Pouvez-vous méditer trop longtemps ?

méditer trop longtemps
Peut-on méditer trop longtemps ? Quelle est la durée recommandée pour vos méditations ?

Beaucoup de débutants demandent quelle est la bonne durée pour une séance de méditation. Il n’y a bien sûr, pas de réponse : tout est une question d’inspiration. Comme nous allons le voir, méditer trop longtemps est inutile, car cela ne vous apportera rien de plus. Mais « trop », c’est quoi ?

Tejvan appartient au Centre Sri Chinmoy d’Oxford et donne des cours gratuits de méditation dans sa ville. Il a étudié la méditation sous la guidance de Sri Chinmoy pendant 8 ans.

Pour le débutant

Avant de parler du superflu « trop longtemps », parlons du minimum. Disons qu’un minimum de 15 minutes est un bon début.

Si vous méditez trop longtemps, l’esprit aura tendance à se rebeller. Il deviendra trop difficile de contrôler vos pensées et vous pourrez même ressentir un certain malaise, comme un mal de tête.

Donc, quand on débute, il est inutile de chercher à dépasser ses limites. C’est comme tout : on n’apprend pas à parler une langue ou à conduire en une seule leçon ! Après, il est tout à fait possible de rester dans le même domaine, en enchaînant sur la lecture d’un livre de spiritualité ou de développement personnel ou même en récitant des mantras

Le débutant sait qu’il passe du statut de néophyte à novice après plusieurs séances, ou tentatives . C’est ainsi, car il ne se contente plus de s’asseoir et d’attendre que ça se passe. Il sait reconnaître l’état de méditation à cet état contemplatif dans lequel il passe à travers plusieurs cycles de pensées ou de rêveries, mais sans arriver nulle part. Quand cela arrive, c’est que c’est le bon moment pour s’arrêter.

Pourquoi méditons-nous ?

Il faudrait toujours garder en tête que nous méditions avant tout pour nous-mêmes. Ce qui importe est notre sincérité et notre implication. A priori, personne ne regardera par dessus votre épaule pour vous récompenser si vous méditez longtemps ! Méditer pour nourrir notre « guide intérieur » et renforcer nos capacités intérieures.

Le méditant qui commence à sentir de la fierté et de la suffisance d’avoir médité longtemps devrait pouvoir ressentir le signal d’alarme, car il serait sur la mauvaise voie ! Eh oui, car la vraie méditation ne confère pas un sentiment de supériorité. Elle renvoie simplement à notre si petite dimension humaine, l’unité et à la paix.

Pour aller plus loin…

Y a-t-il une durée idéale ?

Ecoutons Sri Chinmoy :

Ça n’est pas combien d’heures vous méditez qui importe, mais plutôt comment vous méditez. Si vous pouvez méditer de toute votre âme, en pleine conviction pendant quinze minutes et tendre sincèrement vers la paix, la lumière et la joie, vous ferez mieux que trois heures de méditation à égréner le chapelet. Quand vous méditez, s’il y a une présence vivante, oui c’est de la méditation. Autrement, autant dormir ou mourir.

D’autre part, l’esprit a besoin de temps pour se calmer. Vous n’entrerez vraisemblablement pas dans la plus intense des méditations dès l’instant où vous vous posez. Ainsi, si vous tentez de méditer à la sortie du bureau, les 10 premières minutes risquent d’être plutôt improductives. Cependant, après cette période d’ajustement, la vraie méditation s’imposera d’elle-même. Donc une séance de 20-30 minutes paraît plus indiquée dans ce cas-là, pour avoir au moins 10 minutes de qualité.

Augmenter la durée

Ça n’est qu’à force de pratique qu’il devient intéressant d’augmenter le temps de la méditation. C’est en fait un peu comme la plongée sous-marine : un plongeur expérimenté perçoit de mieux en mieux tous les détails, se sent appartenir au monde qu’il découvre et ressent le besoin d’aller encore plus profond.

Pour atteindre les stades les plus hauts de la méditation, il est nécessaire de développer la capacité de méditer sur de longues périodes, plus d’une heure par exemple. Les maîtres peuvent méditer plusieurs heures à la fois. Au stade « ultime » de la méditation, nous perdons de toute façon toute notion du temps et ça n’est même pas un problème…

Quoiqu’il en soit, comme vous le voyez, il est inutile de brûler les étapes. S’il est vrai qu’un haut dignitaire du bouddhisme tibétain a un jour déclaré que si une pilule pourrait remplacer ses heures de méditation quotidiennes pour le même effet, il la prendrait, il est vrai également qu’il se lasserait sans doute bien vite de ce régime. Alors concentrons-nous sur la qualité de la méditation plutôt que sur la durée. Laissons la hâte aux gens pressés de… De quoi sont-ils si pressés, d’ailleurs ?

Méditer trop longtemps, non. Méditer bien, oui, voilà l’idée…

Quelle est la durée actuelle de vos méditations ?

Sujets abordés dans l’article :

  • Pendant combien de temps méditer
  • Méditer trop longtemps
  • Méditation quelle durée
  • Durée de mes méditations
  • Combien de temps méditer


Partagez notre article sur vos réseaux sociaux


Vous pourriez également apprécier

3 commentaires sur “3”

  1. Bonjour,
    J’ai fait une recherche avec l’expression « Cerise sur le gâteau, le cours de méditation sans effort est gratuit » (sans les guillemets) pour voir si ma page d’accueil était correctement référencée par Google. Votre page sortant avant la mienne, j’ai cliqué dessus et maintenant je vois la phrase en question affichée en bas de votre article.
    Je suppose que vous utilisez une extension WordPress pour cela ? Laquelle, s’il vous plaît ?
    Merci et bonne continuation,
    Stéphane.

  2. Bonjour,
    J’aimerais me mettre à la méditation pour pleins de raisons.
    Je voudrais savoir combien de fois faut-il méditer par semaine… Tous les jours ? Un jour sur deux ? Combien ??
    Pour le temps je pense déjà que faire 10 minutes est un bon début, merci d’avance !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *