Que faire lorsque méditation et irritabilité coïncident ?

méditation et mal-être
Méditation et  irritabilité  – la médiation ne mène pas forcément d’emblée à la paix intérieure

Étrange paradoxe, et pourtant… Pourtant oui, méditation et irritabilité peuvent être liés, surtout au début de la pratique. Si par exemple, il vous est arrivé de ressentir une paix et un calme agréables pendant quelques jours, avant qu’une étrange agitation ne s’installe pendant la méditation, devenant irritation durant la journée. Non, vous n’êtes pas le premier à qui ça arrive ! L’explication, ou mieux comment y remédier ? Lisez plutôt !

La méditation m’irrite, que faire ?

Bien que le nettoyage du système nerveux au moyen de la méditation semble être un processus simple, il n’en est pas moins délicat. La procédure que nous utilisons est simple […], mais ne vous fiez pas à cette simplicité. Ne prenez pas cette façon de faire à la légère. C’est une technique avancée et puissante. Nous donnons la possibilité à des obstructions qui se sont accumulées profondément en nous-mêmes de se défaire de façon naturelle. Ce sont ces tensions inscrites dans notre système nerveux qui restreignent notre vision de la vérité en nous et autour de nous. Tout cela se défait petit à petit, morceau par morceau, pendant la méditation. C’est une vaste tâche avec des répercussions profondes.

Si le processus de purification est légèrement déséquilibré, on peut ressentir de l’inconfort, de l’agitation, de l’irritabilité, des sensations physiques désagréables, de la nervosité, des pensées désagréables. Des choses comme ça. Heureusement il existe des moyens d’équilibrer le processus de méditation lorsqu’il y a de l’inconfort. La première chose à faire est de bien prendre son temps pour sortir de méditation. Même si vous avez l’impression qu’il ne se passe pas grand-chose, néanmoins un processus de nettoyage a été mis en route par la méditation, alors si vous sortez brusquement de méditation, sans période de repos intermédiaire, vous pouvez vous sentir irritables pendant quelque temps, voire même pendant toute la journée. Ne vous en prenez pas à votre entourage, voyez les choses pour ce qu’elles sont, c’est- à-dire un déséquilibre dans votre pratique. Prenez toujours quelques minutes pour sortir de méditation en ne faisant rien, détendu […]. Cela permet aux stress et aux tensions libérées pendant la méditation de se dissiper doucement. Ainsi quand vous vous lèverez, vous vous sentirez léger et reposé. Si ce n’est pas le cas c’est que probablement vous ne prenez pas suffisamment de temps. Donc prenez un temps de repos suffisant à la fin de façon à ce que la transition entre la méditation et l’activité se fasse sans heurt. Trouvez ce qui est le mieux pour vous pour sortir de méditation.

Certaines personnes réagissent vite à la pratique et ont des résultats visibles très vite. C’est une bonne chose et si vous faites partie de ceux là vous êtes chanceux, mais il faut veiller à l’équilibre de votre routine pour ne pas ressentir d’inconfort en raison du nettoyage rapide que vous faites. Si de vous allonger quelques instants après vos vingt minutes de méditation ne suffit pas, alors il peut être nécessaire de réduire votre temps de méditation à quinze minutes. Et si vous ressentez toujours de l’inconfort, essayez dix minutes. Trouvez ce qui vous convient et prenez toujours le temps de sortir doucement de méditation.

Il arrive parfois que l’on ressente un inconfort physique pendant la méditation. Ceci est habituellement un symptôme de relâchement des obstructions dans le système nerveux. Si cela interfère avec le processus de méditation, laissez le mantra quelques instants et portez l’attention sur cet inconfort. Laissez votre attention dessus un moment, cela devrait suffire à le dissoudre naturellement. Une fois que c’est fait, […] poursuivez la méditation. Comptez le temps passé à porter l’attention sur votre inconfort comme faisant partie de votre temps de méditation. Si la sensation ne se dissout pas, allongez vous un moment jusqu’à ce qu’elle disparaisse. C’est une bonne chose qui se produit car cela indique que l’on se débarrasse d’une obstruction importante. Laissez la partir facilement, de façon naturelle. La même chose s’applique si vous êtes submergé par une vague de pensées que vous ne maîtrisez pas et qui peut ou non être accompagnée de sensations physiques. Si vous n’arrivez pas à revenir facilement […], soyez avec les pensées jusqu’à ce qu’elles se dissipent suffisamment pour pouvoir revenir facilement […]. Il faut bien se rappeler que la méditation n’est pas une lutte contre l’activité mentale ou physique qui se présente. Celle-ci n’est que le symptôme du relâchement des obstructions profondément ancrées dans notre système nerveux. Nous les laissons partir. […]

Avec du temps, au fur et à mesure que les obstructions sont enlevées, nous expérimentons de plus en plus de silence paisible dans notre vie de tous les jours. C’est le début de notre illumination, notre état naturel. Donc continuez de nettoyer la « fenêtre de votre système nerveux » tous les jours et ne vous souciez pas plus que cela de cette irritabilité. Méditation et irritabilité n’est pas une étape que vous subirez forcément, mais quand elle survient, comme nous venons de le voir, ne vous alarmez pas et suivez les quelques conseils ci-dessus.

Article original, par ici.

Sujets abordés dans l’article :

  • Méditer pensées désagréables
  • Méditation nervosité
  • Méditation inconfort
  • Méditation et agitation
  • Méditation douleurs physiques


Partagez notre article sur vos réseaux sociaux


Vous pourriez également apprécier

4 commentaires sur “4”

  1. Le bon conseil est de ne pas vous quereller avec cette état, comme vous le faite avec votre famille ou autre , la minute que vous êtes conscient que l’irritabilité, n’est que l’illusion de l’ego ou du moi est une embarrassante réalité de la dualité en vous. S’aimer soi même est la solution, comment faire, trop simple.. commencer par le faire

  2. Je suis tout nouveau dans la méditation, je m’y intéresse de plus en plus et je dois dire que pour ça votre site est super !!! J’essaye de pratiquer 20 min le midi et 20 min le soir, et des phases de pleines conscience dès que j’en ai l’occasion, et depuis quelques temps je ressens une certaine agitation, et irritabilité. De plus ma méditation du soir ce fait un petit peu avant de dormir, et ces deux dernières nuits étaient agitées, pourrait il y avoir un rapport entre la libération du stress et des angoisses par la méditation et mes nuits agitées ??

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *