Jnana Mudrâ – connectez les faisceaux à l’intérieur de votre main

Jnana Mudrâ
La position des doigts « Jnana Mudrâ »

L’on voit bien souvent cette position des mains, pourtant, on ne mesure que très peu son intérêt et son apport à toute pratique méditative ou spirituelle. Découvrez ce que vous pouvez tirer de la pratique toute simple de jnana Mudrâ.

Jnana Mudrâ en pratique

Jnana Mudrâ se pratique en tendant tout d’abord les doigts. On ramène ensuite l’index contre le pouce de façon à ce que la pulpe de ce dernier couvre l’ongle du premier. Les trois autres doigts, eux, restent tendus. La paume est tournée vers le ciel ou vers la paume de l’autre main. Ainsi, l’on crée en soi un circuit permettant aux microcosme et macrocosme d’entrer en communication, d’être reliés l’un à l’autre. C’est ainsi qu’individu et univers sont liés, c’est autant une technique à pratiquer qu’un but à atteindre.

Un geste pour l’esprit et le corps

Si jnana mudrâ est très puissant pour l’esprit, ce n’est pas là son seul effet et son seul domaine d’application. Naturellement, cette technique permet de mettre en relation des parties de son être spirituel très éloignées et de faire cheminer ainsi l’énergie en soi. C’est grâce à jnana mudrâ que vous pourrez relier votre être à l’univers (index contre le pouce) tout en tenant éloignés égoïsme et orgueil (majeur), attachement aux passions (annulaire) et puissance de l’illusion (auriculaire). On profite ainsi d’une circulation de l’énergie dépourvue des habituels sources de souffrance. On éloigne ce qui nous nuit et l’on se connecte aussi purement que possible à l’univers, à la connaissance.

Jnana mudrâ, en permettant une circulation de l’énergie, va aussi bousculer le corps. L’index, pointant vers le coeur, dirige l’énergie vers lui. L’on entre en relation avec une partie très forte de son propre être physique, une partie à qui l’on offre un regain d’énergie, pour tonifier tout le corps en même temps que l’esprit est ouvert sur l’univers.

Un geste de sagesse

Jnana mudrâ est un geste symbolisant la sagesse autant qu’il l’apporte. C’est en effet en prenant conscience de sa soumission actuelle à des sources de souffrance que l’on peut s’ouvrir pleinement à ce que l’univers nous offre. Il faut alors travailler à éloigner ces sources de souffrance de sa pratique, pour qu’elles ne viennent pas les entacher et en réduire les effets à néant. C’est un travail long, parce qu’il faut reconnaître ces sources et accepter de les voir comme néfastes. Il faut ensuite les éloigner et en reconnaître toutes les formes pour les chasser l’une après l’autre de sa pratique spirituelle puis de sa vie.

Jnana mudrâ exprime aussi l’acceptation de ce que l’univers peut nous offrir et l’ouverture nécessaire à ces enseignements. C’est là une autre forme de la sagesse : savoir que l’on doit encore apprendre et savoir reconnaître que tout peut nous être leçon.

Jnana mudrâ est un geste bien plus riche qu’il n’y paraît. C’est là une leçon importante : rien n’est anodin et tout peut faire sens à l’esprit qui sait lire et décoder. Jnana mudrâ ouvre en chacun un chemin aux énergies, spirituelle comme physique. Voilà donc un geste puissant et pourtant si facile à intégrer dans sa pratique méditative, yogique ou plus largement spirituelle.

Sources : 1

Sujets abordés dans l’article :

  • Geste de la connaissance
  • Jnana Mudrâ
  • Mudra jnana
  • Position des doigts jnana


Partagez notre article sur vos réseaux sociaux


Vous pourriez également apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *