Le lojong, les sept points de l’esprit pour tous

lojong

Lojong signifie transformer l’esprit en tibétain. Il s’agit de s’entraîner à penser différemment, pour atteindre à une autre vision du monde et à une autre conception de son propre être. Bien sûr, il ne faut pas totalement changer, ni chercher à le faire. Non, il est question de s’entraîner à mettre fin aux sources de souffrance qui sont en chacun de nous par habitude mentale malsaine, cultivée et trop facile. Il faut mener un travail sur soi pour atteindre à un état plus raffiné de sa personne. Pour cela, 59 slogans sont à votre disposition pour découvrir le lojong, les sept points de l’esprit. De nombreuses séances de méditation ou de réflexion vous attendent.

Lojong, les sept points de l’esprit

La pratique du travail sur soi du Lojong repose sur 7 points qu’il faut suivre pour arriver à vivre une vie plus heureuse, au sens bouddhique du terme. Ces 7 points sont les suivants :

  1. Les pratiques préliminaires
  2. La pratique principale
  3. Transformer les conditions adverses en la voie
  4. Élucider la pratique d’une vie
  5. Évaluer la transformation de l’esprit
  6. Les engagements de l’entraînement de l’esprit
    1. Pratiquer l’entraînement de l’esprit sans que cela contredise vos autres promesses.
    2. Ne pas pratiquer de façon arrogante.
    3. Ne pas être partial.
    4. Change ton attitude intérieurement.
    5. Ne parle pas des défauts d’autrui.
    6. Ne pense rien des fautes d’autrui.
    7. Purifie d’abord tes plus gros défauts.
    8. Abandonne tout espoir de résultats.
    9. Abandonne la nourriture empoisonnée.
    10. Ne sois pas rancunier. Ne prends pas plaisir aux paroles négatives.
    11. N’attends pas l’occasion d’une revanche.
    12. Ne heurte pas le point sensible.
    13. N’utilise pas les autres comme bouc émissaire.
    14. N’utilise pas le Dharma à mauvais escient.
    15. N’ait pas l’esprit de compétition.
    16. Ne fait pas chuter le dieu en diable.
    17. Ne fonde pas ton bonheur sur le malheur d’autrui.
  7. Les préceptes de l’entraînement de l’esprit
    1. Ramène toutes les pratiques en une seule.
    2. Ramène tous les moyens de vaincre l’adversité en un seul.
    3. Une pratique pour commencer et une pratique pour terminer.
    4. Patience quoiqu’il advienne.
    5. Garde deux choses même au péril de ta vie.
    6. Entraîne-toi aux trois choses difficiles.
    7. Cultive les trois causes primordiales.
    8. Conserve toujours les trois choses dont il ne faut pas se défaire.
    9. Entraîne-toi purement en étant impartial avec l’objet.
    10. Une pratique profonde qui englobe tout cela est importante.
    11. Médite toujours sur ceux qui te font du mal.
    12. Ne sois pas dépendant des circonstances extérieures.
    13. Pratique l’essentiel maintenant.
    14. Ne déforme pas le sens de l’enseignement.
    15. Ne pratique pas épisodiquement.
    16. Coupe court aux hésitations et distractions.
    17. Observe, examine, et libère-toi.
    18. Pratique sans vanter tes mérites.
    19. Ne sois pas coléreux.
    20. Ne sois pas changeant.
    21. N’espère pas de gratitude

Ainsi exposés, quelques étapes (les premières notamment) restent un peu difficiles d’accès. C’est pourquoi elles ont été commentées par 59 slogans au XIXème siècle. Ces 59 slogans permettent la pratique à ceux qui sont éloignés du bouddhisme et ils offrent une solution simple pour intégrer le jolong dans sa vie quotidienne. Chacun d’entre eux peut d’ailleurs être un sujet de méditation passionnant.

Pratiquer en suivant 59 slogans

Autant entrer directement dans le sujet et se confronter à ce qui va devenir un véritable accompagnement quotidien si vous décidez de pratiquer la transformation de l’esprit pour vous libérer des sources de souffrance. Voici donc les 59 slogans auxquels vous référer régulièrement vous permettra d’évoluer :

  1. Commence par pratiquer les préliminaires.
  2. Considère les phénomènes perçus comme rêves.
  3. Contemple l’essence de l’intelligence d’avant ta naissance.
  4. Même ce qui fut remède s’élimine de soi-même.
  5. Rester alors en la nature de la conscience est l’essence de la voie.
  6. Entre méditations, traite toute chose comme une illusion.
  7. À l’inspiration, accepte dans ton cœur tout le malheur, la douleur et la négativité du monde entier, et les tiens. À l’expiration, donne toute ta joie et ton bonheur et remercie l’existence.
  8. Comprend les trois objets (attachement, aversion, indifférence), poisons mais sources de vertus.
  9. Incite-toi au rappel en toute activité en t’entraînant par des paroles.
  10. La séquence de l’accueil commence par soi.
  11. Quand habitacle et habitants sont pleins de maux, transforme les mésaventures en voie d’éveil.
  12. Ramène tous les blâmes à toi-même.
  13. Sois reconnaissant envers tous.
  14. Vivre les illusions comme les quatre corps de Bouddha est l’absolue protection de la vacuité.
  15. Applique la pratique à tout ce qui survient.
  16. Travaille avec les cinq forces, qui sont :
    1. la motivation;
    2. l’entraînement (à ce que tu veux faire et être);
    3. la culture des semences positives;
    4. la renonciation à l’ego;
    5. l’aspiration (dédier son propre mérite pour le bénéfice des autres).
  17. Au moment de la mort : la réconciliation avec celle-ci est aussi les cinq forces.
  18. Tous les enseignements se résument en un.
  19. De deux témoignages retiens le principal, l’intérieur.
  20. Sois toujours en un état d’esprit heureux.
  21. Qui pratique même distrait a la maîtrise.
  22. Entraîne-toi toujours à pratiquer les trois principes :
    1. garder les promesses faites;
    2. ne pas faire de démonstration ostentatoire;
    3. avoir une patience impartiale.
  23. Ne sois pas celui qui ne pardonne jamais.
  24. Change ton attitude tout en restant toi-même.
  25. Ne fais pas conversation de tes défaillances.
  26. Ne te préoccupe pas des agissements d’autrui.
  27. Travaille sur ta plus grande imperfection d’abord.
  28. Abandonne tout espoir de fruit.
  29. Abandonne les nourritures mauvaises.
  30. Ne sois pas trop consistent.
  31. Ne sois pas dans le jugement d’autrui (ou Les quatre pratiques sont la meilleure des méthodes).
  32. N’attend pas l’occasion de te venger.
  33. Ne prend pas plaisir aux paroles malicieuses.
  34. Ne transfère pas la charge du bœuf sur l’âne.
  35. Ne sois pas dans l’esprit de compétition.
  36. Ne fais pas de ta pratique une déformation.
  37. Ne fais pas choir le dieu en démon.
  38. N’espère jamais un bonheur qui serait un malheur pour autrui.
  39. Corrige tous tes torts avec une même intention.
  40. Ramène tous les remèdes à un seul : l’accepter-donner.
  41. Fais une action au début du jour et une à la fin.
  42. Quoi qu’il arrive de bon ou mauvais, accueille-le dans les deux cas.
  43. Observe ta discipline, fût-ce au péril de ta vie.
  44. Reconnais tes passions, traite-les, puis transcende-les.
  45. Aie un guide qualifié, une bonne discipline, un mode de vie adéquat.
  46. Respecte ton guide, sois enthousiaste, garde le chemin.
  47. Concentre ton corps, ta pensée et ton esprit vers la bonne voie.
  48. Du fond du cœur, n’exclut rien de ta pratique d’accueil.
  49. Médite toujours sur ce qui t’est pénible.
  50. Ne sois pas dépendant des circonstances.
  51. Pratique ce qui est essentiel maintenant.
  52. Ne laisse pas tes émotions inverser ta compréhension.
  53. Ne pratique pas avec intermittence.
  54. Entraîne-toi de tout cœur.
  55. Libère-toi par l’examen puis la pensée.
  56. Ne sois pas complaisant avec toi-même.
  57. Reste concentré.
  58. Ne sois pas jaloux.
  59. N’espère aucun applaudissement.

C’est une liste très riche, parfois déroutante, aux commandements très strictes et permettant d’approcher l’esprit du lojong. Ils sont là pour vous aider à cultiver un état d’esprit plus apte à vous rendre heureux, à entretenir en vous un vrai bonheur plutôt qu’une joie éphémère ou malsaine. Grâce à ce travail régulier, vous pourrez mettre fin à des états qui ne vous correspondent pas, comme vous pouvez déjà le sentir en vous. Vous verrez que c’est un guide aussi puissant qu’il est exigeant. Beaucoup des préceptes sont totalement opposés à notre conception. C’est justement sur ceux-là qu’il nous faut nous concentrer, parce que c’est d’eux que l’on a le plus besoin.

Pourquoi vouloir s’améliorer ?

Si l’on ne ressent aucun besoin de s’améliorer, autant cesser de pratiquer toute recherche spirituelle. Si l’on s’est engagé sur le chemin de l’éveil, de l’avancée personnelle, il faut aussi reconnaître que l’on a besoin de travailler sur soi. Le lojong permet de le faire seul, de s’imposer une discipline permanente pour être son propre maître, pour n’avoir de compte à rendre à personne d’autre qu’à celui ou celle auprès de qui l’on est redevable : soi. Il ne faut pas chercher ailleurs ce que l’on a déjà en soi, il faut plutôt chercher à le faire fleurir. Pour cela, il faut savoir écarter les mauvaises herbes sans perdre ce qui fait la richesse de son être, pour que puisse se développer les fleurs qui sommeillent encore en nous.

Le lojong, ou les sept points de l’esprit, vous permet de travailler sur vous et sur votre rapport au monde, pour vous approcher de l’éveil et de vous libérer de nombreuses souffrances. Voilà une pratique que chacun gagnera à intégrer dans son quotidien tant elle est riche d’enseignements pour tous.

Sources : Wikipédia et Institue Vajrayogini

Sujets abordés dans l’article :

  • Transformer l’esprit
  • Septs points de l’esprit
  • Se libérer des sources de souffrance
  • Intégrer le jolong dans sa vie quotidienne
  • 59 slogans permettant d’évoluer


Partagez notre article sur vos réseaux sociaux


Vous pourriez également apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *