Pranayama, le travail du souffle pour faire circuler le prana

prayanama
Un homme pratiquant le prāṇāyāma

Le prana, cette énergie vitale qui circule en nous, est portée principalement par le souffle, par la respiration. Le pranayama permet de travailler cela d’une manière plus poussée. Ce yoga du souffle permet d’abord de connaître le prana, puis, à terme, de le contrôler.

Pranayama

Souffle et prana

Le souffle est le prana, le prana circule grâce au souffle, le prana permet la vie et est la vie. C’est une notion complexe que le prana, et le souffle est l’un de ses véhicules les plus puissants. En travaillant sur le souffle, on offre un chemin d’accès à l’énergie vitale en soi, mais un chemin grand ouvert, large. On accueille en soi l’énergie vitale, sans se contenter de la laisser passer. Souffle et prana sont donc totalement mêlés, et le travail sur le souffle permet un profond travail sur le prana.

Prendre conscience du prana

En travaillant sur le souffle, on permet donc à l’énergie de cheminer en soi d’une manière puissante. On lui ouvre un accès privilégié. C’est là le moyen idéal pour apprendre à ressentir l’énergie vitale. On la confond tout d’abord avec la respiration, avec le souffle, puis l’on commence à discerner mieux son cheminement en nous. On le différencie du chemin de l’air, on sent des ramifications naître à partir des poumons, puis l’on sent l’énergie vitale.

Contrôler le prana

Petit à petit, à mesure que l’on prend conscience du cheminement énergétique qui se fait en nous, l’on prend aussi conscience de l’influence de nos exercices respiratoires sur cette circulation. L’on peut alors définir des éléments récurrents, mettre en lumière des moyens de contrôler la circulation de l’énergie. C’est alors que le véritable travail du pranayama commence. Le contrôle de l’énergie permet de l’utiliser, ensuite, pour d’autres pratiques, qu’il s’agisse de pratiques yogiques ou d’autres pratiques spirituelles, corporelles.

Une partie seulement du yoga

Le pranayama n’est qu’une partie des exercices du yoga. Il est l’un des outils du yoga et l’on peut l’utiliser en complément des autres pratiques yogiques. On dispose ainsi d’un élément nouveau à travailler pendant sa pratique. L’attention que l’on porte au souffle vient en complément du travail méditatif ou des positions du corps et l’énergie est mieux ressentie, mieux cernée, plus intense. La méditation est alors plus profonde. Elle ouvre des territoires nouveaux et les met en lumière très intensément. Petit à petit, les pratiques deviennent de plus en plus intimement liées, elles deviennent plus que complémentaires, presque inséparables.

Le pranayama est l’outil privilégié des yogis pour la découverte puis le contrôle du prana. Les pratiquants impliqués dans une démarche de recherche spirituelle et énergétique ont, eux aussi, tout intérêt à s’y intéresser, ne serait-ce que pour être, à leur tour, conscients de l’existence de cette énergie en eux, y compris s’ils lui donnent un autre nom. Par la suite, ils pourront même apprendre à la contrôler, pour l’utiliser dans leur démarche plus particulièrement ou sur le chemin ouvert par le pranayama s’ils désirent en apprendre plus sur ce que cette pratique yogique met à leur portée.

Sujets abordés dans l’article :

  • Prânayâma
  • Souffle et énergie
  • Souffle et prana
  • Travail avec le souffle
  • Utiliser le souffle pour faire circuler l’énergie


Partagez notre article sur vos réseaux sociaux


Vous pourriez également apprécier

3 commentaires sur “3”

  1. Bonjour,
    Bonne idée que ce pranayama mais commencer par une respiration carrée directement, un peu trop puissant, non ?
    Concernant le mudra, le geste de la main, ne devrait on pas diriger les doigts vers le cœur plutôt que vers le troisième œil ? Le mental est, d’après ce que j’ai compris, trop sollicité de nos jours !
    Autre chose, le mouvement avec la main qui entraine l’épaule et la colonne vertébrale, est ce une bonne idée ? Il y a une autre manière de compter, si je ne me trompe ? En utilisant les phalanges de la main !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *