Comment méditer ? Le mini-guide pour bien débuter !

Comment méditer ?

Comment méditer ? Suivez notre guide !

À qui cherche comment méditer, de très nombreux conseils peuvent être donnés. Ils différeront généralement selon la technique adoptée, mais certains universaux peuvent aider le méditant et le guider sur son nouveau chemin. De même, il est possible de découvrir la méditation très simplement dans un premier temps,
pour se diriger vers une pratique plus poussée après ses premiers progrès.

Comment méditer ?

Oubliez ce que vous croyez savoir sur la méditation

Il s’agit certainement du conseil le plus important et, tout à la fois, du plus difficile à appliquer. Toute personne intéressée par la méditation va chercher à récolter des informations ici ou là, à les croiser. Pourtant, au moment de méditer, oubliez tout ce que vous avez lu, entendu, cru comprendre. Il est important d’aborder la méditation avec l’esprit totalement libre, disponible, dégagé des croyances et des attentes. C’est ainsi que vous pourrez être pleinement ouvert aux sensations, aux ressentis sous toutes leurs formes, pour tirer le maximum de votre séance de méditation.

Un lieu propice, un état d’esprit propice

S’il faut aborder la méditation avec l’esprit dégagé de toute croyance, il faut aussi avoir fait le calme, parce qu’un esprit agité entraînera un flot de pensée, un corps agité lui aussi, etc. Prenez quelques minutes pour faire une coupure avec la journée, avec le rythme quotidien. Si vous disposez d’un lieu dédié à la méditation, ce sera encore mieux, puisque l’installation physique marquera une étape qui amènera l’esprit à marquer lui aussi son installation dans la méditation.

Débutez la méditation

Installez-vous sur un coussin au sol, dans la position requise par la technique de méditation que vous avez choisie. Si vous désirez simplement essayer, la position du demi-lotus est suffisante, le lotus pouvant se révéler inconfortable dans un premier temps. Vous pouvez même vous contenter de vous asseoir sur une chaise, les pieds à plat, les mains sur les genoux.

Relevez vos épaules au maximum, puis laissez-les retomber naturellement. Tenez-vous droit, sans raideur toutefois. Imaginez qu’une cordelette tire légèrement sur le sommet de votre crâne. Ne vous inquiétez pas encore trop de votre manque relatif de souplesse, ce n’est pas le plus important pour l’instant.

Une fois votre position acquise, concentrez-vous sur votre respiration, elle est souvent à l’origine de l’agitation. En respirant profondément et en prenant pleinement conscience de chaque inspiration, puis expiration, du trajet de l’air en vous, vous atteindrez déjà un premier état de relaxation puis de concentration, de conscience. Vous pouvez également prêter attention à votre corps, en vous concentrant tour à tour sur chaque membre, sur la manière dont il est placé, dont il appuie sur le sol, dont il pèse. Observez mentalement chaque partie de votre corps, en progressant par exemple des pieds jusqu’à la tête. Il ne s’agit que de vous intéresser à ce que vous ressentez pour chacune de ces parties et non de juger de leur aspect, de leur beauté, etc.

Quand des pensées traverseront votre esprit, contentez-vous de les regarder passer, sans leur prêter attention. Elles sont une production de votre esprit qui ne sait pas encore s’arrêter de produire, d’analyser, de vous donner à penser. Elle ne sont surtout pas la réalité que vous recherchez. N’essayez pas de les arrêter, de les contrôler. Laissez-les aller, sans vous en soucier. Prenez tout le temps dont vous avez besoin pour vous intéresser à votre respiration ou à chaque partie de votre corps, voire à l’une puis aux autres. Une fois cela fait, essayez de conserver cet état un peu plus longtemps.

Et après ? Soyez patient ! Une seule séance de méditation ne vous apportera peut-être qu’un calme et une relaxation relatifs et passagers, mais c’est un début. Voyez cela comme une première goutte d’encre dans l’eau. Elle semble n’avoir rien changé, mais petit à petit, goutte après goutte, l’eau se colorera. C’est ainsi que la méditation agira. Vous devrez d’abord vous contentez du bien-être durant la séance de méditation elle-même, pour voir progressivement les progrès se faire dans tous les aspects de votre vie.

Ce mini-guide a-t-il répondu à la question « comment méditer » et va-t-il vous aider à démarrer ?

Vous pourriez également apprécier :


Recherches qui ont permis de trouver cet article :
    comment mediter, débuter la méditation, commencer la meditation, comment méditer simplement, comment mediter ?, comment méditer avec les pierres, debuter meditation, meditation debuter, comment faire pour mediter, meditation comment faire

Discussion

  1. Tout est très expliqué. Je trouve très bien que cela soit court pour rendre les choses simple et aller à l’essentiel 😉
    Merci pour cet article 😉

  2. parler de la meditation ne doit pas avoir des couleurs religieuses car on doit partir vers la liberté
    donc il faut se détacher des concepts superficiels comme la bible par exemple

  3. Raphaël Berger a écrit :

    C’est simple et clair, merci beaucoup l’ami ! Je m’y mets.

  4. Nénuphar a écrit :

    Merci pour ces conseils.
    Cela me permet depuis plusieurs jours de commencer tout doucement à Méditer.

  5. Jo a écrit :

    Merci pour cet article. Il reprécise ce que je savais déjà mais j’avais besoin de le relire.
    J’ai repris la méditation depuis deux jours et ce grâce aux articles et méditations guidées reçues.
    Encore merci à vous.

  6. Bonjour.

    Faut-il fermer les yeux ? Au quel cas il serait bien de le mentionner dans cet article d’initiation, par ailleurs assez clair.

    Merci

  7. NEWTON a écrit :

    Genial! mais la meditation pour attirer l’argent?

  8. kevinritter a écrit :

    pouvons nous mediter a plusieures personnes dans une piece?

  9. cathy a écrit :

    oui ! j’ai vraiment bien aime cet article et me prepare a me lancer !

  10. Morgan a écrit :

    A la Toussaint j’ai fait un burn-out à seulement 16 ans (j’avais énormément de projets qui m’intéressait tous, j’était engagé dans la vie de mon lycée, je faisais un peu de musique, du sport régulièrement) et depuis j’ai beaucoup de mal à me remettre sur les rails, je me suis sentit épuisé, au bout du rouleau, passant du rire au larme à la colère en une journée, ayant comme l’impression de manipuler les personnes autour de moi. D’habitude rêveur et optimiste, j’ai l’impression d’être devenu aigri et cynique, replié sur moi-même, j’ai même été au bord du suicide à plusieurs reprises à force de crises d’angoisses et de maux de tête intenables, mon esprit en surchauffe m’empêche même de trouver un vrai sommeil réparateur même si cela va légèrement mieux.
    Grâce à ce site et à ces techniques de méditation, j’espère retrouver ma personnalité petit à petit en faisant un vrai travail de fond sur ma personne, pour retrouver confiance dans la vie, en moi-même et en les autres, pour stopper cette volonté de contrôle et de perfection inaccessible qui m’ont contaminées. Je vous remercie beaucoup pour cet article et je me lance dans la méditation, sur le très long terme j’espère car ça ne peut qu’être très enrichissant de commencer la méditation tôt dans sa vie !

  11. ANNIE a écrit :

    JE SOUHAITE MEDITER POUR PRENDRE UN PEU DE TEMPS POUR MOI ET OBTENIR UN PEU DE BIEN ETRE

  12. mamie a écrit :

    article très bien fait pour tout débutant même pour ceux qui méditent depuis un certain temps, car c’est la base et il est bien de s’en rappeler de temps en temps
    merci

  13. Mpei Emmanuel a écrit :

    Merci pour les ficelles. je m’y essayé . c’ est très instructif.

  14. Apart a écrit :

    Bonjour jeune-homme, je tombe sur votre message totalement par hasard (!?…) en triant des vieux mail… (mais me suis attardée sur ce lien… – la méditation « zazen » m’accompagne depuis plus de 20 ans… elle m’a sauvée d’une grosse dépression à 25 ans et depuis… elle est mon amie, mon alliée !! :-)). Aussi impossible de ne pas m’arrêter devant votre courrier tant ce que vous exprimez est fort. nous sommes à présent en novembre et votre post date de février… j’espère que ces mois passés vous ont apporté le meilleur et que vous allez mieux… 16 ans c’est si jeune, vous avez toute la vie devant vous, et à… l’appréhender au mieux, en veillant à vous préserver, c’est important… A vous lire vous en avez déjà fait l’amère et profonde expérience… Ce mot de réponse pour vous dire que… tout d’abord je suis de tout cœur avec vous ! mais aussi, ce qui m’a paru comme une évidence et que je tenais à vous écrire…, c’est que vous devez être particulièrement « intelligent »… (!) Ce qui peut provoquer un sentiment de « décalage » plutôt violent à un âge où « l’insouciance » est plutôt de mise… vous… vous avez déjà vécu, ressenti au plus fort tous les possibles de l’existence… Gardez bien votre sensibilité, elle vous sera merveilleuse dans la vie, votre conscience, votre goût de comprendre, de vous écouter, votre superbe énergie aussi et vos rêves… Il y a mille et une (et bien plus ;-)) belles choses à faire dans l’existence :-))… La médiation vous rendra plus juste envers vous-même, vous guidera selon vos vrais ressentis, vos propres envies, vous « reposera » quand vous vous sentirez malmené (par d’autres ou par vous-même (!) -et oui… l’être humain est ainsi fait 😉 ;-( il pense… mais pas toujours « juste » ! 😉 ;-(…), mais aussi elle vous rendra encore plus forts tous les beaux instants de la Vie :-)). Vivre en pleine conscience n’est pas toujours facile mais au moins on ne se leurre pas soi-même et le temps qui passe (toujours trop vite) est vécu au mieux, au plus proche de soi-même… Je vous souhaite le meilleur, longue et belle vie 🙂 !, armé de votre courage, de votre patience (il en faut une bonne dose ;-)!), d’écoute et de douceur pour vous-même. Bien à vous jeune-homme :-). Sophie

  15. Nice post sur la méditation

  16. bonjour,
    Avez-vous tenter de méditer avec un support sonore puissant qui élève la conscience? Je vous invite à découvrir les Sons des bols de cristal sur http://www.cristalplanete.com
    Namasté
    Pascal

Rétroliens

  1. […] quand on débute, il est inutile de chercher à dépasser ses limites. C’est comme tout : on n’apprend […]

Réagir

*