Méditation laïque – même en dehors de toute croyance, il est bon de méditer

méditation laïque

La méditation n’est pas réservée aux accrocs des religions ou philosophies occidentales. Il est tout de même très bénéfique de méditer sans avoir la moindre croyance ou la moindre foi. Les effets sont tout à fait tangibles à ceux qui ne sont inscrits dans aucune démarche spirituelle, parce qu’il n’est pas besoin d’être un adepte du bouddhisme ou du zen pour profiter de la méditation.

Méditation laïque

Comment méditer ainsi ?

Aux méditants zen, aux méditants bouddhistes, à tous ceux qui sont dans une démarche spirituelle ou religieuse, les conseils pour bien méditer ne manquent pas. Mais pour le pratiquant laïque et dégagé de toute recherche philosophique, la méditation reste bien souvent une démarche ésotérique, empreinte de mysticisme. C’est une vision classique mais erronée, totalement éloignée de la méditation telle qu’elle est lorsqu’elle transcende les différences de pratiques.

Pour méditer de manière laïque, il n’est pas besoin de s’immerger dans une philosophie quelconque, de se plonger dans les règles de vie d’une quelconque religion. Il suffit de s’offrir un peu de calme et un peu de temps. Ainsi, vous pouvez méditer, c’est tout, et c’est ainsi que pratiquent tous les méditants à travers le monde, depuis les débuts de la méditation. Plus précisément, installez-vous confortablement, sur une chaise, dans un fauteuil, sur un coussin de méditation, par terre, sur une couverture… bref, là où vous en avez envie. La posture n’a d’importance que par la manière dont elle va permettre à votre corps de se détendre. Gardez donc le dos suffisamment droit, sans raideur, en tirant très légèrement le sommet du crâne vers le haut. Fermez les yeux, et laissez passer les pensées. Ne cherchez pas à faire quoi que ce soit pour les stopper, vous ne le pouvez pas, regardez-les passer, c’est tout. Lorsque vous aurez réussi à vous extirper du flot des pensées, vous atteindrez à un calme salutaire. Vous verrez alors qu’il n’est pas besoin de sans cesse courir plus vite, qu’il est bon d’observer des temps d’arrêt pour faire le point sur le trajet que l’on a parcouru, sur la situation que l’on vit, sur les expériences que l’on a connues, etc. Autant de leçons accessibles sans la moindre croyance.

Vous pouvez également méditer en vous concentrant sur les impression qu’éveillent en vous un objet particulier tel un verre d’eau, un fruit, une action simple comme manger. En portant toute votre attention à ces choses apparemment simples, vous découvrirez rapidement qu’elles ne le sont pas autant que vous le pensez et que vous pouvez en tirer énormément.

Quels bénéfices attendre de la méditation laïque ?

La méditation laïque vous permettra de découvrir que le monde qui vous entoure est bien plus riche que vous ne le pensez. Vous verrez alors aussi se dessiner en creux la manière dont vous vous êtes fermé à votre environnement. Si vous faites l’effort de découvrir les causes de cette fermeture, vous pourrez en apprendre énormément sur vous, sur la manière dont vos expériences vous ont influencé et sur les stratégies que vous mettez en place pour faire face. En méditant régulièrement, vous verrez que vous atteindrez rapidement un niveau plus bas de stress, d’excitation. Vous vous sentirez un peu comme un alcoolique en sevrage, vous retrouverez le contact avec la réalité, vous vous sentirez tout d’abord un peu vide. Faites-en alors une source de joie, puisque vous pouvez ainsi vous remplir de ce que le monde vous offre. Cela, c’est vous qui le fixez, c’est vous qui le décidez maintenant, parce que vous connaissez mieux votre fonctionnement et que vous l’avez analysé vous-même, que vous avez mis des mots ou concepts vous appartenant sur ce que vous avez découvert, ne laissant ainsi personne s’immiscer dans ce qui fait votre personnalité.

La méditation laïque est une source de découverte inépuisable. Plus vous méditerez, plus vous découvrirez, et à mesure que vous ferez vôtres ces découvertes, vous serez plus à même d’avancer et de faire de nouvelles découvertes. Nul besoin de croire en quoi que ce soit, nul besoin de s’intéresser à la philosophie pour apprendre à mieux se connaître. En soumettant votre corps à une charge moins importante de stress, vous lui rendez aussi de l’énergie, vous le laissez en meilleur état, et de cela aussi, vous profiterez sans avoir besoin d’adhérer à quelque foi que ce soit.

Sujets abordés dans l’article :

  • Méditer sans croyance
  • Méditation sans croyance
  • Méditation laïque
  • Méditation et athéisme
  • Méditation athée


Partagez notre article sur vos réseaux sociaux


Vous pourriez également apprécier

4 commentaires sur “4”

  1. Merci Fabien pour cet article sur la méditation laique.
    C est vrai que la méditation laique, tout comme la pleine conscience ou le mbsr sont des approches de la méditation qui permettent aux réfractaires aux traditions de profiter de la méditation. Et tant mieux! Car c’est l’expérience de la méditation qui prime plus que le contexte.

  2. Bonjour,
    Je viens de découvrir la méditation laîque au travers du témoignage d’un certain M. Lopez(animateur tv) et vraiment j’ai aimé ce que j’ai entendu!
    Je souhaite simplement savoir comment faire et à quelle fréquence!
    Merci d’éclairer ma lanterne!
    a bon entendeur…..

  3. Le zen ( et aussi le bouddhisme, en théorie) est lui-même très laïc. On n’y demande pas de croire en quoi que ce soit.

    Mais il est vrai qu’il est rattaché à une pratique bien ancienne, ça peut rebuter.

    cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *