5 techniques pour mieux gérer la paralysie du sommeil


paralysie du sommeil

Ne craignez plus la paralysie du sommeil ! Grâce à ces techniques vous savez maintenant comment réagir !

J’ai récemment connu une nouvelle paralysie du sommeil et me suis demandé que faire la prochaine fois que cela arrivera.

Pour ceux qui ignore ce que c’est, voici ce qu’en dit Wikipédia :

La paralysie du sommeil est un trouble du sommeil, ou plus précisément une parasomnie selon la Classification internationale des troubles du sommeil, qui se caractérise par le fait que le sujet, sur le point de s’endormir (paralysie hypnagogique) ou de s’éveiller (paralysie hypnopompique) mais tout à fait conscient, se trouve dans l’incapacité d’effectuer tout mouvement volontaire. À cette sensation d’immobilisation sont couramment associées des hallucinations auditives, kinesthésiques ou visuelles ainsi que des impressions d’oppression, de suffocation, de présence maléfique et de mort imminente. Le sujet, dans l’impossibilité d’articuler les sons et de prévenir l’entourage, éprouve le plus souvent un sentiment d’anxiété et de frayeur.

Pour ceux à qui cela n’est jamais arrivé, sachez que ce phénomène touche entre 25 et 60 % de la population au moins une fois dans leur vie !

Comment faire pour éviter une paralysie du sommeil et comment la vivre au mieux lorsqu’elle se produit ? Voici le résultat de mes recherches.

Paralysie du sommeil

Première approche : la vivre paisiblement

La paralysie du sommeil n’est pas obligatoirement un phénomène effrayant. Il semblerait que l’aspect terrifiant des hallucinations, tel que certaines personnes l’éprouvent, dépend en grande partie de leur état d’esprit : le fait de se sentir immobilisé provoque la panique et la panique induit le caractère cauchemardeux des hallucinations. En faisant disparaître la peur qui accompagne le phénomène, on fait aussi disparaître les expériences désagréables. Un conseil est donc de maîtriser ses émotions et, en particulier, d’éviter de lutter et de se débattre, réactions qui accroissent l’angoisse et intensifient les aspects désagréables de l’expérience. Il est aussi possible de modifier ses sentiments en évoquant des émotions positives.

Deuxième approche : tenter de se réveiller complètement

Certaines techniques permettent de provoquer rapidement un réveil complet. L’une consiste à se concentrer sur sa respiration et en prendre le contrôle, en la ramenant à un rythme régulier et en pratiquant des respirations profondes. Tousser volontairement conduit au même résultat.

L’atonie musculaire ne touche complètement que les muscles posturaux ; de nombreux petits muscles du corps ne sont pas affectés, ou moins. Aussi remuer un doigt ou un orteil, crisper et décrisper régulièrement le poing, grimacer en contractant les muscles du visage, ou encore remuer la langue dans la bouche, bouger les yeux çà et là ou loucher sont des méthodes connues pour mettre fin au trouble

Troisième approche : demander de l’aide à votre partenaire

Sachant qu’un simple contact extérieur suffit pour revenir à un état normal, il est souhaitable de mettre au courant son partenaire de lit et de lui demander d’intervenir sitôt qu’à certains indices (gémissements, respiration haletante) il estime que se produit une crise.

Quatrième approche : rendre les hallucinations agréables

Il faut aussi savoir qu’il est possible d’orienter volontairement les hallucinations afin de leur donner un caractère agréable et les transformer en expériences subjectivement positives, voire parfois vécues comme spirituelles. On peut entre autres visualiser une situation en accord avec les sensations proprioceptives (par exemple profiter de l’impression de flottement pour s’imaginer flotter sur un lac).

Cinquième approche : la transformer en rêve lucide (ma préférée !)

Il est aussi faisable, depuis l’état de paralysie du sommeil, d’entrer consciemment dans un rêve lucide (un rêve où l’on se sait rêver et où s’offre donc la possibilité d’agir et de modifier le contenu onirique avec plus de liberté), ce qui désamorce généralement l’aspect effrayant de l’expérience. Les méthodes consistent, toujours après s’être convaincu du caractère onirique et inoffensif des ressentis, à accepter images et sensations telles que la pression vers le bas, le flottement, les impressions de sortie du corps, à se laisser aller et à les accompagner mentalement ou bien même à susciter et accentuer ces perceptions, en particulier la rotation sur soi-même.

Alternativement, l’état de paralysie du sommeil est également idéal pour débuter une projection astrale. Plus d’informations sur le voyage astral peuvent s’obtenir via ce livre.

Grâce à ces cinq techniques pour mieux gérer la paralysie du sommeil, j’espère que vous aurez désormais l’esprit plus tranquille la prochaine (ou première !) fois que cela arrivera. Je suis en tout cas rassuré à propos de ce phénomène. J’avais instinctivement utilisé la deuxième approche la dernière fois que cela m’est arrivé et vais tenter de la vivre différemment (première, quatrième ou cinquième approche) la prochaine fois !

Avez-vous déjà connu une paralysie du sommeil ? Comment l’avez-vous vécu ?

Vous pourriez également apprécier :


Recherches qui ont permis de trouver cet article :
    paralysie du sommeil, la paralysie du sommeil, paralysie sommeil, paralysie du sommeil que faire, comment eviter la paralysie du sommeil, comment faire une paralysie du sommeil, soigner paralysie du sommeil, jai un suffocation pendant mon travail comment en est arrivée, paralysie du sommeil cause, comment soigner la paralysie du sommeil

Discussion

  1. barberis a écrit :

    Bonjour!

    Je me présente, je m’appelle Quentin, j’ai bientôt 21 ans et ça fait deux ans que j’ai des périodes de paralysie du sommeil (sans compter tout les flashs et les rêves prémonitoires que j’ai depuis tout petit), autant dire qu’en une période il peut arriver que j’en aie 3 à 4 fois par semaine et malgré que j’en ai autant je n’arrive pas à y contrôler quoi que je fasse, c’est comme si mon esprit voulais quitter mon corp à chaque fois et étant donné que mon corp est endormi, impossible de revenir à moi avant deux minutes de terreurs sans hallucinations par contre, y aurait-il des niveaux de paralysie du sommeil ? Enfaite j’en ai parlé à mon médecin mais aucune médecines n’existent pour soigner cela, bref j’en peux plus ! X(

    • Bonjour Quentin,

      J’ignore s’il existe plusieurs niveaux de paralysie du sommeil. A ce que vous décrivez, j’aurais tendance à dire que oui.

      Avez-vous déjà testé les méthodes décrites dans l’article ?

      Je vous souhaite bon courage durant ces périodes difficiles, toute ma sympathie,
      Cédric

      • karine a écrit :

        Salut oui il y plusieurs degré car j’ai 33 ans ça fait 20 ans je fais ça et ca devient de plus en plus long et difficile d’en sortir j’entends des truc halluciné mes oreilles bourdonne et une présente me chatouille le bas du dos le pire c quand quelques chose m’empêche de respirer et j’en sors juste attend de mourir car je me sens partir c atroce ma question et ma peur est est ce que cette esprit peu prendre mon corps …

        • kinkin a écrit :

          Salut karine

          J’ai moi aussi la respiration qui se stoppe pendant certaines de mes ps et moi aussi ma respiration ne reprend que quand je suis persuadée que je vais mourir. Les arrêts respiratoires sont de plus en plus longs. J’arrive à me forcer à respirer sauf qu’en fait ma poitrine bouge mais l’air ne rentre pas. J’ai découvert un groupe « paralysie du sommeil » sur facebook. Il y a pleins de témoignages, pleins de personnes qui font des ps, rêves lucides, voyage astral…. ça m’a beaucoup aidé de parler à des personnes qui me comprennent et qui ne me prennent pas pour une cinglée.

          • delmer a écrit :

            bjr oui moi j ai ete voir sur facebook mais je ne crois pas que ce groupe soit bien adapté a la question paralysie du sommeil c est toujours enn train de deraper sur le theme ,,paranormal presence de divers demons pffff la c est l horreur

        • Doom lionel a écrit :

          Ce que tu ressens dans le bas de ton dos est juste ce que l’on pourrait appeler l’énergie sacrée (qui vient de Sacrum les vertebres du bas du dos qui son soudées entre elles) ou Kundalini, c’est l’un des sieges de l’énergie qui est en nous, il ne faut pas avoir peur tu experimente juste eveillé ce que tu fais toutes les nuits endormie, mais en étant éveillé ton EGO est présent lui aussi et il turbine dans tout les sens pour expliquer et comme il ne sait pas il panique, cette étape du voyage astrale est perturbante et selon les personnes habitués à cotoyer la mort de pres beaucoup plus intense. Et ensuite … le corps astral quitte le corps physique qui reste là bien sagement comme endormi pendant que selon l’experience de chacun et son niveau de conscience à ce moment là vivre votre experience de voyage astral en commencant le plus souvent par s’observer vous meme en train de dormir, ensuite les possibilités sont infinies. Promener chez vous, à l’autre bout du monde, sur une autre planete, dans d’autres plans, rencontrer des entités différentes de nous et ce qui reste le plus beau: se souvenir de tout au réveil 😉

        • Deniz a écrit :

          Moi ça fait 10 ans que j’ai ça, j’ai aujourd’hui 38 ans, au début c’était agréable j’arrivais a flotter, à me balader chez moi avec mon ame eveillé et corp endormi, j’arrivais a creer des situation impossible à réaliser, genre créer une créature de rêve dans la pièce d’à coté, et c’est ma respiration d’exitation qui me reveillais.

          Avec le temps ça s’est empiré, plus moyen de rêver dans cet état, au début c’était un fort frisson dans le dos lancé par mon corps qui me reveillais, avec le temps ça ne marchais plus et mon corps ne le faisait plus. Avec le temps j’ai commencé à avoir des bourdonnement très intenses aux oreilles, sensation que mon cerveau bougeait dans mon crâne. J’arrivais il y a quelques années à me reveiller en me forçant a sursauter, maintenant cela ne marche plus. J’arrivais maintenant même à bouger ma jambe, et cela ne me reveille pas. Parfois j’ai les yeux ouvert je vois tout autour de moi. Et j’ai toujours cette sensation non pas sensation un vrai étouffement, ma respiration est très lente et j’ai de plus en plus de mal à respirer correctement, je pense que dans cet état on peux y rester.

          Donc oui d’après mon experience je peux vous dire qu’il y a plusieurs stade et même peut être plusieurs sorte différente de paralysie du sommeil vu les experiences décrites ici. Et je pense sincèrement que c’est quelque chose qui cloche au niveau du cerveau, et je pense que c’est lié à un déréglement du système de sommeil, le déclanchement peut être par exemple un travail de nuit, ou une soirée bien arosé et puis ça continue.
          Moi ça m’arrive le plus souvent lorsque par exemple je m’endors assis, assis dans le bus ou sieste dans la journée. Il m’est dorénavant impossible de dormir tôt, quand je ne suis pas fatigué je suis presque sur que cela va m’arriver.

    • Bonjour, effectivement selon moi et comme le souligne l’auteur de ce « post » ceci est tres certainement en lien avec le voyage astral.
      Selon beaucoup de personnes le pratiquant cette situation de paralysie peut provenir d’un début de voyage, d’un retour de voyage pas forcément réussi ou encore d’un rappel du corps astral qui lui est parti alors meme que vous venez de vous réveiller (le corps physique reste à l’affut vous avez pu etre réveillé par un bruit ou un mouvement de quelqu’un).
      Pour expliquer un peu ce phénomène, depuis plusieurs années les vibrations de la planete s’élevent et de plus en plus de personnes sortent peu à peu « du troupeau », vous allez commencer à chercher des réponses du coté médical, puis vous tourner vers d’autres possibilités qui deviendra pour la grande majorité un duel avec vous meme ou plus particulierement avec une partie de vous meme qui s’appelle l’EGO qui est la partie de vous qui est conditionné depuis la naissance à « rentrer dans le moule » qui range toutes les informations dans des cases liées entre elles et vous rassure.
      Cette partie de vous meme n’aime pas le changement il prefere la sécurité, il parle sans cesse dans notre tete il nous fait vivre dans le passé, dans le futur mais pas dans le moment présent, je vous invite à vous renseigner sur les mécanismes de l’EGO pour celles et ceux que leur EGO n’a pas déja réfuté actuellement cette idée.

      Pour en revenir à la terreur la suffocation, la présence maléfique, ce genre de chose qui vous arrive est en tres grande partie du à votre EGO parcequ’il à peur, il ne comprend pas il n’a pas de case ou ranger cette information insensée et si vous arrivez à le faire taire vous entrerez alors dans ce qui s’appel « le lacher prise ».

      Tout ceci releve de la spiritualité pour vous se sont peut etre le voyage astral, pour d’autre les vibrations dans le corps, les intuitions, les prémonitions, entendre ces guides, voir l’invisible pour le commun des hommes, voir les morts ou sentir leur présence, comprendre qu’il y a autre chose.

      Certaines experiences comme une EMI ou un deces d’une personne proche, un accident, l’effondrement de votre vie matérielle par exemple peuvent avoir la contrepartie d’introduire un certain lacher prise, un genre de plénitude qui vous emmenera dans ce voyage qui est la decouverte du sois.

  2. Marina a écrit :

    Exactement pareil que Quentin, moi cela fait plus de 3 ans que j’en fait très régulièrement, et impossible de contrôler quoi que ce soit…
    C’est une sensation terrifiante et j’ai l’impression à chaque fois que je vis mes dernières minutes…. J’ai vraiment peur de mourir paralysée dans mon sommeil… c’est atroce. En revanche, je n’ai pas d’hallucinations… seulement, j’ai l’impression que quelqu’un veut m’étouffer… et que parfois ma couverture bouge…
    Comment faire pour modifier ses émotions quand ça nous arrive… je n’y arrive pas du tout…
    Merci à l’avance

    • Quentin a écrit :

      Hello Marina !

      Alors écoute, depuis le dernier message que j’ai posté ici j’ai testé pleins de techniques simples ou compliquées, mais si tu veux la meilleure qui sur moi me permet d’éviter la paralysie du sommeil c’est de quand tu sens que la paralysie monte il suffit de bouger les doigts de pieds, des mains ou aussi bouger la langue dans la bouche, etc. En gros bouger un muscle pour justement éviter que ton corps ne s’endors avant ton esprit qui t’évitera des paralysies, en revanche si cela t’arrive aussi d’en avoir le matin c’est un peu plus compliqué d’y pratiquer au vu qu’au réveil nous sommes tous en état de subconscient et que nous n’avons pas forcément la tête à faire bouger un muscle ou même de penser à le faire, mais avec de l’entraînement on y arrive.
      Ensuite, je te conseil d’acheter des livres tels « au delà du corp » ou même sur le « mentalisme » car il n’y a pas que du mal dans cette paralysie du sommeil et cela peut s’avérer même bénéfique avec la maîtrise de ce domaine ! Haha si tu as d’autres questions (j’espère que le fait que je tutoye ne dérange en rien) je suis disponible 😉 -> k-one@hotmail.ch

      Bien du courage à toi !
      Salutations =)

      • Marina a écrit :

        Je viens seulement de trouver ton message !
        Merci pour tes conseils 🙂
        En ce moment, ça se calme un peu… j’en n’ai pas eu depuis longtemps (je croise les doigts) !
        Je prends ton adresse mail quand même 🙂
        A une prochaine ! 😉

    • jamal a écrit :

      Bonjour excusée mes erreurs d h orthographe .j’ai vécu toutes ses souffrances pendant des années .au debut je croyait se que je voyais sa me terrifié .plus ca me terrifié plus c etait fréquen . J ai compris après des années que sa se passe a l intérieur de soi . J’ai vaincu ma peur par la raison. On peut dirigé son reve ver un réveil forcé grace a l’ouïe et la respiration ?sa marche .je découvre et je lis a l instant toute ses soufranse et ses personnes qui souffre actuellement je pensait que tous le monde finissais par vaincre. Moi sa fais 20 an que j ai vaincu ma méthode et simple et je suis étonné de la retrouver dans c es 5 technique a si internet existait a cette époque j aurais peut être guerrie plus tôt soit je defie tout diable ou sorciere de venir sassoir sur moi je me batterais jusqu’au levé du jour avec courage est sa sans peur.je vous assure que tous le monde peux vaincre parce qu il suffit de se réveiller. Ma technique de combat un peux difficile de l écrire comment expliquez un son .il y a un travail de concentration je me suis guerrie assez vite . J ai des séquelles que je garderais peut être toute ma vie.mais je n’ai plus jamais eu de paralysie

    • Jenny a écrit :

      Bonjour moi j’en fait des paralysies nocturnes depuis déjà quelques années mais j’ai appris à me contrôler, ça commence chez moi avec un fort bourdonnement dans la tête et je ne peux pas bougé ni crié, je vois ma chambre dans mon subconscient je sais que je suis entrain de dormir, alors quand ça m’arrive je me dit que ce n’est pas la que je vais mourir simplement je le vis à ma manière donc j’attends que ça passe et me réveil tranquille

  3. Véronique a écrit :

    Bonjour,

    En lisant votre article, je me demande si l’expérience étrange que j’ai vécu est bien une paralysie du sommeil. Un matin où je me trouvais seule, je dormais et j’ai ressenti comme une présence qui se mettais assise à mes côtés. Et puis elle m’a serré très fort et je ne pouvais plus respirer et la peur est arrivé ainsi que la panique. Mais au fond de mon cœur j’ai senti que cette présence ne me voulait pas de mal mais j’ai eu encore plus peur quand j’ai eu la sensation que mes draps se soulevaient et puis plus rien et peu de temps après je me suis réveillée inquiète et surprise. Alors qu’en pensez vous ?

    • Barberis a écrit :

      Bien le bonjour Véronique, alors d’après le récit que vous avez notifié, je pense qu’effectivement c’était une paralysie du sommeil et que cela a enchaîné des hallucinations très fréquentes suivant les personnes qui ont fait cette expérience.

  4. Welie a écrit :

    Je vient il me semble aussi de vivre ma première expérience de paralysie du sommeil.
    Au cours d un sieste pour ma part et allongée sur le dos.
    Je me suis réveillée ( pas a fond un réveil ou les yeux sont très très lourd) et je ne pouvais plus bouger mes bras je pense mes jambes aussi mais je n ai pas essayer de le faire . Je me sentai épiée par la fenêtre mais incapable de tourner la tête. Je n ai pas paniquée en revanche et je me suis rendormie…
    Cela est vraiment très bizarr tout de même comme sensation

    • vanessa a écrit :

      Bonjour j’ai eu exactement cette expérience ce matin pour la première fois.
      Tout comme vous ce matin je me suis réveillée d’avoir entendu ma porte de chambre s’ouvrir. Je dormais sur le dos la couette bien remontée m’empêchait de voir la porte à ma droite. Pourtant je « voyais » quelque chose de gris/noir ou plutôt quelqu’un dans l’encadrement de la porte.
      Quand je dis voyais c’est étrange parce que j’avais l’impression d’avoir été droguée (paupières lourdes, tremblantes, je devais lutter pour les garder ouvertes )
      J’ai aussi senti ma couverture se soulever en bas de les jambes comme si quelqu’un sortait par là ou entrait. Mais impossible de bouger je me disais c’est un rêve mais ça avait l’air tellement réel les bruits de ma porte la sensation de soulèvement de la couette. Je me suis rendormie et ça aussi recommencé et je me suis efforcée de rester éveillée parce que j’avais peur cette fois de me rendormir et que ça recommence.
      Est ce ceci une ps?

      • Bibidel a écrit :

        Bur oui tout à fait cette expérience et bien une ps les miennes sont similaires
        à la votre porte qui s ouvre couette qui bouge avec une sensation que quelques un s assignation à côté de moi moi sa fait 3 ans bon courage à vous

  5. Salma a écrit :

    Salut,
    Je me paralyse assez souvent dans mon sommeil. Je m’y suis habituée mais ce qui me dérange ce sont les sifflement intenses. Si vous avez une idée d’où ça vient partagez s’il vous plait.
    Merci

  6. Agnès a écrit :

    Je m’appelle Agnès j’ai 17 ans et je fais de la paralysie du sommeil depuis que j’ai 13 ans environ. J’ai longtemps cherché a savoir se qu’était ces étranges rêves que j’ai souvent attribué à un contact avec l’au-delà. Je peux faire jusqu’à 6 paralysies certaines nuits et être tranquile pendant quelques semaines. J’ai beaucoup souffert de sa puisque je ne vis pas vraiment de contact visuel mais beaucoup de contact tactile. Avant hier j’ai rêvé de ma défunte Marraine qui caressait mes cheveux. Etrangement j’ai entammé une discussion totalement délirante avec elle. Ce genre de gestes tactiles ne me gênent pas mais quand je commence une paralysie il suffit que je pense a une partie de mon corp pour qu’une douleur persistante apparaisse à cet endroit précis. Parfois je ressent la sensation du viol, chose très difficile à expliquer. Le fait de ne pas me débatre a beaucoup aténué mes « rêves ». Le fait de penser que l’on veut se réveiller laisse une durée moin longue et un réveille plus doux. Pour éviter de recommencer les rêves tout de suite après il est important de penser à sursotter un bon coup quand on se réveille, sa fait du bien à l’esprit qui se dit clairement réveillé même si les rêves persistent au moment de l’endormissement. Voici mes conseils personnels acquis avec mon expérience à vous d’en faire usage si besoin. Je pense quand même que chacun doit trouver la bonne technique pour mieux les vivre 😉

  7. Lucas a écrit :

    Bonjour à tous ! J’ai 19ans et je viens de faire l’experience de ma 5eme paralysie du sommeil… Les 3 premieres ayant été trés anxieuses . Hier, à l’heure de la sieste j’en ai fais une 4e , toujours aucun moyen de bouger et cette impression de présence « maléfique ». Cependant , j’ai gardé mon calme et de ce fait je n’ai pas eu de sensation de malêtre. Et op, rebelote aujourd’hui : re sieste , re paralysie du sommeil… Mais alors là !! C’était fou , il m’a suffit de chasser cette présence avec mon esprit pour qu’elle me laisse tranquille (en l’insultant par exemple , ou plutôt en me moquant d’elle si l’on puit dire) – (Pour moi il pourrait s’agir de la part d’inconscient que nous n’assumons pas ou quelque chose comme ça). Par la suite , la paralysie m’a permis de faire ce que je voulais : dévaler une piste de ski gigantesque à toute allure et ressentir tout les frissons et l’adrénaline par exemple, cela demandant de tout imaginer ahah ! A chaque fois qu’un sentiment de malêtre revenait , il me suffisait de me concentrer sur quelque chose qui me rend heureux. Et op , aprés , free time : je pouvais vraiment faire tout ce que je voulais !!! Il suffit donc de rester calme :). A un moment j’ai meme pensé être réveillé et me ballader dans mon appart mais non^^ Il suffit de retenir sa respiration pour se réveiller. Si quelqu’un désire des précisions sur cette méthode il n’a qu’à m’envoyer un mail 🙂 KEEP CALM and it’s gonna be alright !!

    • Fadoua a écrit :

      Hey Lucas.
      Bon moi aussi je souffrais de la paralysie, j’imaginais tout le temps que je quittais mon corps, je croyais mourrir, et donc me reveillais hyper terrifiée, il y’a 2 mois, j’avais abouti a cet article et bizzarement la paralysie ne me faisait plus peur, j’ai même eu un rève lucide, et j’ai pensé à ta suggestion de ski dans ma tête, sur place j’ai quitté ma chambre et m’étais trouvé sur la neige, mais j’ai pas pu continuer parce que le ski n’est pas mon truc lol c’était trop vrai c’est pour ça que j’ai pas pu, et j’ai du me reveiller vu que j’étais à cours d’idée, jsavais plus quoi faire de mon rève lol maintenant je n’ai aucun problème, à chaque paralysie, j’attend que ça prenne fin où je passe à un rève lucide. Merci à tous pour vos conseils. 😀

    • delmer a écrit :

      bjr fadoua si j ai bien compris la vous parlez de astral mais bon les gens fabules avec ca la paralysie du sommeil c est un dereglement d endormissement entre le cerveau et le corps ce qui des fois nous donne des visuelles auditives parfois mais de la a parler de voyage astral il y a une grande marge je pense

  8. Maéva a écrit :

    Bonjour je m’appelle Maéva j’ai 16ans et j’ai fais ma 5ème PS hier. J’ai remarqué que à chaque fois que celà arriver je faisais une sieste dans l’après-midi ou quand je me réveille le matin et que j’essaye de me rendormir, et à chaque fois je suis exposé à la lumière du jour, alors je pense que ça à une coïncidence, jusqu’à maintenant je n’es jamais vraiment stressé pendant une PS car pour tout vous avouer, j’étais persuadé que c’était un cauchemar, sauf que à force que cela ce produise j’ai commencé à avoir des doutes et je me suis renseigné. C’est vrai que c’est une sensation très désagréable, la nuit dernière j’ai eu beaucoup de mal à m’endormir, j’avais trop peur que cela ce reproduise .. Le fait de se dire que je suis PAS LA SEULE à qui cela arriver ça me rassure déjà un peu. Et je pense que tout vos conseils vont m’aider à mieux dormir la nuit! merci! 🙂

  9. Jérémy a écrit :

    Merci beaucoup pour cet article, je vis ça depuis un bon moment, je ne compte même plus le nombre de fois où ça m’est arrivé, parfois 5-6 fois d’affilé avant de réussir à m’endormir, cette nuit encore j’en ai eu trois à la suite (résultat je ne dors toujours pas et une nuit blanche de plus au calendrier) je n’ai jamais compris ce qu’il se passait, j’avais vraiment l’impression de m’etouffer, de mourir, du coup pour passer le temps j’ai attrapé mon smartphone et entamé des recherches sur ce phénomène, et je dois dire que je suis tombé de haut en voyant que ce n’était pas un cauchemar et que je n’était pas le seul, je vais essayer ses méthodes la prochaines fois (surtout la méthode du rêve conscient), encore merci, voilà un gros poids d’enlever !

  10. oui, ça m’est arrivé avant hier,

    je me suis réveillé en pleine nuit avec l’incapacité de bouger, de parler, je n’arrivais pas à entrer en contact avec ma femme , ma langue était paralysée, ainsi que tout mon corps. j’ai flippé bien naturellement, j’avais l’impression que mon cœur était gelé du fait que j’avais extrêmement froid. mes jambes se mettaient à trembler puis dans 15 à 30 min ( me semble t-il) j’ai pu bougé le bras pour toucher le dos de ma femme avec mon doigt tellement j’étais out. je lui ai dit que j’allais mourir et que j’ai extrêmement froid l’incitant à me faire rouler en cigare dans la couette et me mettre dessus encore une autre. après un moment la chaleur à gagner mon corps, puis j’ai pu bouger ( difficilement) et j’arrivais pas malgré ça à avaler une datte pour faire monter la tension ( je l’ai bien mâché mais impossible de la faire passer, comme si ma langue refusait de la faire passer). bref, tout est entré en ordre le matin mais j’avais une fatigue et une peur qui me « séquellait » jusqu’à aujourd’hui.

  11. Loute a écrit :

    Un cauchemar, voila ce que sont les paralysies du sommeil pour moi.
    Des hallucinations auditives et un stresse permanent avant de m’endormir,
    je crois que le pire dans tout ça c’est que mon entourage ne me crois pas.
    Être lycéenne de 17 ans, et ne plus dormir de la nuit c’est pas vraiment bien je pense.
    Ça fait deux ans que je fais des paralysie du sommeil, j’arrive un peu a les calmer,
    mais étant claustrophobe ce n’est vraiment pas possible d’être totalement paisible
    quand ça se produit, ce qui me conduit directement au hallucinations ( quelqu’un qui marche dans le couloir,
    une ombre qui ouvre ma porte, ma porte qui grince, quelqu’un qui chuchote… ) j’espère qu’il sera un jour possible de trouver une solutions car c’est vraiment trop effrayant.

    • C-Co a écrit :

      Je vis exactement la même situation que toi, de plus la couverture nous enveloppe, ça fait des années que j’en fait a chaque fois j’arrive a ouvrir mes yeux mais la dernière fois c’est quand je faisais une sieste ma mère qui était a cote a sentie que ça allait pas (PS + sensation d’une présence maléfique voulant m’ettoufer), elle m’a juste posé la main dessus je me suis réveillé en sursaut et j’étais essouflé pendant plus de 10 minutes et depuis j’ose plus dormir. J’espère que la médecine trouvera une solution

  12. mamie moutarde a écrit :

    Voilà plusieurs années que je vis fréquemment cette paralysie du sommeil. J’en sors toujours aussi traumatisée. J’ai toujours hâte de sortir de ce cauchemar. Si j’essaie de me rendormir, ça recommence, alors j’ai trouvé la parade en me levant, faisant quelques pas et ensuite tout va bien. Le plus curieux, c’est que je sens que cette paralysie va survenir au moment où je me couche, un état particulier que je ne saurai décrire, une sorte d’appréhension.

  13. jamal a écrit :

    Bonjour excusée mes erreurs d h orthographe .j’ai vécu toutes ses souffrances pendant des années .au debut je croyait se que je voyais sa me terrifié .plus ca me terrifié plus c etait fréquen . J ai compris après des années que sa se passe a l intérieur de soi . J’ai vaincu ma peur par la raison. On peut dirigé son reve ver un réveil forcé grace a l’ouïe et la respiration ?sa marche .je découvre et je lis a l instant toute ses soufranse et ses personnes qui souffre actuellement je pensait que tous le monde finissais par vaincre. Moi sa fais 20 an que j ai vaincu ma méthode et simple et je suis étonné de la retrouver dans c es 5 technique a si internet existait a cette époque j aurais peut être guerrie plus tôt soit je defie tout diable ou sorciere de venir sassoir sur moi je me batterais jusqu’au levé du jour avec courage est sa sans peur.je vous assure que tous le monde peux vaincre parce qu il suffit de se réveiller. Ma technique de combat un peux difficile de l écrire comment expliquez un son .il y a un travail de concentration je me suis guerrie assez vite . J ai des séquelles que je garderais peut être toute ma vie.mais je n’ai plus jamais eu de paralysie

  14. Léo a écrit :

    Bonjour, impressionnant le nombre de témoignages que j’ai pu lire ici! Alors que dans mon entourage je suis le seul à être sujet à des paralysies du sommeil. J’ai du apprendre tout seul à les combattre, et c’est faisable croyez moi!
    A l’origine ça débute toujours par un cauchemar, ou du moins un rêve désagréable auquel je veux échapper. J’ai cette « capacité » depuis mon enfance à me réveiller volontairement d’un rêve en fermant les yeux et en me concentrant très fort, capacité que j’ai affiné au fil des années pour que ce soit de moins en moins difficile et de plus en plus rapide. Mais c’est seulement à l’adolescence que je fus sujet à une PS lors d’une de ces fameuse « fuite de rêve », la première fois je n’ai rien compris je ne savais pas où j’étais ni pourquoi je ne pouvais pas bouger. Aucune hallucination, mais effectivement une sensation d’oppression intense. Le vrai challenge pour mon cas était de ne pas laisser retomber mes paupières car ça signifiait le retour direct dans le cauchemar. Difficile à décrire, mais je ressens une telle fatigue lorsque je suis en PS! Les premières fois je n’avais tout simplement pas la force mentale nécessaire pour résister à l’évanouissement, probablement car je manquais d’informations sur ce phénomène. Puis par la suite j’ai acquis la lucidité lors de ces phases et j’ai cherché des moyens de me débattre. J’ai bien essayé de ne serait-ce que de faire frémir n’importe quel muscle de mon corps, impossible. Je me suis donc rabattu sur mes yeux, qui répondaient correctement en dépit des paupières (très très) lourdes. Ma technique consistait donc à chercher à regarder dans tous les sens jusqu’au réveil de mon corps physique. Ne jamais arrêter de remuer de la pupille, ou c’est la rechute! Après quelques années d’expérience du combat, je peux désormais cligner des yeux lors de ma PS, ce qui accélère le réveil physique. Une fois que j’ai récupéré le contrôle de mon corps, toujours la même technique: changement de position dans le lit et pensées sur un sujet autre que mon cauchemar de l’instant. Et la fin de nuit se passe paisiblement 🙂
    C’est suite à plusieurs années de lutte que je peux désormais aujourd’hui aussi facilement le vivre, je comprends donc la frayeur des gens qui le découvrent surtout avec les hallucinations qui les accompagnent! Les techniques décrites au dessus sont bien belles, mais pour ma part la seule chose à laquelle je pense quand ça m’arrive c’est « ne pas replonger dans le rêve ». Aucune idée des causes de ce phénomène, mais c’est pas cette broutille qui m’empêchera de bien dormir!
    Léo, 20 ans, combattant de la paralysie du sommeil depuis 5 ans.

  15. mika a écrit :

    Bonjour à tous,
    Je pense avoir vécu cela hier , après une sieste.
    J’étais terrorisé, impossible de parler ni de bouger, mes poings étaient fermés, impossible de les ouvrir.
    Impossible d’appeler ma femme, ma bouche ne repondait pas. Les muscles du thorax étaient bloqués aussi.
    J’étais dans un état secondaire.
    C’est terrifiant !

  16. Salut, je vie des PS depuis une bonne dixaine d’années. Pour ma part, hallucinations visuels, kinesthésiques et auditives, la totale quoi. Ces PS ont commencées qd j’étais un jeune adulte le lendemain d’une soirée entre amis bien arrosée. Au fil du temps je me suis rendu compte que cela revenait souvent les lendemains de fêtes, je les ai donc associées à l’alcool. Il y a eu une longue période de 3-4 ans ou plus aucune PS n’est survenue. Malheureusement (ou heureusement dans certains cas de maîtrise totale), les PS sont revenues. Particulièrement le jour, au moment de siestes par example. Je comprends aujourd’hui qu’elles ne sont pas directement liées à l’alcool, mais plutôt à une GRANDE fatigue, et donc l’angoisse qui les précède nous empêchant de dormir à un effet néfaste car elle nous fatigue encore plus et donc augmente ces « crises ».
    Depuis peu j’arrive à émettre des sons qui alerte ma compagne et donc elle peut me réveiller, c’est extrêmement efficace. Elle comprend tout de suite que mon ‘gémissement » est un appel à son intervention. je peux dc choisir de sortir de ces PS ou d’y rester.
    Pour y arriver j’essaie de me calmer en me concentrant sur ma respiration. j’essaie de remplir mes poumons de la plus grande quantité d’air possible doucement (surtout il est important de prendre son tps, malgré l’oppression environnante, et ne pas avoir peur de répéter l’action après un échecs car c’est parfois difficile d’y parvenir du premier coup). Une fois les poumons remplis d’air expirer l’air en essayant de faire vibrer vos cordes vocales. Pour vous entraîner essayez cet exercice qd vous êtes éveillé: soufflez en essayant de produire le son du « f »=ffffffff. Le « f » n’est pas vocalique, c’est à dire que pour le produire on n’utilise pas les cordes vocales. Essayez ensuite la même chose avec le « v »=vvvvvvvv. Le « v » est vocalique, c’est à dire que pour le produire on utilise les cordes vocales. Le « f » et le « v » sont en réalité le même sont lorsqu’on chuchote. Essayer ensuite de faire le son du « f » et du « v » à suivre sur la même expiration en les alternant fvfvfvfvfv. (il en est de mêm pour « ch »& »g », « s »& »z »).
    Lorsqu’on fait des PS on continue à respirer, donc il nous est possible de produire un son, celui ci pouvant alarmer votre compagnon. De plus si vous êtes seul, le bruit que vous allez émettre peu vous aider à vous réveillez.
    Pour vous aider à faire de ces PS des moment moins effrayant, je vous conseil d lire certain texte Bouddhiste, non pour le côté religieux mais pour celui psychologique. En effet on l’oublie souvent mais les Bouddiste s’appuie souvent sur des faits scientifique et ils ont aussi depuis longtemps offert une place importante aux rêves.
    J’éspère pouvoir aider certains d’entre vous avec mon expérience.
    Un combattant de la PS, cherchant encore à l’amadouer.

  17. Bonjour j’ai 35ans Et je fait des p.s. Depuis mes 15ans c assez perturbant,surtout quant personne ne vous comprend,avant je trouve que l’on en parler pas et même maintenant c un sujet assez spécial,en plus aucun remède chez les Medcin ou alors pour dotre il faut se faire exorciser…j’en et vécue de plusieurs stade du souffle sur le nez à l’opération complete avec la sensation d’être tiré de mon enveloppe corporelle,surtout ne pas prendre peur on finit toujours par ce réveiller 😉 donc patience et observation,c ce que je fait ! J’ai vue plus haut que quel qun en avait le pressentiment à chaque foi avant que cela arrive,pour moi c pareil je les sent arriver je souhaite à tous le monde de réussir à dompter ce phénomène for désagréable bon courage et désolé pour les titte fotes tchao

  18. Gab a écrit :

    Salut,

    J’ai souvent eu des episodes de paralysie du sommeil, mais la je vien d’en avoir une enorme. Cela a durée au moin 1h (J,ai eu l’impression de rester 5-6h paralysé).Je me disais que si je m’en sortait j’allais directement a l’urgence…Est-ce que le cerveau peut etre touché?Peut-on rester paralysé et en mourrir??Quand je luttais pour me reveiller je s’entais un picotement au niveau du cerveau, c’étais vraiment atroce.

    • delmer a écrit :

      bjr gab comment peut on evaluer le temps que dur une PS car moi je n y arrive pas car quand sa commence je suis paralysée donc peut pas regarder mon reveil comment faites vous svp?

  19. Sadia a écrit :

    J’ai 62 ans en octobre et j’ai souvent eu des paralysies du sommeil depuis toute petite. Je me suis souvent demandé lors des crises si j’étais endormie ou pas ! Et il y a un an après une crise qui m’a marqué j’ai regardé sur le net (ma fille venait d’avoir un ordi) et à ma grande surprise j’ai vu qu’il y a des recherches sur cette paralysie du sommeil. Pour moi cela ce produit le matin et de plus chaque fois j’ai un poids sur le corps comme si on voulait rentrer en moi, j’étouffe et lorsque je refais surface j’ai peur et regarde toujours au plafond. Et en général je suis mal toute la journée ! Il se passe parfois plusieurs années avant qu’une nouvelle crise survienne ! Et toute ma vie les crises ont été identiques, mon cerveau fonctionne mais je suis paralysée et c’est très très angoissant !

  20. Jane a écrit :

    J’ai 20 ans et depuis à peut prêt 1 ans j’entends des bruits chez moi à m’en réveiller. Il y a un mois, j’ai entendu une personne marcher sur mon planché et descendre les escaliers. Je connais les bruits habituels du bois qui travail. Une autre fois c’était comme une grosse caisse lourde qui traînait sur mon planché, or j’ai fait le tour de cette pièce et aucun objet ou meuble aurait pu faire ce bruit la. Hier soir, toujours aux alentours de 4h du matin, toute ma pièce est devenue noire et j’ai ressentie une sensation d’oppression et des frissons qui me parcouraient. J’avais une petite lumière d’ambiance et on dirait que d’un coup tout s’est assombri avec une frayeur qui me parcourait. Je n’étais pas entrain de dormir, je n’y arrivait pas d’ailleurs. Et d’un coup j’ai allumé la lumière et je suis aller dormir avec ma mère car je ne supporte pas l’idée de rester dans ma chambre une fois la chose produite. Je vous assure que je ne dormais pas et que ces choses là m’arrivent toujours aux alentours de 4h. Je ne sais pas quoi faire, j’ai regardé sur internet et je me suis demandé si ce n’était pas une paralysie du sommeil mais en me renseignant plus à ce sujet, je ne me reconnais pas vraiment à travers ça. Même une fois en plein jour avec ma mère on a entendu toqué alors on a logiquement ouvert la porte d’entrée et d’un coup ça tapait derrière nous et du coup on est sorties de la maison en bombe en attendant mon beau père. Plusieurs personnes qui ont dormi chez moi pensent qu’il y a des des esprit chez moi car ils ont déjà entendu des bruits effrayants. Enfin voilà, j’espère avoir une réponse par rapport à ma situation … merci !

  21. Jane a écrit :

    J’ai 20 ans et depuis à peut prêt 1 ans j’entends des bruits chez moi à m’en réveiller. Il y a un mois, j’ai entendu une personne marcher sur mon planché et descendre les escaliers. Je connais les bruits habituels du bois qui travail. Une autre fois c’était comme une grosse caisse lourde qui traînait sur mon planché, or j’ai fait le tour de cette pièce et aucun objet ou meuble aurait pu faire ce bruit la. Hier soir, toujours aux alentours de 4h du matin, toute ma pièce est devenue noire et j’ai ressentie une sensation d’oppression et des frissons qui me parcouraient. J’avais une petite lumière d’ambiance et on dirait que d’un coup tout s’est assombri avec une frayeur qui me parcourait. Je n’étais pas entrain de dormir, je n’y arrivait pas d’ailleurs. Et d’un coup j’ai allumé la lumière et je suis aller dormir avec ma mère car je ne supporte pas l’idée de rester dans ma chambre une fois la chose produite. Je vous assure que je ne dormais pas et que ces choses là m’arrivent toujours aux alentours de 4h. Je ne sais pas quoi faire, j’ai regardé sur internet et je me suis demandé si ce n’était pas une paralysie du sommeil mais en me renseignant plus à ce sujet, je ne me reconnais pas vraiment à travers ça. Même une fois en plein jour avec ma mère on a entendu toqué alors on a logiquement ouvert la porte d’entrée et d’un coup ça tapait derrière nous et du coup on est sorties de la maison en bombe en attendant mon beau père. Plusieurs personnes qui ont dormi chez moi pensent qu’il y a des des esprits chez moi car ils ont déjà entendu des bruits effrayants. Enfin voilà, j’espère avoir une réponse par rapport à ma situation … merci !

  22. Marion a écrit :

    Bonjours comme les autres moi aussi c’est assez fréquent depuis deux ans j’ai eu la sensation de mort la première fois puis sa me la refait plusieurs fois mais je n’ai quasiment plus peur j’ai seulement une angoisse de rester bloquer enfin bref j’ai eu droit au alusination auditiv et visuelle vous dite dans votre article que l’on peu bouger ces doigt ou tousser moi je n’y arrive pas et même respirer fort ne change pas c’est réellement impossible d’arrêter ces crise a long terme ? car même si maintenant on les connais et qu’on les gères c’est énormément désagréable

  23. Lou a écrit :

    Salut tout le monde moi j’ai 15ans et je viens d’entrer en seconde cette semaine…j’aimerais qu’on me réponde pour savoir si ce que je vie sont vraiment des PS ou pas…
    Alors voila, je dirais que j’en ai eu une première (si c vraiment ça) quand jetais plus jeune (~9/10 ans) dans la période a mes yeux ou les cauchemars prennent un air plus réel déjà… Je men souviens très bien car ça ma marque, jetais dans mon lit en hauteur un matin, surement un week end, jetais eveillee les yeux ouvert mais la…IMPOSSIBLE de bouger comme si mon corps était d’un poid impossible à soulever, pourtant je voyais clairement ma chambre. Je crois mm avoir hallucine des pas dans les marches qui menait a mon lit mais par contre je ne me souviens plus de comment je me suis reveillee… Mtn ça fait a peu près depuis 2/3ans que j’en fais plus souvent .. Je dirais que c par période, c’est a dire que je quand je dis 2/3ans d’expérience en PS, je parle de peut être 2/3 PS dans mon année de 4e, 4/5 en 3e et depuis la fin des vacs et début de rentrée 5/6 ce qui me terrifie… Je me dis qu’à 15ans je narriverais jamais a vivre ça comme qq chose de paisible, je vous écris dailleurs en pleine nuit encore paniquée d’en avoir fait 2 à la suite ! En général moi ça m’arrive la nuit, et je crois avoir remarque que c plus fréquent lorsque je suis profondément fatigue avant de dormir. Donc je m’endors et la, je rêve, enfin souvent je me rappelle d’un rêve qui me laisse un gout de cauchemar sans savoir pk… Mais ça mest arrive d’être en PS (tjr si c vraiment ce qui m’arrive) pendant un rêve pas forcement mauvais. Et la d’un coup je me retrouve allonge dans mon lit, du moins je le sais mais la sensation est plutôt celle d’être maintenu allongée dans le vide. Je ne peux donc pas bouge ni ouvrir les yeux et le pire c que je panique lorsque je réalise que le mm phénomène (PS ?) recommence, j’ai peur de ne pas pouvoir me réveiller, de rester comme ça très longtemps ! Souvent je suis dans une fatigue profonde durant cette expérience, j’ai les yeux qui lorsque j’arrive ne serait ce qu’un peu de les ouvrir, se referme aussitôt malgré mes effort pour les maintenir ouvert… Quelquefois quelques Hallucinations surtout auditive pour ma part puisque mes yeux sont fermes… Cette nuit par exemple c comme si je poursuivais mon rêve en PS, il y avait une conversation et j’ai parlais au bout d’un moment mais c’était étrange car c’était comme parler a voix haute sans ouvrir la bouche et sans la sensation elle même de parler. Et je me souviens mm que c juste après avoir « parle » que la discussion sest arrete me laissant seule en pleine panique ! D’un coup j’entendais alors comme des rafales de vent qui venait en mm temps d’avoir la sensation que la pièce (donc ma chambre) tournait a tt vitesse… Quand j’essayais de me calmer j’avais tendance a retomber dans un sommeil dont cette fois je ne me souviens pas d’avoir rêve. Puis ce qui provoque une seconde PS. Bref grosse panique et j’ai peur de dormir. J’aimerais aussi savoir car j’ai lu un livre en cours (la mort d’olivier becaille) ou la il était question de catalepsie… Et franchement j’ai fais des recherches et je vois la différence étant donne que ça concerne principalement les necroleptique ou un nom dans le genre désignant une maladie de personnes qui dorme souvent sans le commander… Mais ce que je voulais savoir c si la catalepsie pouvait arriver sans raison apparente et donc comme qq sans maladie qui croit avoir une PS qui se transforme en catalepsie … Bref j’espère que j’aurais des réponses a mes question car ça me terrifie malgré que je vois que je suis pas la seule…merci d’avance

  24. Rita a écrit :

    Salut,
    De mon côté ça fait 1 an que des épisodes de paralysie du sommeil m’arrivent. Perso, j’ai toujours l’impression qu’il y a quelqu’un qui me rode autour, ou encore pire, qu’on essaye de prendre possession de moi. ça accentue énormément ma peur surtout que je suis dans un état de paralysie, incapable de bouger. Etant une personne croyante, je me force à réciter des versets pour m’aider à m’en sortir, les mots sortent très difficilement, ça me prend un temps fou, mais je finis par y arriver. J’ai lu la majorité des témoignages sur cette page pour voir la façon dont chacun s’en sort, toutefois malgré le fait qu’on s’en sort au final, c’est un événement de peur atroce. Je me dis que peu importe la technique, ça ne m’empêchera pas de revivre à chaque fois la peur de ma vie. C’est vraiment désagréable et j’aurai aimé mener des nuits paisibles comme la majorité des gens et avoir la certitude que ce phénomène ne m’arrivera plus.
    Bon courage à tous

  25. mgand a écrit :

    bonjour à tous et toutes

    j’ai 27 ans et j’ai des paralysies du sommeil depuis plusieurs années, au début cela ne m’arrivait que lorsque je faisait des siestes (donc régulièrement car je travaillais tard le soir voir la nuit) c’était vraiment très stressant, je me réveillais mais n’arrivais plus à bouger (ni les orteils, ni la langue , rien du tout)
    j’étais vraiment en panique, souvent j’ai eu l’impression que quelqu’un m’observait dans un coin de la pièce
    étant consciente de ce qui m’étais arrivée, après la « crise » je m’angoissais beaucoup à l’idée que ça puisse recommencer, et surtout ce qui m’inquiétais c’était de me retrouver dans cette position , complètement paralysée, et qu’il se passe quelque chose de grave dans mon appartement (je vivais seule) comme un incendie etc.. et que du coup je sois incapable de réagir
    avec ces angoisses ça n’a pas aidé , et je me suis retrouvée à faire des paralysies au moins 2 fois par nuits

    j’ai donc décidé de me renseigner sur la paralysie du sommeil, et faire de la méditation + relaxation

    j’ai réussi à me dire que si je panique ce sera encore plus désagréable, donc maintenant (après un certains temps) lorsqu’une paralysie arrive, j’essaye de me détendre, de respirer lentemement et profondément, et de (contrairement à ce que je faisais avant, cest à dire, vouloir a tout prix me réveiller) j’essaye de me rendormir, pour ensuite pouvoir me réveiller doucement et agréablement

    pour moi ce fut la meilleure technique, essayer de ne pas forcer le réveil, mais prendre conscience de ce qui m’arrive, rendre le moment plus agréable en me relaxant, puis ensuite me réveiller doucement

    après il ne faut pas se mentir, il y a eu des périodes où ma paralysie fut plus difficile à vivre (après un décès dans ma famille) et là j’ai vraiment eu des paralysies très angoissantes

    mais en général ça va mieux quand même 🙂

  26. J ai eus une PS il y a même pas une heure et 2 fois de suite (et une premiere fois il y a quelques mois)que cela se produit avec l impression que l on s asseoit à mes côtés ou qu on m observe au rebord de mon lit… cette fois ci c était pareil sauf que on été assis à mes côtés je sursautais et me redressais.. j avais une voix qui me disait que il M arrivait la même chose que la dernière fois (il y a quelques mois) je suis sorti difficilement de mon lit mais mes yeux ne voulais pas s ouvrir j ai tirer dessus rien à faire j ai crier ça suffit et la mes yeux lourd se sont ouvert … j était toujours dans mon lit par contre le cri je les rêver mais quand je me suis réveiller je finissait de crier.. cette phrase étais entre mon sommeil et mon reveil… bref souci c est que je peu plus dormir chui toute seul pour affronter ma nuit et impossible de M allonger et trouver quelqu’un debout un dimanche a cette heure ci c mission impossible :/

  27. Bonsoir
    Je m’appelle axel, , j’ai 15 ans alors j’ai des PS depuis l’âge de 10 ans et j’ai du en avoir des centaines depuis ce temps alors c’est très fréquent chez moi, je peux en avoir 6 d’affilées en une nuit et je ne vous cache pas que c’est très embêtant et gênant alors moi c’est tellement fréquent que j’y suis habitué 😐 ,pour les stopper, j’essaie de me relever d’un coup (c’est très dur), j’essaie de me calmer , de calmer mon rythme cardiaque et ça s’en va tout seul ou bien j’essaie de fermer les yeux et de le transformer en reve c’est agréable mais j’ai vraiment du mal a respirer. Si vous paniquez trop ca sera long et encore plus c***** donc gardez votre calme ^^
    Voila c’est tout :p

  28. Shae a écrit :

    Bonjour à toutes et à tous
    j’ai 20 ans et il y a six mois j’ai vécu ma première PS. C’était cet été un matin, j’étais consciente car j’entendais mes parents discuter dans le couloir, mais impossible de faire le moindre mouvement. En plus de ça, je « voyais » des dizaines de mains qui m’étranglaient et qui appuyaient sur ma poitrine pour m’empêcher de respirer. Ca a duré environ 30 secondes (qui semblent une éternité).
    Il y a deux jours, en pleine nuit ça s’est reproduit. J’étais à demi éveillée et j’ai senti que mon corps commençait à ne plus répondre j’ai essayé de bouger mais c’était trop tard. J’ai commencé à entendre des chuchotements qui m’appelaient. Je me disais intérieurement que c’était pas réel que j’allais me réveiller. J’ai essayé de crier mais aucun son ne sortait. Mes yeux ne s’ouvraient pas non plus, et je sentais cette « présence ». J’ai finalement réussi à bouger un doigt et j’ai du me griffer volontairement pour me réveiller…
    c’est vraiment flippant

    • Pseudo a écrit :

      Bonjour shae si sa peut vous aider pendant votre ps essayer de penser que du positif pas du négatif se qui va faire disparaître toutes pensé négatif si vous ne souhaiter pas avoir de PS ne dormé jamais sur le dos ses se qui provoque la paralysie du sommeil pour cela metter vous sur le côté droit ou gauche ou même sur le ventre comme sa plus de paralysie si jamais vous sentier une PS bouger vos doigt ou votre langue ou vos joue tous les petit muscle ne sont pas atteint comme explique une de c’est méthode 🙂

      • Marina a écrit :

        Je ne dors jamais sur le dos, seulement sur le coté et ventre et j’ai la paralysie du sommeil depuis plusieurs années… ça s’est calmé en ce moment mais ça revient dès que je suis un peu « perturbée » ou stressée…

  29. mikado111 a écrit :

    ca m’est déja arrivé j’ai été entrainé par une limière et j’ai vue comme une boule d’energie et de lumiere pour moi c’était pas une mauvaise experience bien au contraire

  30. mikado111 a écrit :

    lumiere*

  31. Celine a écrit :

    bonjour, dommage qu à l’époque je n’avais pas internet. ça m aurait aidé á comprendre que je n’étais pas folle et que d autres personnes vivaient la meme chose que moi. J’étais une ado mal dans sa peau et qui n avait pas une vie facile. Quand je suis allée vivre en foyer pour jeune travailleurs à 17 ans j’ai commencé a faire des paralysies du sommeil. une nuit j ai vu une enorme ombre en forme de tête avec des cornes entrer en moi. Puis j ai fait des ps quasi toutes les nuits, sans hallucinations mais avec des douleurs. ma machoire se serrait tellement que j avais l impression que mes dents allaient éclater! Puis 2 ans plus tard, je vivais alors avec mon petit ami, je lui demandais de me secouer dès qu il sentait que j en fesais une mais souvent il me disait que j avais l air de dormir tranquillement alors que moi je pouvais lui raconter le film a la télé en souffrant et en hurlant a l intérieur de moi. Un jour j en ai eu marre, je savais que j etais seule face à ça, personne n etait au courant, alors je me suis dit : arrête de lutter, la prochaine fois tu essaies de t endormir au lieu de te forcer à te réveiller. Et j y suis arrivée! je n ai pas lutter et je me suis endormie. Depuis je n en ai plus fait. c est peut etre ça la solution. Je souhaite bon courage à tous ceux qui subissent des ps je sais a quel point ça peut être épuisant… bonne nuit quand même…

  32. Yvanne a écrit :

    Bonjour, j’ai moi aussi des paralysies du sommeil fréquentes, même si certaines sont plus atroces que d’autres. La dernière fois, je rêvais que j’étais dans ma salle de bain, et puis je me suis retournée, j’ai pensé « Je ne devrais pas être là, il ne faut pas que je sois là » et ça a été comme un décor qui s’effondre. Tout est devenu noir et je me suis réveillée dans mon lit, évidemment sans pouvoir rien faire, et je sentais plus que ne voyais un espèce de démon qui me voulait du mal…j’ai fini par me réveiller (étrange d’ailleurs comme le cri puissant qu’on voudrait pousser se manifeste en fait en un gémissement ridicule). Jusque là, rien d’anormal je me suis habituée. Le problème c’est après, impossible de me rendormir ; dès que je m’assoupissais, c’était comme si quelqu’un frappait violemment dans le mur juste derrière ma tête, enfin bref, grosse hallu auditive. J’ai même essayé de me rendormir avec de la musique à fond dans les oreilles, impossible le gong venait de ma tête. Ca a duré environ deux heures, et franchement je ne souhaite ça à personne tellement c’est horrible et frustrant…

    • Fadoua a écrit :

      Oh ça doit être dur, courage Yvanne,

      • Kath a écrit :

        Durant 2,3 ans j’ai fait des paralysies du sommeil jusqu’à 3 nuits par semaine. Au début j’étais effrayée car je sens toujours un poids sur moi qui m’étouffe au niveau du corps là où il n’est pas en contact avec le matelas. Si je dors sur le dos je sens le poids sur le torse surtout. Parfois je suis en plus balancée dans tous les sens et évidemment je ne peux pas bouger. Je peux entendre des sifflements. J’ai également eu des hallucinations visuelles et auditives impressionnantes. Petit à petit j’ai apprivoisé ma peur. J’ai constaté que cela arrivait quasiment peu lorsque je dormais sur le côté et non sur le dos ou le ventre. Quand cela m’arrive, je me récite mentalement une prière comme un mantra car cela m’apaise en attendant que le phénomène cesse. C’est comme un petit rituel de soutien…
        J’ai constaté que cela m’arrivait systématiquement lorsque je dormais près de champs électriques importants (tableaux électriques ou appareils ménagers en marche émettant un champs électrique ou électromagnétiques jusque dans la zone ou je dors comme chaudières, machine à laver en marche). Cela me le fait également avec l’électromagnétisme dû aux hyperfréquences des technologies sans fils (téléphones sans fil, wifi…). Je pense que cela doit perturber les ondes du cerveau… Personnellement j’ai fait d’autres expériences d’états modifiés de conscience qui étaient très agréables et lumineuse et on changé m’a façon de voir le monde. Rien à voir avec ces paralysies qui pour moi ne sont pas constructives si ce n’est d’arriver à maitriser sa peur.

  33. arinya a écrit :

    Deja que j ai la phobie du noir et de la nuit.la paralysie empire ma situation.personne ne me soutient et je sens meme qu’on me prend pour une folle.ca fait 4 heure que je ne dors pas parce que j’ai peur jsq maintenant… Quelles sont les techniques car on dirait que je vais manquer de sommeil.et c pas bien pour la sante.

  34. Nathan a écrit :

    Bonjour,
    J’ai vécu une expérience étrange il y a à peu près 20 minutes, et j’aimerais savoir si c’est une paralysie du sommeil.
    Tout d’abord, depuis quelques jours, j’ai entendu parler des rêves lucides, et, j’ai bien évidemment voulu essayer.
    Mais en me renseignant sur le sujet, j’ai découvert que cela risquait de me mener à une PS, ce qui m’a refroidi (je savais que si un jour je me réveillais avec quelqu’un assis sur moi, je risquait d’être traumatisé).
    Je me suis donc contenté d’un journal onirique, et j’en suis resté là.
    Après une première nuit a avoir assez mal dormi (impression de somnolence), tout allait bien, et je n’ai pas été trop fatigué dans la journée.
    Mais ce soir, j’ai eu du mal à m’endormir, et après m’être dit une courte phrase dans ma tête (dénuée de sens, comme au moment où l’on va s’endormir), j’ai eu l’impression qu’une énorme vibration me traversait le cerveau, et que ma tête allait exploser.
    J’ai instinctivement fermé les yeux (j’ai cru entendre un bruit rauque, mais il venait peut-être de ma bouche), et après une dizaine de secondes, je me suis réveillé. Au moment où j’écris, j’ai encore une sensation de légère crampe dans le bras et la cuisse, comme si j’avais contracté tous mes muscles.
    Merci de me dire ce que c’était,
    Nathan.

  35. Damien B a écrit :

    Bonjour,

    cette expérience m’est arrivé plusieurs fois. J’ai l’impression de me retrouver enfermer en moi même: je ne peut pas ouvrir les yeux, plus bouger, et je ressens une forte chaleur sur le coté droit du visage. Ça me terrorise, je n’arrive pas à contrôler ça, et ça me fait très peur. Ça me rends totalement et absolument insomniaque, je me force à ne pas m’endormir, et je ne supporte pas le silence, il me faut absolument un son, la radio la nuit, car le silence m’oppresse et m’angoisse terriblement. Je ne me souviens jamais de mes rêves, je n’arrive pas à contrôler ça.

  36. Lalya a écrit :

    Je vie ça régulièrement . les médecins me font rire. Ils ont trouver un « nom » bien sûre, (vu qu’ils faut a chaque fois qu’il trouve une explication a tout symptômes, même quand il en n’ont pas ) « la paralysie du sommeil » . Eux même n’arrive pas a l’expliquer parce qu’ils n’ont tout simplement pas trouver d’explication ni de traitement vu que c’est un phénomène purement surnaturel .. Les personnes athées et qui croient que tout est rationnelle ici sur terre n’y croiront pas bien sûre… Mais sachez que, que ce soit dans n’importe qu’elle religion, ce phénomène existe bel et bien. Ce sont des démons , des entités qui joue des sales tour au vivant pendant la nuit, tout simplement. Et ce, même depuis le moyen âge. Voilà pourquoi pendant la plus part de ces paralysie les gens voient des DÉMONS et non pas LA PETITE SIREINE 😉

  37. Emilie a écrit :

    Bonjour, ca m’arrive souvent aussi mais seulement lors de sieste en dormant sur le dos. Par contre sans hallucinations 🙂 Ca me fait toujours peur, mais plus autant qu’au debut. Cest toujours une sensation très dérangeante et perturbante. Quand j’arrive à ouvrir les yeux, ils sont vraiment hyper lourd et c’est limite si j’arrive a les garder ouvert alors que jai vraiment lutter pour les ouvrir… ils se referme presque aussitot… et cest encore reparti pour une nouvelle periode de paralysie et rebelotte. J’ai surtout l’impression que je vais jamais pouvoir me reveiller ou que je vais etre dans un coma. Je me force a bouger pour arreter ca en vain. Mais ma technique cest d’essayer de me faire reveiller par un bruit, n’importe quoi, une voiture qui passe, quelqu’un qui parle meme si cest lointain… donc je me concentre sur tout ce que j’entends. Mon autre methode c’est de toujours mettre une alarme quitte a la décaler si je veux encore dormir.

  38. LEON a écrit :

    Bonjour,
    J’ai vécu des PS toujours associées à un blocage respiratoire lequel ne cessait qu’à la limite de l’étouffement.
    Pas d’ hallucinations.
    Lorsque que je me suis mis à pratiquer la méditation quotidiennement (20 minutes) ceci a disparu.
    Comme la méditation (celle proposée par Mathieu RICARD) est un entrainement de l’esprit à fonctionner autrement j’en ai conclu que la composante psychologique est énorme.

  39. Liane a écrit :

    Salut, je suis une lycéenne âgée de 17 ans et je suis également sujette à la paralysie du sommeil. À vrai dire c’est aujourd’hui la première fois que je fais des recherches dessus après mon expérience de cette nuit, qui, pour une fois s’éloigne un peu des paralysies habituelles. Pour résumer ce « cauchemar » (c’est comme ça que je l’ai vécu), je venais de me réveiller dans mon lit, tout semblait normal (d’ailleurs cette nuit je n’y dormais pas mais dans le canapé du salon, la pièce se trouvant en dessous de ma chambre), alors j’ai pris mon téléphone et ai commencé à le manipuler quand je l’ai sentie : la paralysie, puis j’ai senti une présence oppressante au dessus de moi qui a commencé à se matérialiser, d’abord les mains jusqu’au reste de son corps, je ne me souviens que de son vêtement blanc.. et surtout que cette présence m’a agressé sexuellement. Je ne saurais pas le décrire mais c’est ce que j’ai ressenti… et puis dans ce même cauchemar j’ai subi encore 3 autres paralysies après celle là, deux de plus dans ma chambre puis prise de panique je suis descendue voir mes parents, avec cette ombre noire qui se déplaçait autour de moi. La dernière à eu lieu dans la chambre de mes parents puis je me suis réveillée. Je peux vous dire que ça a bien perturbé ma nuit. À mon réveil, paniquée et toujours effrayée, avec l’impression de ne pas être à l’abris j’ai fait des recherches sue Internet. C’est comme ça que j’ai découvert que d’autres y étaient sujets également ! Bon d’habitude c’est pas comme ça; je dors dans mon lit, je me réveille (ou du moins je le crois) je veux bouger me lever, je peux pas, alors je tente de crier parce que je sens que je suis en danger (présence inamicale + sentiment de mort imminente) et pour qu’un membre de ma famille vienne m’aider/me sauver, je n’y arrive pas et je finis par me « réveiller » (mes membres de débloquent, je vis, je respire et ai l’impression d’être enfin hors danger) sur la fin de ce cri étouffé.
    Je me demandais si le cauchemar de cette nuit pouvait être une forme de cette fameuse paralysie ? Puisque j’avais la même sensation au réveil que lors de mes dernières paralysies et je me suis réveillée sur l’une d’entre elles comme durant mes dernières expériences, même si il s’est passé bien plus de choses ! (Je precise que ça n’a pas duré longtemps du tout, ça faisait à peine une heure que je dormais, et c’était sur la fin seulement je pense.)
    Merci de vos réponses..
    Et je vais tenter ces techniques les prochaines fois que j’y suis confrontée !

  40. Ève a écrit :

    Bonjour.Comment allez-vous?

    J’ai déja eu peut-être 3 fois des épisodes de paralysie du someil de ce que je me souvienne.
    Mais cette nuit c’était très différent.Je ressentais EXACTEMENT la même chose que les fois précédantes; sentiment qu’une entité essai de prendre possession de mon corps,je la sens opresser sur moi et j’ai l’imperssion qu’elle cherche a me faire sortir (de mon corps) pour justement y rentrer…À ce moment je focuse sur des sentiments agrèable en attendant que ça parte.
    Ce qui était différent cette nuit et qui me trouble c’est que je ne me reveillais/endormais pas.J’étais dans mon rêve,dans un parc et une force ma attirer au sol..

    J’avoue que je suis perdu ,la paralysie du someil je pensais se caractérisais par le réveil/somnolence et mis a part de ça j’ai vécu la même experience que durant mes paralysies précédante.Je me demande donc ce qu’il c’est passer.

  41. Aurélie a écrit :

    Bonjour,

    Arrêtez de croire que ce sont des paralysies du sommeil, ce que vous vivez, sont simplement, des sorties astrales et après votre âme voyage pour la réintégrer après ! Franchement, il n’y a que les scientifiques qui pensent que ce sont des paralysies du sommeil, car ils sont terres à terres. Et ne voient pas au delà alors que le monde est rempli de mystères !!!!!!!!!!

  42. Yoni a écrit :

    Bonjour à tous,
    Je suis aussi sujet à ces expériences de paralysie du sommeil. Je n’aime pas vraiment ce terme car même si mon corps ne peux pas se mouvoir mon esprit le peux. J’ai donc fini par accepter et je me déplace avec ma volonté, c’est à dire j’en fais une véritable expérience. Par exemple je peux décider de voler comme superman. Le fait d’accepter et de se détendre redui énormément le stresse et le sentiment d’oppression. Bonne continuation à tous.

  43. Nom a écrit :

    Bonjour,
    J’ai 15 ans et je n’ai jamais fait de paralysie du sommeil et je ne compte pas en faire :D. Cependant, au moment où j’écris, je me forcé à rester éveillé car j’ai senti que j’allais peut-être en faire une… Je me suis réveillé à 3h50 de matin, et cela m’arrive très fréquemment (probablement la chaleur, bref je cherche pas à comprendre) Du coup je commence à me rendormir, et là j’ai l’impression que mes membres sont particulièrement « moux ». Ayant entendu parler du sujet récemment, je n’ai pas tenté le diable et je suis resté évillé pour l’éviter.

    Ma question: sachant que je n’ai jamais vécu ce phénomène, et que, si un jour j’ai une hallucination, genre une vieille dame toute moche qui apparait devant moi, je fais littéralement un bon de 10m, est-ce que le fait de sursauter, si un jour ça m’arrive, pourrait me ramener immédiatement à la réalité?

    Merci d’avance, et… bonne nuit 😀

  44. Jacob a écrit :

    Salut, je m’appelle Clara j’ai 15 ans et il viens de m’arriver quelque chose qui me fait vraiment peur et m’angoisses beaucoup .. Tellement que je n’arrive plus à m’en rendormir. Je vous explique.. Je m’endors dans mon lit de la tout va bien puis tout à coup je sens une présence et un gros noeud en bas du dos cote gauche de la j’essaye de bouger et impossible ou alors très complexe et vraiment au ralentit … Je sens que tout mon corp saigne (une sensation vraiment bizarre) des bruit auditive disant mon prénom et l’impossibilité d’émettre un sons. Ceci dure quelque minute , je parviens à retrouver mes esprit me réveil toute tremblante et avec une peur bleue… Et là je continue à sentire un effleurement sur mon corp… A l’instant où j’écris je suis vraiment angoissez.. Si vous auriez dès renseignement ou des aides à me transmettre au plus vite..

    • ange18ans a écrit :

      il faut faire une prier au NOM DE JESUS avant de dormi ou lorsque que sa t’arrive prononce en esprit le nom du SEIGNEUR JESUS SAUVE MOI tu vera dieu existe ! mais ta confiance en dieu.

  45. heuillet a écrit :

    Pour prévenir le phénomène, je fais avec succès le traitement homéopathique suivant : CURARE 4CH une dose sublinguale ou 10 granules en une prise une fois par mois tous les mois

  46. Amandine a écrit :

    Bonjour, j’ai fait une paralysie du sommeil pour la première fois par surmenage et manque de sommeil. C’était la première fois, il y a 2\3 jours et tout s’est pas mal passé. Je crois que je ne me rendais pas copte que j’étais éveillée mais je l’était. J’ai utilisé la méthode 5 sans vraiment faire exprès, je pensais me rendormir mais mon corps lutait pour se réveiller. Et tout d’un coup, je me suis relevée dans mon lit comme si on m’avait enlevé un poid; En définitive j’étais très troublée (ce qui m’a emmené ici) mais sans plus. ^^

  47. Lily_snake a écrit :

    Bonjour,
    Super cette article et assez complet en plus . Pour ma part j’ai 23 ans je fais des PS depuis toute petite mais de façon plus récurrente maintenant. Dans mon enfance je voyais ça comme un cauchemar, j’ai fait une PS particulièrement effrayante et traumatisante mais depuis que je me suis informée sur le sujet ça va mieux. Niveau méthode pour se réveiller j’ai souvent tente de cligner les yeux mais c’est une méthode qui fonctionne mieux pour les cauchemars (pour moi en tout cas) la projection astrale ça m’est arrivé mais je ne suis pas au point et je panique encore un peu donc ça peut déclencher des hallucinations aussi. Le mieux pour moi c’est le rêve lucide, fermer les yeux et se laisser aller pour pouvoir reprendre le contrôle. En général je rêve de mon appartement et j’en sors en fermant tout derrière moi, une fois dehors je me réveille. C’est clair que c’est quand même particulier la paralysie du sommeil mais le plus important c’est vraiment de dédramatiser ça rend l’expérience bien que désagréable beaucoup plus simple à maîtriser. Bon courage à tous et surtout on se détend !

  48. Jessica a écrit :

    Bonjour, j’ai 18ans, j’avais déjà fait des PS il y a un long moment de sa jusqu’à aujourd’hui (il y a même pas 1h de sa)
    Cette sensation d’être reveillé mais ne pas pouvoir bouger et ni parler et ouvrir les yeux me terrifie,
    de plus j’ai terriblement peur de se qui est paranormal et du noir alors quand j’ai eu l’impression qu’une personne m’empêcher de bouger et que mon âme voulait quitter mon corps et entendu des grésillement et de couverture qui bouge, sa me terrifie d’autant +
    Et quand, j’ai réussi de sortir de la PS et repris mes esprit, je me suis rendu compte que j’entendais encore des grésillement (pendant environ 1 minute)
    Alors, juste le fait d’essayer de me rendormir me fait asser peur…
    Alors je suis allé de ce pas sur Google pour voir ce que c’était et je me suis retrouvé ici

    • Sandra a écrit :

      Bonjour Jessica,

      J’ai eu également beaucoup de paralysie du sommeil durant mon enfance et je voyais des personnes et des  » choses  » dans ma chambre. Le seul conseil que je peux te donner : ne tombe pas dans tout ce qui  » New age « , tout ce qui est projection astral etc. Ça pourrait en réalité empirer la situation. J’ai eu quelques témoignages à ce sujet… (Ce serait trop long à expliquer en un commentaire) Mais n’hésitez pas à demander mon adresse mail.

      Bon courage !

  49. khadem a écrit :

    Merci beaucoup pour cette éclaircissement ça fait un petit moment que ça ne me l’a pas fait et tant mieux mais moi j ai souvent subit les deux en m’endormant et en me réveillant les pires c est en me réveillant une fois elle m’a paru tellement longue que quand j ai réussi a ouvrir les yeux je me suis mise a pleurer a chaude larme je me demandait pourquoi jetais réveillé et pas mon corps j avait tellement peur de ne plus jamais me réveillé physiquement mais de rester consciente de tout ce qui ce passait autour de moi c’était horrible et quand je sent la paralysie en m’endorment je lutte de toute mes forces pour bouger mon corps et je change de position mais tout cela m’a effrayer plus d’une fois merci beaucoup pour toute ces explication je serais dorénavant plus sereine

  50. Victoire a écrit :

    Bonsoir je me presente je m’appelle victoire j’ai 19 ans et sa va faire quelque que j’ai commencer la paralysie du sommeil , la plus traumatisante que j’ai faite et celle ou je me voyait mourir et après j’avais l’impression que mon cœur s’arrêtait et que ma respiration aussi pas moyen de me réveiller je croyait vraiment que c’était la fin et ensuite j’ai pu me réveiller au bout de longue minute . J’ai vraiment peur de dormir car j’ai peur de ne pas me réveiller .. c’est idiots mais sa me trotte dans la tête .. comment faire pour passer sa .. 🙁

  51. Kelly a écrit :

    Bonjour je m’appelle Kelly j’ai 15ans est sa fair 4 ans que j’ai des paralisi dans mon sommeille est quand sa arrive je ne peut plus bouger n’y parler est il se passer des trucs qui mon font flipper est à chaque foot qu’une paralisi du sommeil commence s’est que je me suis mi sur le dos du coup je suis bloqué sur le dos mais aussi sur le coter est sa me la fait cette nuit je pouvez plus bouger j’etait cousinser sur les coter est j’avais peur je me forcer à bouger parse que à coter de mois s’est comme si qu’il y avait que qu’un alors qu’il n’y avait personne est sa dur 2 ou3 minute mais je sais quand sa arrive car quand sa arrive sa fait une sansation bizarre est petit à petit je ne peut plus bouger. Mais se que je n’est jamais comprise s’est que quand je suis de coter il se passe se que je vous est dit mais sur le dos s’est comme si quelqu’un me bloque pour pas que je bouger j’ai prié l’habitude mais sa me fait quand même flipper . Mais quand je fait une paralisi est que je Mais que je rêves je reste couinsser dans le rêve on possible d’y sortir ou sinon je rêve un étant paralyser est apres il se passe la même chose en vrai mais sa me le fait pas tout le temps la plupar du temps quand je suis paralyser je suis réveillée est des choses me font flipper

  52. Sandra a écrit :

    Bonjour tout le monde !

    Je suis une jeune chrétienne de 25 ans, qui faisait beaucoup de paralysie du sommeil plus jeune où je voyais clairement des choses dans ma chambre. Je tiens précise que la prière aide dans ces moments là, ne pas hésiter à utiliser le nom de Jésus dans vos prières. Éssayez cela vous nous direz des nouvelles. Car personellement la prière m’aide pour toutes ces choses spirituelles qu’on ne comprend pas.

    Soyez bénis

Réagir

*