Pourquoi élever mon taux vibratoire ?

élever mon taux vibratoire

Méditer prélever mon taux vibratoire

Le taux vibratoire d’une personne n’est pas fixé, il n’est pas immuable. Il est tout à fait possible, au prix d’un travail sur soi, de le modifier. Quelques actions simples ou plus complexes vous permettront d’élever votre taux vibratoire, mais découvrons d’abord les raisons qui pourraient vous pousser à vouloir le faire.

Pourquoi élever son taux vibratoire ?

Le taux vibratoire de chaque personne a une influence énorme sur sa vie, sur son entourage, sur sa manière de voir les évènements qui surviennent et d’y faire face. Un taux vibratoire bas ne vous permet pas de tirer pleinement parti de vos capacités, vous ne voyez même pas ce qui pourrait aller mieux, vous êtes simplement à un stade plutôt basique de ce que pourrait être votre personne, dans toutes ses dimensions.

Au contraire, si vous décidez d’élever votre taux vibratoire, vous ouvrez à votre être l’accès à des dimensions plus riches, plus fines, plus satisfaisantes également. Imaginez cela comme si vous affiniez votre vocabulaire. Avoir plus de mots vous permet de mieux définir les différents états de ce que vous rencontrez, cela vous permet également de prendre conscience des différences qui ne vous touchaient peut-être pas auparavant. C’est aussi simple que cela. Vous pouvez mieux exprimer vos idées, parce qu’elles vous apparaissent dans une richesse de nuances que vous ne leur connaissiez pas jusqu’ici. Il en va un peu de même avec le taux vibratoire. En l’élevant, vous affinez ce que vous êtes capable de ressentir. Et en plus, vous dégagez une toute autre énergie, bien plus belle, bien plus bénéfique, bien plus pure.

Cultiver des pensées meilleures

Améliorer son taux vibratoire peut se faire d’une manière très simple tout d’abord. Dans un premier temps, vous pouvez cultiver de meilleures pensées. C’est tout un état d’esprit qu’il faut changer, toute une manière d’envisager le monde. On nous apprend, sous prétexte de prudence, à nous méfier de tout, de tout le monde. Si l’on suit ce mode de pensée, l’on se brûle généralement les ailes, l’on commence à juger les gens sur un simple regard et l’on devient son propre ennemi, parce qu’on crée des gens a priori hostiles à partir d’individus qui nous sont totalement inconnus.

Si, au contraire, l’on cherche à se démarquer totalement de ce mode de pensée, sans tomber dans l’inverse du mode précédent mais en cultivant plutôt des pensées positives, l’on apprend à extraire le meilleur de chaque situation. Les évènements malheureux peuvent continuer à advenir et, bien sûr, ils le feront, mais ils ne sont plus les seuls par qui nous jugeons le monde. Ils sont des accidents de parcours dont nous tirerons autant de leçons que possible.

En cultivant des pensées meilleures, nous chassons ces toxines de l’esprit que sont le jugement, la méfiance injustifiée, la jalousie, etc. Notre esprit est alors en bien meilleur état et l’on resplendit, l’on irradie notre énergie sur ceux qui nous entourent. L’on déverse dans le monde une énergie meilleure, comme une source pure, plutôt qu’une source boueuse.

Surtout, il convient de se débarrasser des pensées les plus viles, parce qu’elles sont les plus faciles mais aussi les plus nocives. Elles viennent facilement parce que l’esprit ne peut s’empêcher de juger, du moins lorsqu’on ne lui apprend pas autre chose. En travaillant, il peut faire bien mieux que cela.

Nettoyage des corps énergétique et physique

Les corps énergétiques et physiques sont encrassés, par le stress, l’angoisse, les mauvaises énergies, les pensées négatives, viles, par la nourriture de mauvaise qualité, par tout ce qu’on leur impose par paresse le plus souvent. En procédant à des nettoyages énergétiques et en détoxifiant son corps physique, on ressent rapidement un bien meilleur état et cela d’une manière très profonde, au delà du simple mieux-être. C’est pour cela qu’il faut à tout prix lutter contre la tentation de céder à la facilité, qu’il ne faut pas se laisser aller à choisir des nourritures de piètre qualité, que ce soit pour l’esprit ou le corps.

Créer une connexion avec un niveau plus élevé

Nous pouvons entrer en contacts avec des êtres bien plus élevés que nous et nous rapprocher d’eux, élever également notre taux vibratoire. Il nous faut choisir une entité en laquelle nous avons foi, en laquelle nous croyons,quelle qu’elle soit : lumière, être divin, être spirituel, etc. Il ne s’agit pas d’une simple question de religion ou de croyance mais bien de se donner les moyens de voir plus haut que nous-même. Lorsque notre choix est arrêté, il nous faut alors entrer en contact par la prière, par la méditation de la lumière, par le rêve lucide, par tous les moyens que nous savons utiliser ou que nous pouvons apprendre à maîtriser. Cela crée alors un lien qui permet l’échange d’énergie et nous élève tout simplement parce qu’on regarde vers le haut.

Élever son taux vibratoire est donc relativement simple si l’on s’en tient aux principes pour ce faire. Ces actions sont en fait bien plus compliquées qu’elles ne le semblent, parce qu’elles demandent un long travail sur soi, de lourdes remises en questions et des prises de résolutions difficiles. Mais le jeu en vaut vraiment la chandelle.

Nous vous invitons à consulter cet article complémentaire : comment élever votre taux vibratoire.


Recherches qui ont permis de trouver cet article :
    élever son taux vibratoire, taux vibratoire dune personne, que nous enseigne les taux vibratoire, taux vibratoire élevé

Discussion

  1. Bonjour à Vous…
    J’adore la philosophie Bouddhiste, il y a un moine Bouddhiste qui
    vient de temps en temps dans notre région du Saguenay et lorsque
    le temps me permet, j’assiste à la méditation et j’aime les sujets qui
    sont présentés et la sagesse avec laquelle il nous les transmet.
    J’aime beaucoup les dialogues de méditations dirigés que vous présentez,
    ils me conviennent parfaitement.
    J’ai espoir qu’un jour vous puissiez de temps en temps nous présenter
    une belle lecture, lorsque j’habitais Montréal, j’allais 1 fois par semaine
    chez les bouddhistes, j’aurais voulu aller plus souvent hélas!! c’était impossible puisque j’étudiais à l’université en cette période. Donc, le moine animait une période de méditation d’environ 20 à 25 minutes et par la suite de sa voix divine, une belle lecture d’environ 30 à 35 minutes qui représentait en tout entre 1 heure et 1 heure 15. C’était fabuleux, nous n’entendions pas une respiration, tellement nous étions concentrés et heureux. Excusez-moi, je suis un peu volubile lorsque j’écris ce que j’aime. Merci à vous tous. Marie

    • Bonjour Marie,

      Je vous remercie vivement pour cette histoire touchante !

      Cela serait avec plaisir pour une belle lecture de temps en temps, je garde l’idée ! 🙂

      • Messieurs,
        J’aimeriais de récevoir l’article portant sûe la méditation profonde.
        Si vous nw l’avez pas en fraçais, je parle aujssi l’espagnol, le portugais, l’anglais.l’italein et l’allemand.
        Merci bien

  2. GERVAISE VALLÉE a écrit:

    Bonjour, je me suis inscrite a votre courriel pour recevoir texte et méditation et je ne peux pas confirmer car je ne reçois pas le lien.
    Merci

  3. karim a écrit:

    bonjour Cédric et joyeuse année 2015

    je ne connais pas le taux vibratoire

Réagir

*