Zazenshin, l’esprit de zazen – de Wanshi Shogaku

Voici un magnifique écrit du maître Zen Soto chinois Wanshi Shogaku (en chinois Hongzhi Zhengjue, 1091-1157), disciple de de Tanka Shijun.

Maître Dōgen (1200-1253) en fera l’éloge plus tard au travers de ses enseignements.

Zazenshin, l’esprit de zazen

La voie de l’Éveil, transmise directement de bouddha à bouddha
et de patriarche à patriarche,
ne peut être actualisée que
par la non-pensée et accomplie
par la non-discrimination.
Comme elle est actualisée sans pensée,
sa compréhension est directe,
intime et parfaite.
Comme elle est accomplie
sans discrimination,
elle est vérifiée spontanément
et inconsciemment.
Comme son actualisation est inconsciemment et
naturellement intime,
elle est éternellement sans souillure.
Comme son accomplissement est vérifié spontanément,
il transcende toute contradiction.
Sa lumière, ne dépendant de rien,
brille d’elle-même,
tel un joyau précieux.
Étant sagesse intuitive du Bouddha,
elle est pure de toute trace
d’illusion et d’Éveil.
Comme sa vérification est libre
de tout concept,
elle découle de la pratique persévérante et sans but.
Elle est comme une eau pure qui pénètre jusqu’au tréfonds de la terre,
aussi libre que le poisson qui nage.
Elle est comme le ciel sans limite,
aussi libre que l’oiseau qui vole.

Extrait du bulletin Parizan fondé par maître Taisen Deshimaru.

Sujets abordés dans l’article :

  • Esprit de zazen
  • Shobogenzo Zazen-shin
  • Zazen-shin
  • Zazenshin


Partagez notre article sur vos réseaux sociaux


Vous pourriez également apprécier

5 commentaires sur “5”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *