécessaires d’avoir de plus grands pieds. Le corps humain est une machinerie extrêmement complexe qui permet beaucoup avec de petits moyens.

En apprenant comment méditer debout, nous apprenons énormément sur nous, sur ce corps que l’on délaisse finalement trop souvent ou dont on ne soigne que l’aspect, alors qu’il est une machinerie complexe que l’esprit anime et rend unique. On apprend également que la station debout est une image de notre vie, où l’équilibre est précaire et demande un travail constant, toujours renouvelé, ce qui ne le rend pas moins intéressant pour autant, au contraire.

Méditez-vous parfois debout ? Quelle est votre expérience avec cette pratique ?

Vous pourriez également apprécier :


Recherches qui ont permis de trouver cet article :
    meditation debout gratuite, comment faire la meditation chrétienne, meditation debout boudist, peut-on méditer debout

Discussion

  1. Ludovic a écrit :

    Lorsque je suis trop tendu et que je n’arrive pas à méditer en lotus ou demi lotus, je pratique la position de l’arbre pour retrouver le calme mental, est -ce que cette position est considéré comme une méditation ?Car je trouve qu’elle est très utile pour se reconnecter avec le moment présent.

    • Bonjour Ludovic,

      Ce n’est pas tant la position que l’attitude et l’état d’esprit méditatif qui est important. Si la posture de l’arbre vous convient, alors n’hésitez pas à l’utiliser !

      Bien cordialement,
      Cédric

    • Bonjour Ludovic,
      Je pratique moi-même la position de l’arbre, une des techniques de Qi gong.
      Je confirme, c’est une excellente manière de médider. Au début, la position n’est pas super confortable, mais la persévérence fait oublier les tensions. Je tiens la positions de 20 à trente minutes. je me concentre sur ma respiration et quand ses les bras sont trop lourds, je les descends d’un centimètre, ca trompe le cerveau ! et on tient plus longtemps.
      que la journée te soit douce .
      nelson

  2. Lorsqu’on m’a parlé de méditation debout, j’ai trouvé cela totalement impossible, dans le sens où je pensais que le corps ne pouvant pas être détendu, relâché et qu’on ne pouvait pas atteindre un état méditatif. Sceptique, j’ai quand même testé et j’ai été agréablement surpris : cela crée un autre rapport à son corps, on le « sent » plus, le moindre muscle, le moindre tiraillement dans les jambes. Ce n’est pas toujours agréable mais je recommande vraiment de le tester au moins une fois !

  3. Michel a écrit :

    Que veut dire méditer ?

  4. Bonsoir,

    Merci pour votre article !

    J’ai essayé de méditer debout pour la première fois ce soir, pendant 10 minutes. Sachant que je médite déjà tous les jours, mais en posture assise.

    Méditer debout m’a paru plus difficile, j’ai notamment senti les petits balancements que vous évoquez… Mais je trouve que c’est également une posture de méditation intéressante. J’ai commencé les jambes assez fléchies mais j’ai assez vite senti que ça chauffait dans les ischios-jambiers, donc j’ai retendu les jambes progressivement. Avez-vous des conseils sur ce point : tendre ou ne pas tendre les jambes ?

    Merci d’avance

  5. Wow, je ne pensais pas qu’on pouvait méditer debout.
    J’ai essayé assise (que je pratique) , en marchant mais jamais immobile et debout. En marchant, j’avais bien aimé, se concentré sur les sensations du pied, dans une marche lente ..A essayer donc ! Valerie

Rétroliens

  1. […] méditer discrètement dans une file d’attente, je vous invite à porter votre attention sur votre position debout. Comment sont vos pieds? […]

Réagir

*