Mindfulness – changez votre manière de concevoir l’existence

mindfulness

La pleine conscience (mindfulness)

Nous sommes des êtres faibles et nous nous adaptons avec une telle rapidité à tout ce que nous rencontrons que nous sommes souvent les victimes de notre propre capacité. La pleine conscience (mindfulness) est là pour nous faire redescendre les échelons et nous faire cesser cette course au toujours plus dans laquelle nous nous engageons le plus souvent sans la savoir, sans même le vouloir.

Mindfulness

Quels sont ces toxiques qui nous empoisonnent l’existence ?

Deux de nos plus belles capacités se transforment le plus souvent en de véritables sources de poison.
La première est notre faculté d’adaptation. Face à des éléments inattendus, elle fait que nous sommes capables d’agir de manière adéquate ou de trouver des solutions pour minimiser les risques, les dangers, les conséquences. Mais c’est aussi cette faculté qui fait que nous pouvons absorber des charges de travail, de sport, de nourriture, d’alcool, d’émotion, etc, en voyant les effets sur nous se réduire. Petit à petit, nous nous habituons à vivre dans l’urgence. Nous nous détachons de ce qui nous entoure parce que tout finit par nous sembler banal, normal. Alors il nous faut plus de travail, de sport, de nourriture, d’alcool, d’émotion, etc, pour ressentir les mêmes effets qu’au début, que lors de la première mise en contact. C’est alors que nous nous empoisonnons dans une course au toujours plus, dans le besoin d’augmenter les doses. Nous déséquilibrons la balance et nous voyons nos besoins devenir de plus en plus difficiles à satisfaire.

La seconde est notre faculté de projection dans le temps. Grâce à elle, nous pouvons prévoir, faire des paris sur ce qui se présentera à nous et tenter de mettre en place des stratégies adaptées. Nous pouvons aussi revivre des moments du passé, nous pouvons utiliser ce que nous avons connu pour tenter de préparer l’avenir ou de l’améliorer. Et pendant que nous faisons cela, nous nous détachons du présent. Nous vivons hors de notre vie, nous passons à côté de ce qu’elle a à nous offrir. Nous ne voyons pas ce qui pourrait faire notre bonheur ou nous négligeons les signes d’un malheur imminent.

La pleine conscience ?

La pleine conscience est là pour nous aider à cesser de vouloir toujours plus, en nous montrant que nous n’épuiserons jamais le sens et les multiples qualités de tout ce qui se présente à nous. Elle est aussi là pour nous montrer que c’est au présent que l’on doit vivre, en cessant de gémir pour un passé auquel nous ne pouvons rien changé et de craindre un avenir dont nous ne savons rien.

Pratiquer la pleine conscience est simple, très simple. La pratique devient complexe à mesure que vous savez rendre votre regard intérieur ou extérieur plus précis, que vous apprenez à voir plus de détails, à mieux les saisir. C’est une façon très enrichissante de constater que vous vivez déjà dans une opulence d’informations, de plaisirs, de sources de joies mais que vous ne savez simplement pas les voir, les apprécier.

Pratiquer la pleine conscience ne demande pas de matériel, pas de connaissances particulières.

  1. Installez-vous simplement dans une position confortable, soyez sûr de ne pas être dérangé pour une demi-heure si vous le pouvez, une vingtaine de minutes pour commencer si vous ne pouvez pas avoir mieux. Vous pouvez pratiquer avec un simple verre d’eau, avec un objet du quotidien. Nous prendrons le verre d’eau pour notre exemple, mais vous verrez que la pratique est très simple.
  2. Une fois installé, faites le calme en vous, laissez passer les premières idées, ne cherchez pas à faire le vide, ce n’est pas nécessaire. Concentrez-vous plutôt sur le verre d’eau. Plus exactement, concentrez-vous sur les sensations qu’il fait naître dans la main qui le tient. Est-il froid, frais, tiède ? Quelle est la texture du contenant ? Comment vos doigts la perçoivent-ils ? Essayez d’accorder cela à ce que vous voyez, de comprendre comment la sensation physique et la sensation visuelle se complètent. Voyez ensuite comment l’eau est dans le verre. Vous êtes vous seulement déjà posé cette question ? Il y a peu de chances, quel intérêt après tout ? Il est pourtant simple : apprendre à discerner la richesse de tout ce qui vous entoure, de tout ce qui fait votre quotidien, rappelez-vous de ça. L’eau fait peut-être des petites bulles le long de la surface intérieure du verre. Dans ce cas, comment celles-ci bougent-elles, comment sont-elles distribuées ?
  3. Lentement, portez le verre à votre bouche. Mais ne le faites pas sans chercher à comprendre comment vos muscles travaillent. Quelle magnifique machinerie est mise en route, pourquoi vous priver du plaisir de l’admirer en fonctionnement, du plaisir de tenter de comprendre ce qui l’anime et de saisir les mécanismes de l’intérieur. Lorsque le verre est à vos lèvres, pas de précipitation ! Quelles sensations naissent du contact du verre et de votre bouche ?
  4. Quand vous vous en sentirez prêt, prenez une petite gorgée d’eau. Là encore, analysez autant de sensations que possible. Même les plus ténues sont intéressantes, ne les négligez pas. Lorsque vous avalez cette gorgée d’eau, sentez-la couler, voyez comment vous pouvez la ressentir, en faire une expérience intéressante.

À mesure que vous pratiquerez la pleine conscience, vous apprendrez à prêter attention à de plus en plus d’informations et à le faire sans même vous en rendre compte. Vous apprendrez surtout à discerner des informations de plus en plus fines, fragiles. Vous commencerez alors à voir toute la richesse qui vous entoure, tout ce qui s’offre à vous dans les objets et les actes les plus anodins, ceux qui font votre quotidien mais que vous ne regardez jamais. Vous pouvez recommencer autant de fois que vous le souhaitez la méditation avec le verre d’eau, à chaque fois, si vous vous prêtez au jeu, vous verrez des nuances dans les sensations, de nouvelles informations naître. Rapidement, c’est votre manière de concevoir l’existence qui se trouvera changée. Êtes-vous seulement prêt pour un tel changement ?

Vous pourriez également apprécier :


Recherches qui ont permis de trouver cet article :
    exercices de meditation

Discussion

  1. docg a écrit :

    Oui, la pratique de la méditation de pleine conscience est simple, mais pas facile.
    Elle se pratique formellement à travers des méditations assises, marchées, en mouvement, allongées. Mais le plus intéressant est qu’elle passe dans votre vie de tous les jours. Afin d’être présent avec les autres, avec soi-même, avec son environnement.En plus, elle est la méthode de gestion du stress ayant le plus fait l’objet de publications scientifiques.

    Bonne pratique

Rétroliens

  1. Superb website

    […]always a big fan of linking to bloggers that I love but don’t get a lot of link love from[…]…

Réagir

*