Apprenez à contempler de la musique – entrez en contact direct avec vos émotions !

contempler de la musique
Contempler de la musique peut vous amener à ressentir de fortes émotions !

La musique, comme tout déclencheur de sensations, d’impressions, est un outil puissant de connaissance de soi. Au contraire des œuvres littéraires, picturales ou cinématographiques, elle est dénuée de sens littéral. Elle nous touche au plus profond de nous, au delà des mots et des concepts. Pour qui désire méditer et accéder à sa personnalité profonde, la musique est une porte ouverte, à condition de bien la choisir et de bien l’utiliser. Découvrez comment contempler de la musiqueau travers des paragraphes qui suivent !

Contempler de la musique

Quelle musique contempler ?

Il y a quelques règles générales qui vous permettront d’éviter les musiques inappropriées pour la contemplation. Oubliez les chansons à texte, surtout si vous comprenez la langue chantée. En effet, comment réussir à entrer en vous-même si vous êtes constamment assailli par le sens des mots, par des paroles, des idées extérieures. Même si vous ne comprenez pas la langue, évitez les chansons avec un texte. Les refrains sont parfois très simples à retenir, et vous pourriez être tenté de les fredonner malgré tout. Les chansons instrumentales sont parfaites. Vous pouvez, à la rigueur, opter pour des chansons dont le chant n’est d’aucune langue précise, ainsi que le pratique des artistes comme Dead Can Dance ou Sigur Rós sur certains de leurs morceaux. La voix est alors un instrument supplémentaire n’apportant pas de sens littéral risquant de vous emporter.

Privilégiez une musique relativement calme, aux longues plages sonores plutôt qu’aux changements incessants. Vous pourrez ainsi vous laisser porter par les notes et travailler longuement sur les ressentis, les impressions qui s’éveillent. Des changements fréquents, des mouvements rapides vous porteraient d’une sensation à l’autre sans vous laisser le temps de vous installer dans chacune, de l’épuiser, de la ressentir pleinement. Le morceau An Ending (Ascent) de Brian Eno est un bon exemple de ces longues plages. Méfiez-vous toutefois de l’atmosphère quelque peu mélancolique que dégage ce morceau, ne vous laissez pas emprisonner dans des sensations totalement extérieures, ne les laissez pas s’imposer au détriment de ce qui naît en vous.

Évitez les rythmes trépidants et dansants. Vous avez déjà bien assez à faire avec votre propre agitation pour ne pas l’alimenter d’une manière presque incontrôlable par la musique. Choisissez le calme, les morceaux longs, aux développements lents, aux transformations progressives, pour ne pas avoir l’impression d’être attiré ailleurs alors que vous prenez à peine contact avec ce que vous envoie votre être intérieur.

Comment contempler la musique que vous avez choisie ?

Contempler la musique va passer par de nombreuses répétitions. Vous allez devoir vous installer comme vous le feriez pour méditer, exiger qu’on vous laisse tranquille, faire le vide et laisser la musique vous porter, comme vous le feriez d’une vague. Installez-vous en elle, glissez avec elle sans jamais perdre de vue ce qui naît en vous. Vous devriez ressentir comme de petites pousses qui prennent vie et que vous pouvez tout d’abord simplement apercevoir. Laissez-les se développer sans chercher à les presser, vous ne pouvez pas accélérer quoi que ce soit. À chaque fois que le morceau arrivera à sa fin, rejouez-le. Si vous le pouvez, mettez-le en boucle et écoutez-le au casque pour rester pleinement concentré sur lui. Plus vous l’écouterez et plus vous le ferez de manière intense et profonde, plus les scories de votre journée et de votre analyse disparaîtront. Plus le sens profond du morceau affleurera. Avec lui, vous pourrez créer un véritable dialogue. Votre être intérieur vous enverra des informations de plus en plus fortes à mesure que vous lui offrirez un morceau toujours plus apprécié, ressenti de manière plus directe.

Cette répétition est essentielle, c’est elle qui fait tout le jeu de l’écoute et de la contemplation de la musique. Vous allez tout d’abord être impressionné par des choses bien superficielles : structures du morceau, enchaînement des accords, mélodies, jeux de transformations des motifs, etc. Puis tout cela sera simplement intégré pour être dépassé. Et c’est alors que le jeu va véritablement devenir intéressant. Les mélomanes aiment écouter leur morceau préféré interprété par plusieurs artistes pour les mêmes raisons. Ils se détachent ainsi du superficiel pour piocher ici ou là ce qui relève du profond dans le morceau. Non que structures, instrument, etc, n’aient pas d’importance. Ils en ont comme moyens d’accès à quelque chose de plus fort, pas en eux-mêmes. Plus vous écouterez ce morceau que vous avez choisi et plus vous allez voir s’en dégager des choses que vous ne saurez nommer, parce qu’il n’y a pas de mots pour le faire. C’est là ce que vous cherchez.

Ne soyez pas effrayé ou impressionné par ces sensations. Laissez-les vous heurter, vous toucher pleinement. Elles viendront créer des réactions en vous et elles forceront votre personnalité à s’exprimer en retour. Prêtez attention à ces retours, ils expriment votre être, sont autant de signaux qu’ils vous envoie, de traits de votre caractère réel, celui que les mots n’ont pas façonné, lissé.

Si vous vous lassez du morceau que vous écoutez, ne vous forcez pas, changez. Vous avez déjà acquis quelques outils pour dépasser les premiers stades et vous pourrez plus rapidement entrer dans le prochain. Veillez à toujours rester pleinement concentré, à ne pas dériver même si la musique nous porte souvent à le faire.

Contempler la musique est un outil très puissant pour atteindre sa personnalité profonde au delà de ce que peuvent permettre les mots, les théories. C’est aussi un moyen de développer son sens artistique, sa sensibilité, son intuition également, puisque l’on apprend autant à écouter la musique au delà des instruments comme on peut ensuite le faire pour son être profond, au delà des mots. Rapidement, les impressions que vous étouffiez ou que vous n’aperceviez même pas prendront du sens, du poids dans votre vie et dans votre prise de décision.

Avez-vous déjà contempler de la musique ? Quels sont vos morceaux préférés ?

Sujets abordés dans l’article :

  • Contemplation et musique
  •  Contemplation musique
  • Contempler de la musique
  • Contempler des bruits
  • Contempler des sons


Partagez notre article sur vos réseaux sociaux


Vous pourriez également apprécier

2 commentaires sur “2”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *