Pratiquer la méditation pour arrêter de fumer

Méditation pour arrêter de fumerArrêter de fumer ! Si des statistiques sur les fameuses « bonnes résolutions » prises au 1er janvier devaient être publiées, nulle doute que celle-ci figurerait parmi les plus citées et pour cause : ce plaisir coûte de plus en plus cher et sa nocivité est bien connue. De nombreuses méthodes existent pour arrêter de fumer, mais à ce jour, surtout chez les fumeurs de très longue date, aucune ne garantit un succès immédiat et sans douleur.  Mais saviez-vous que la meilleure solution pourrait être de pratiquer la méditation pour arrêter de fumer ?

Méditation pour arrêter de fumer

En effet, une étude contrôlée de la faculté de médecine de Yale aux USA a montré que la pratique de la méditation est cinq fois plus efficace qu’un programme de référence recommandé aux médecins.

Pour arriver à cette intéressante conclusion, voici la trame de l’expérience qui a été menée : deux groupes, respectivement de 46 et 41 fumeurs volontaires ont bénéficié chacun d’une prise en charge d’un mois :

  • Le premier groupe suivant la méthode standard de l’Association Américaine de Pneumologie,
  • Le second groupe recevant quant à lui une formation à la méditation de « Pleine Conscience. » Malgré le nom à sonorité New Age, Il ne s’agit pas d’une méthode miraculeuse envoyée de la planète Sirius (qui est une étoile, au fait, pas une planète) à un quelconque visionnaire autoproclamé mais simplement de l’application d’un précepte fondamental du Bouddhisme.

Chaque participant était libre de recourir ou non à des aides pharmaceutiques au sevrage : ce fut le cas de façon minoritaire dans les deux groupes (trois personnes seulement dans le groupe méditation).

Le taux de succès à la fin du mois était seulement de 15 % pour le groupe du programme de référence standard contre 36 % parmi les participants au programme de méditation.

Cette différence ne peut toutefois être jugée probante statistiquement à cause du nombre faible de participants évalués à la fin de l’expérimentation (respectivement 32 et 29 dans chaque groupe).
Par contre, à la fin de la période de suivi (4 mois après), la différence s’est révélée significative entre les deux groupes :

  • 31% d’arrêts avec le groupe d’entraînement à la méditation
  • 6% seulement avec le programme de référence.

On constate donc que dans les deux groupes, des personnes qui avaient arrêté après un mois ont fini par reprendre, et leur nombre est bien moins significatif dans le groupe ayant eu accès à la méditation. On pourrait donc en conclure que celle-ci, basant son action sur la prise de conscience, a un effet à plus long terme.

Il convient bien sûr de ne pas se leurrer : quelque soit la méthode choisie, l’élément indispensable pour arrêter n’importe quelle addiction est avant tout la motivation. Cependant, tester  la méditation pour arrêter de fumer présente l’immense avantage, même en cas d’échec, de n’avoir aucune séquelle sur l’organisme, contrairement à certains traitements médicamenteux, plus agressifs. Donc ce qu’il faut, c’est suffisamment de volonté, de combativité et de confiance en soi et tout cela, justement, la méditation peut vous l’apporter.

Alors, pourquoi ne pas tenter le coup ?

(Source : UnAirNeuf)

 

Sujets abordés dans l’article :

  • La méditation pour arrêter de fumer
  • La méditation pour stopper de fumer
  • Méditation arrêter fumer
  • Méditation pour arrêter de fumer
  • Méditation stop fumée


Partagez notre article sur vos réseaux sociaux


Vous pourriez également apprécier

2 commentaires sur “2”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *