Technique de méditation du cœur

méditation du coeur
La méditation du coeur – méditez avec votre chakra du coeur et ressentez tout le panel des émotions

Si le cœur est reconnu comme le siège des émotions malgré ce que nous dit la science, c’est parce que le chakra qui y siège est extrêmement important. La méditation du cœur vous permet de rouvrir ce chakra et de vous débarrasser d’émotions anciennes que vous traînez avec vous.  Libérez-vous de ce poids qui vous gêne au quotidien et qui empêche bien des émotions nouvelles de se faire une place en vous.

Libérer le coeur

C’est une nécessité de se soulager d’émotions qui pèsent et de se libérer de celles qui enveloppent votre cœur et qui le gênent. Les émotions les plus fortes viennent parfois s’échouer à la surface de votre cœur, sans que vous ne vous en rendiez compte. Peu à peu, vous avez l’impression de surnager dans un marasme d’émotions anciennes. Vous avez, bien souvent, une impression d’enlisement dont vous ne savez déterminer la cause. Vous avez le sentiment de lutter avec un passé que vous pensez pourtant avoir mis à distance. C’est bien le cas, mais quelques traces subsistent et vous empêchent de voir clairement ce qui se profile.

C’est là que la méditation du cœur vous sera utile. Elle vous permet de vous faire du bien, de vous libérer, de vous ouvrir à ce qui se présente à vous. Tout ceci, sans que le passé ne vienne l’entacher, parce qu’il a déjà été assimilé et s’est transformé en expérience. Il est inutile de le laisser intervenir autrement, d’une manière presque extérieur à vous.

Libéré, votre chakra du cœur peut à nouveau accueillir la lumière et rayonner. Il peut communiquer à nouveau avec l’univers, pour que vous soyez ouvert à votre monde.

La méditation du cœur en pratique

Elle est très simple et tout aussi efficace.

  • Installez-vous confortablement, allongé ou assis.
  • Calmez-vous, laissez passer les passions de la journée, les idées, les sentiments.
  • Lorsqu’un calme relatif s’est installé en vous, posez une main sur votre poitrine, ou joignez les deux mains et rapprochez-les de votre poitrine.
  • Visualisez votre chakra de coeur qui s’ouvre et laissez entrer en lui une lumière douce, pure et chaude.
  • Laissez-le se remplir, s’ouvrir, sans crainte.
  • Ressentez la lumière en vous, ressentez-la véritablement, ne vous contentez pas de l’imaginer.

Laisser aller pour s’ouvrir

En certains cas, il se peut que vous allez ressentir des tressaillements ou des étourdissements. C’est normal, il s’agit d’un véritable choc pour beaucoup de personnes qui se ferment au monde face au trop-plein d’émotions qui les assaillent ou les alourdissent. Ne retenez pas ce qui cherche à vous quitter, ce que chasse la lumière. Ne jugez rien de ce que vous voyez, il s’agit d’émotions, sans volonté néfaste ou bénéfique à votre égard. Elles sont telles qu’elles doivent être, c’est tout. Ne les teintez pas de votre jugement.

Parfois, des souvenirs douloureux passeront sous vos yeux, ne les retenez pas, laissez-les partir. Ne craignez pas de les oublier ni d’oublier ceux qui vous sont chers. Ce que vous voyez partir n’est que la trace qu’ils avaient laissée dans votre cœur. Ce qui compte d’eux est toujours présent en vous, puisqu’ils ont façonné la personne que vous êtes. C’est cela qui est important, c’est l’expérience, pas le souvenir qui vous étouffe.

Revenir à son environement

Lorsque vous le désirez, si vous avez emmagasiné suffisamment de lumière en vous ou si l’expérience est trop éprouvante pour l’instant, reprenez conscience de votre environnement, en vous sentant plein d’amour, de chaleur universelle.

Pratiquez la méditation du cœur régulièrement, pour être sûr de ne pas passer à côté des possibilités que vous offre la vie, des émotions les plus infimes comme les plus fortes. À chaque fois, allez plus profondément en vous, sondez votre cœur, pour découvrir ce qu’il recèle et appréciez la richesse qui sommeille en vous.

Sujets abordés dans l’article :

  • Méditation chakra du coeur
  • Méditation du coeur
  • Méditer avec chakra coeur
  • Méditer avec le coeur


Partagez notre article sur vos réseaux sociaux


Vous pourriez également apprécier

13 commentaires sur “13”

  1. Bonjour Cédric,

    Expérience négative pour moi pour l’instant : je n’arrive pas du tout à ressentir la lumière. En fermant les yeux, j’ai pourtant une sensation de lumière, mais pas du tout au niveau du cœur.
    Faut-il pratiquer la méditation depuis longtemps pour que cela se passe mieux ?

    Florence

    1. Bonjour Florence,

      Je te remercie pour ton retour d’expérience.

      Il est parfois difficile de focaliser la lumière à un endroit précis. Peut-être qu’en t’imaginant respirer par ton chakras du coeur – en visualisant la lumière entrer par celui-ci à chaque inspiration – ce sera plus aisé.

      La seconde expérience s’est-elle mieux déroulée ?

      Cédric

      1. Bonjour Cédric,

        Ma deuxième tentative n’a pas été plus concluante… Les deux suivantes, si ! Je n’ai pas mieux ressenti la lumière, mais qu’est-ce que ça s’est bousculé dans mon crâne…

        J’ai eu la sensation qu’un orage éclatait dans ma tête. Comme des éclairs qui zèbrent le ciel dans tous les sens, sauf que le ciel était dans mon cerveau. Et puis, comme lorsque l’orage s’éloigne, les éclairs se sont espacés pour finir par disparaître.

        L’ensemble a duré une bonne dizaine de minutes. Et après, quelle énergie ! Quelle sensation de légèreté ! Absolument phénoménal…

        La différence par rapport à mes premiers essais ? Je me suis laissé plus de temps avant de commencer.

        Florence

  2. Bonjour Cédric, Bonjour Florence!
    J’ai beaucoup apprécié la lecture de la technique de la méditation du coeur et j’ai été touchée par le témoignage de toi Florence!
    On n’est plus la même personne une fois avoir expérimenté cela. Nous sommes encore plus forts, conscients de cette lumière et amour qui sont en nous.
    Cette méditation du coeur me fait penser à la prière isihaste des moines orthodoxes « la prière du coeur » où en récitant la prière « Jésus Christ, mon Dieu, Fils et parole de Dieu » en effectuant une inspiration profonde et « béni-moi pauvre pécheur » en expirant. On se concentre sur la respiration au début et on visualise le coeur… Ensuite, après chaque inspiration on bloque la respiration et on à l’écoute du coeur… La prière, telle une mantra sacrée, nous fait conecter au divin qui est en chacun d’entre nous.
    Je fais également le lien avec la pratique de la cohérence cardiaque, qui part de la même technique et qui vise à mettre en concordance les fréquences du coeur et du cerveau… Je maîtrise pas très bien l’explication de ce qui se passe du point de vue physiologique…
    Et également la sophrologie…
    Tout cela pour arriver au même résultat: un état d’harmonie, de calme, de paix, un sentiment d’amour qui déborde et puis une lumière qui nous anime.
    Voilà, mon partage. Bien à vous Cédric et merci de ce que vous faites pour nous permettre l’accès à une information qui nous aide à accéder à un état de conscience supérieur.

    1. Bonjour Mirela,

      Je trouve également cette méditation du coeur marquante !

      En effet, elle ressemble beaucoup à la « Prière du coeur » des orthodoxes. Tout à fait, la pratique de la cohérence cardiaque ainsi que certains exercices de sophrologie ressemblent également à cette méditation. Oui, l’état d’harmonie atteint est le même !

      Je vous remercie pour les références et ce partage complet ! Je vous en prie, c’est un plaisir !

      Bien cordialement,
      Cédric

  3. Bonjour,

    Un grand Merci car je viens de pratiquer cette méditation du Coeur et je me sens vraiment bien! Au début, j’ai ressenti de fortes émotions et j’ai lâché prise sur celles-ci, ce qui a permis de me sentir très sereine et également pleine de vitalité! Lumineuse journée à Vous <3

  4. Bonjour,
    je viens d’essayer la méditation du coeur, très vite de nombreux baillements sont apparus jusqu’à ce qu’ils se calment et une chaleur est arrivée dans mon chakra , belle expérience,

  5. Bonjour,
    Je viens de lire votre super article et j’ai expérimenté cette méditation du cœur.
    En faisant l’exercice que vous proposez, je ressens une grande tristesse et des larmes qui montent, mais il y a quelque chose en moi qui « intervient » et qui m’empêche de vivre pleinement cette émotion.
    C’est frustrant car j’aimerais la vivre pleinement, aller jusqu’au bout.
    J’imagine que je dois laisser faire ce qui est en train de se faire. Est-ce que c’est un manque de pratique?
    Avez-vous des conseils à me donner?

    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *