Réchauffer son corps grâce à la méditation avec le Toumo !

méditation avec le Toumo
La méditation avec le Toumo en pratique dans les Pyrénées

Si l’image des moines tibétains méditant dans le froid sans autre protection qu’une mince tunique vous impressionne, ne vous laissez pas abuser. Il n’y a rien de surhumain dans cette pratique, il s’agit simplement d’un travail sur soi. À l’inverse, ne pensez pas que c’est facile. Réchauffer son corps grâce à la méditation avec le Toumo demande énormément de pratique et un suivi par un spécialiste. Pourquoi apprendre cette technique ? Comment se préparer et débuter ?

Qu’est-ce que le Toumo ?

Le Toumo est avant tout un mot tibétain signifiant chaleur intérieure. C’est aussi un enseignement visant à améliorer la résistance au froid par l’entraînement et la pratique régulière de techniques complexes et peu connues. Celles-ci sont transmises essentiellement du maître à son disciple de manière directe. Il faut que ce dernier apprenne à discerner en lui la chaleur existante, les moyens de la diffuser et d’en produire plus.

L’énergie qui circule au sein du corps est utilisée, ainsi que les canaux par lesquels elle circule. Mais la trouver, la ressentir et en maîtriser la circulation demande un travail conséquent et un accompagnement sérieux. Elle requiert également une maîtrise préalable des techniques de méditation.

Pourquoi apprendre à se réchauffer en méditant grâce au Toumo ?

Même si vous n’envisagez pas de partir méditer dans les rudes climats montagnards ou dans une grotte en hiver, vous pouvez gagner à apprendre à maîtriser le Toumo. La préparation nécessaire vous permettra de reprendre conscience de votre corps et du dialogue que vous pouvez établir avec lui.

En apprenant à être plus à son écoute et à mieux le diriger, vous découvrirez tout ce qu’il peut faire pour vous, toute sa puissance. Celle-ci va bien au-delà de ce que vous pouvez actuellement imaginer. Un travail régulier et poussé vous donnera accès à des capacités. Ces découvertes vous étonneraient aujourd’hui mais vous trouverez simplement normales lorsque vous prendrez conscience du potentiel de votre être. Résister au froid n’est qu’un des aspects de ce que vous pouvez faire, mais c’est déjà très intéressant.

Comment se préparer avant de s’engager dans le travail sur le Toumo ?

Avant de penser méditer dans la neige, prenez le soin d’apprendre à vous connaître.  Prenez également le temps de préparer votre corps et votre esprit à ce qu’ils vont devoir endurer. Puisque vous voulez travailler sur la résistance au froid, commencez par cesser de le fuir.

Ne chauffez plus autant votre intérieur, vous pourrez ainsi vous habituer à ne plus vivre par 25°C ou plus toute l’année. Lorsque vous aurez commencé à vous habituer, sortez avec quelques épaisseurs en moins. Faites-le pour de courts trajets tout d’abord, puis allongez les sorties. Ce sera désagréable, mais en procédant progressivement, vous verrez bientôt les symptômes du froid n’arriver que plus tard : grelottements, rougeurs, tremblements, engourdissement, etc.

De temps à autre, puis de plus en plus souvent, prenez une douche froide. Tout ce qui peut vous permettre d’affronter le froid de manière contrôlée est utile. Ne versez pas dans l’excès, vous risqueriez de tomber gravement malade et cela ne serait d’aucune utilité.

Intégrer le froid à la méditation

Vous pourrez, après quelques temps et lorsque vous vous en sentirez capable, incorporer ce travail à la méditation. Vous pourrez méditer dans une pièce peu chauffée, voire pas du tout après quelques temps. Prenez alors le temps d’analyser vos sensations, la manière dont votre corps réagi.

Vous devriez déjà pouvoir ressentir un impression de chaleur provenant de l’intérieur de votre corps. C’est cela qu’il vous faut utiliser et développer pour apprendre à le contrôler.

Demander à des spécialistes

Lorsque vous sentirez que vous avez déjà parcouru un peu de chemin, si vous avez toujours le sentiment que la pratique vous intéresse, adressez-vous à des spécialistes du Toumo. Ils sauront vous dire si vous êtes réellement prêts, vous guider, vous proposer un accompagnement personnalisé et totalement en accord avec votre nature. Ne prenez pas le risque de cheminer seul, vous risqueriez de graves ennuis de santé, des déconvenues et une perte de temps considérable.

Réchauffer son corps grâce à la méditation avec le Toumo est accessible à tous, mais le chemin demande énormément de résistance mentale pour s’imposer soi-même les épreuves de résistance au froid. Si la douche froide, si ôter une épaisseur ou baisser le chauffage ne vous a posé aucun problème, vous êtes peut-être prêt, dans le cas contraire, travaillez encore sur vous, vous devez encore vous défaire d’une idée du confort et découvrir le potentiel de votre corps.

Cette pratique visant à mieux tolérer le froid vous intéresse-t-elle ? Connaissez-vous des maîtres ou des écoles l’enseignant ?

Sujets abordés dans cet article

  • chauffer son corps en méditant
  • méditation avec le Toumo
  • méditation pour affronter le froid
  • méditer pour résister au froid
  • se réchauffer avec la méditation


Partagez notre article sur vos réseaux sociaux


Vous pourriez également apprécier

14 commentaires sur “14”

  1. Bonjour,

    cette technique m’intéresse mais je ne sais pas ou je pourrais l’apprendre.
    Avez-vous des recommandations à me faire ?

    Merci

    Cédric (seconnaitre)

    1. Bonjour Cédric,

      Je ne connais malheureusement personne qui enseigne cette technique pour l’instant… Peut-être que d’autres lecteurs pourront vous aider ?

      A bientôt !

    2. salut.. je pourai bien t’aider…
      mais croi moi l’article a tout faut du fait qu’il faut dabor c preparer physiquement avec le froid

  2. Salut Cédric,

    Merci pour cette pratique dont je n’avais pas encore entendu parler.
    Je suis bien sûr convaincu que la pratique de la conscience du corps permet de réaliser beaucoup d’autres choses mais il est vrai que cela est déjà très intéressant….

  3. bonjour,
    cette méthode fait partie des yogas de Naropa et est enseigné en retraite traditionnelle de 3 ans 3 mois 3 jours dans le boudhisme tibétains après un long travail préparatoire. Un monastère (le plus grand d’europe) est d’ailleurs situé en auvergne sur la commune de Biolet.

  4. Bonjour
    Je suis Lama Karma TCHEUDROUP, directeur spirituel et enseignant du centre de méditation Tibétaine karma désert à Marrakech. Depuis plusieurs années, j’enseigne les 6 yogas de Naropa ici à Marrakech à mes étudiants les plus avancés. Toumo en fait partie puisqu’ étant le premier des 6 yogas enseignés. A la demande de plusieurs groupes en France, je suis déjà venu y enseigner lors de retraites à la demande de groupes de 10 personnes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *