La méditation de la bienveillance (metta) – mettez l’énergie de votre pratique au service de tous !

méditer sur la bienveillance
Pratiquez la méditation sur la bienveillance et mettez votre énergie au service de tous !

La méditation dégage en vous une énergie incroyable. Quoi que vous fassiez, cette énergie se répand autour de votre être. La méditation de la bienveillance (metta), cherche à faire de cette énergie ce qu’il peut en être fait de mieux. Ainsi, votre entourage profite lui aussi de votre pratique méditative. Découvrez ici comment procéder.

Méditation sur la bienveillance (metta)

Une pratique centrée sur la bienveillance

La bienveillance qui sera au centre de la méditation metta doit commencer par s’adresser à vous-même. Sachez vous offrir ce bien-être spirituel et physique qui vous permettra d’être capable d’en offrir aux autres.

  1. Veillez donc à ce que votre esprit profite pleinement du présent, loin du tumulte du passé et des remous du futur supposé.
  2. Assurez-vous que votre corps soit dans une posture qui lui soit bénéfique par la stabilité qu’elle lui apporte.
  3. Respirez aussi pleinement, en veillant à prendre conscience de ce que chaque inspiration et expiration vous apporte et de ce dont elles vous délivrent. Là aussi, l’esprit appréciera être concentré sur quelque chose de précis plutôt qu’en perpétuel vagabondage.
  4. Dès maintenant, vous pouvez voir chaque expiration comme un cadeau fait à la nature qui s’en nourrit et restitue de l’oxygène. C’est un cycle de don allant de l’un à l’autre et permettant aux deux de coexister.
  5. Soyez conscient de tout ce que vous prenez et de qui vous l’offre. Soyez tout aussi conscient de ce que vous offrez et de qui en profite. Vous vous inscrivez ainsi dans un circuit plutôt que de vous considérer comme l’extrémité, la finalité de toute chose. Vous recevez, vous donnez, souvent sans vous en rendre compte. Prenez-en conscience et voyez autrement la place que vous occupez dans l’univers.
  6. Mettez ensuite au centre de votre attention une personne de votre choix. Lors de vos premiers pas dans la méditation metta, choisissez une personne que vous n’avez aucune difficulté à apprécier. De cette façon, vous pourrez facilement avoir de la compassion et de l’amour. À mesure que vous progressez, efforcez-vous de choisir des personnes de qui vous êtes plus éloigné. Cela peut aussi être des gens envers qui vous avez peut-être des sentiments moins nobles.
  7. Offrez à cette personne votre amour et votre bonheur. Vous verrez que partager votre joie ne l’amoindrie en rien, bien au contraire. Vous la verrez grandir, s’étendre hors de vous pour toucher la personne de votre choix puis continuer à déborder.

 

Offrir le bonheur au monde entier

Profitez-en pour offrir votre bonheur au monde entier. Laisser-le toucher l’univers, entrer en contact avec la joie qui y réside déjà. Vous serez ainsi connecté de la plus belle des manières à votre monde. Alors, regardez-vous en face, visualisez-vous, et laissez la joie, le bonheur, le bien-être de l’univers traverser cette image de vous.

Laissez-les vous irriguer et vous faire entrer en contact avec tous les êtres qui vous sont chers, d’abord. Puis, avec ceux qui vous sont plus éloignés, ensuite, de plus en plus éloignés, de toutes les manières dont cet éloignement peut se manifester. Prenez ainsi conscience de ce lien trop peu usité qui permet pourtant de définir sa place dans le monde. Faites de votre pratique un bienfait pour d’autres que vous seul, mettez votre énergie au service de tous.

La méditation sur la bienveillance (metta) vous apprendra beaucoup sur ce que vous avez à offrir au monde. Ne vous arrêtez pas à une impression de message béat. Il s’agit de bien plus que cela, il s’agit de choisir la lumière plutôt que l’ombre et le positif plutôt que le négatif.  À vous d’essayer pour vous-même en premier, ensuite pour les autres. Bonne pratique !

Informations tirées de cette méditation guidée.

Sujets abordés dans l’article :

  • Méditation de la bienveillance
  • Méditation metta
  • Méditation sur la bienveillance
  • Méditer pour le bien commun
  • Méditer sur la bienveillance


Partagez notre article sur vos réseaux sociaux


Vous pourriez également apprécier

12 commentaires sur “12”

  1. Bonjour Cédric,

    J’ai beaucoup de difficultés à me concentrer et à comprendre comment finalement on « fait » je cherche je cherche mais n’ai toujours pas trouve

    On se concentre sur la personne mais comment en la voyant physiquement, en se représentant des qualités ?

    Excuse-moi mais je nage complètement alors comme tu es le spécialiste tu vas peut-être pouvoir m’aider (je suis parfaitement en auto-hypnose mes propres médidations guidées mais j’ai le sentiment que ce n’est pas de la vraie méditation comme toi tu la fais)

    1. Bonjour Sylviane,

      Ce n’est pas forcément évident, cela demande en effet une forte concentration.

      A propos de la focalisation : sur ce qui est le plus aisé pour toi, soit le ressenti de sa présence, soit une visualisation physique de cette personne.

      La méditation guidée est une excellente façon de débuter et d’apprendre à fixer son attention. Dans une deuxième temps, il est possible de la focaliser sur un « support interne » (sa respiration, sa posture, un chakra, etc.). Une fois tout ceci acquis, le support est de moins en moins nécessaire pour être dans l’instant présent en méditant.

  2. Ping : “La communication non violente au quotidien” de Marshall B. Rosenberg - DeveloppementPersonnel.org - Le meilleur du développement personnel
  3. Ping : Méditer et augmenter son taux vibratoire - inclus un exercice !
  4. Ping : Reiki et méditation : découvrez comment l'un profite à l'autre !
  5. Ping : Pourquoi élever mon taux vibratoire ?
  6. Ping : Méditation de Maitrī (en sanskrit) (ou mettā en pāli) ou méditation de la bienveillance – Charley !
  7. Ping : Méditation de Maitrī (en sanskrit) (ou mettā en pāli) ou méditation de la bienveillance – Frederic.Baylot.org (Les B.D. de Frédéric)
  8. Ping : L’enfer c’est pas les autres. – Charley !
  9. Ping : L’enfer c’est pas les autres. – Frederic.Baylot.org (Les B.D. de Frédéric)
  10. Bonjour,

    Envoyer de l’amour à une personne qui ne l’a pas demandé ne me semble pas vraiment bienveillant mais plutôt comme une volonté de prendre le pouvoir sur l’autre.

    On ne soigne pas une personne qui ne l’a pas demandé. On ne cherche pas à changer une personne qui ne l’a pas demandé, et plus globalement, on n’essaye pas de projeter quoi que ce soit sur qui que ce soit SURTOUT si les personnes qui reçoivent ne sont pas au courant.

    Qu’on envoie une tonne d’amour dans son cœur à soi, pour qu’il rayonne à l’extérieur et qu’au final, les gens autour de soi soient attirés par tout cet amour que l’on dégage, OK. Peut-être que cela leur donnera alors l’occasion d’être plus heureux et de vouloir à leur tour envoyer de l’amour dans leur cœur.

    Mais diriger cet amour vers le monde, vers une autre personne que soi-même, c’est une sorte de magie blanche qui expose celui qui la diligente à des retours de bâton à la hauteur de la Loi Universelle enfreinte.

    Bref, j’aime bien l’idée de la méditation Metta, mais comme bien souvent, j’ai l’impression qu’elle est détournée pour faire n’importe quoi…

    Peut-être qu’il faudrait un peu se renseigner sur ses origines, puisqu’en Inde JAMAIS DE LA VIE un pratiquant de la méditation n’ira envoyer quoi que ce soit à quelqu’un d’autre que soi-même.

    Avec toute ma bienveillance.

    Yvon

    1. Bonjour Yvon, envoyer de l’amour inconditionnel ne veut pas dire essayer de contrôler ou changer une personne. Au contraire, c’est une acceptance de la personne telle qu’elle est, et de lui envoyer consciemment notre amour inconditionnel. Et de grandir cette amour pour inclure toute l’humanité. Vous envoyer toujours vos fréquences dans le monde, que vous le fassiez consciemment ou inconsciemment. Le but de cette méditation, comme décrite dans notre article, est de choisir consciemment la fréquence que nous émettons. Et en aucun cas essayer d’influencer une personne ou plusieurs. Les dérives dont vous parlez sont une réalité mais pas liées à une méditation en particulier. Ce problème est beaucoup plus profond. Belle journée !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.