Comment la danse méditation peut-elle vous réconcilier avec votre corps ?

danse méditation
Apprenez à libérer votre corps et votre esprit grâce à la danse méditation

Objet de biens des stigmatisations, le corps occidental est mal vécu, peu pris en compte, totalement nié parfois. Il existe, pourtant, et a une influence indéniable sur l’équilibre de toute personne. Plutôt que de l’oublier, d’en faire un objet de honte, de gêne, un encombrant compagnon, réapprenez à le sentir. Découvrez que bouger et danser est un besoin, une fonction naturelle, au même titre que rire, respirer, manger, penser.

La danse méditation

Ce corps que l’on maltraite sans s’en apercevoir

On lui impose de nous servir, mais l’on pense peu à lui en donner les moyens. On lui impose des rythmes trépidants, des repos toujours plus courts. On lui demande d’être totalement immobile, de se faire oublier, puis, soudainement, de nous mouvoir, de nous déplacer pour aller courir avec ses collègues. On le voudrait plus fort, plus fin, plus beau, toujours plein d’énergie.

Et en même temps qu’on lui demande tout en ne lui donnant rien, on en est embarrassé. On n’ose pas se mouvoir, on est gêné par une envie de sautiller, on s’étonne qu’il se rappelle parfois à nous. On est gêné de le montrer, parce qu’il ne correspond jamais aux standards d’une mode irréaliste. On se trouve gauche, on l’est, mais on se demande d’où vient ce manque d’aptitude, sans penser au manque de pratique.

On est étonné de voir comme certains marchent de manière féline, danse gracieusement, courent légèrement, rient de tout leur être, savent utiliser leur corps et en faire un allié. On les pense nés ainsi et l’on imagine une grâce paranormale plutôt qu’un travail sur soi, conscient ou pas.

Une histoire de la gêne du corps dont il faut se défaire

Le corps occidental a fait l’objet de bien des critiques. Après avoir été considéré comme impur, comme la plus basse des préoccupations humaines, on lui demande aujourd’hui d’être forgé, affûté, sculptural, fort, harmonieux. On est alors embarrassé du moindre petit excès de graisse, de la moindre différence que marque notre corps avec des gravures de mode modifiées. On s’intéresse aux choses de l’esprit en pensant avancer, évoluer, mais on oublie le véhicule de son esprit. On considère que ce qui touche au corps n’est que secondaire, moins élevé, parce que l’esprit, la religion ne s’embarrassent pas de la chaire, du trivial des fonctions naturelles. Il faut pourtant bien prendre soin de son corps pour donner envie à l’âme d’y rester, ainsi que l’énonce un proverbe indien.

Retrouver le dialogue avec son corps par la danse méditation

La danse méditation est un exercice relativement simple mais qui demande beaucoup d’efforts aux occidentaux. Il faut tout d’abord accepter d’être gauche aux yeux de tous. Il faut se faire une raison, on ne sait pas danser, on sait à peine gigoter. Et alors ? C’est déjà ça. Gigotons. Avant de savoir marcher, on a rampé. À force de se trémousser et d’y prêter de moins en moins attention, le corps se libère, se délie, se dénoue de ces liens qu’on lui impose. Il s’assouplit, répond mieux à nos sollicitations.

C’est alors que l’on découvre ce que signifie l’expression corporelle. On a besoin de parler, de s’exprimer d’une manière ou d’une autre. La danse est une de ces manières. On découvre qu’un geste peut signifier beaucoup, mais qu’il faut accepter de laisser parler son corps, ne pas le retenir, le censurer. Il parle d’abord comme il peut, puis son langage devient plus fin, plus beau, plus harmonieux.

Il suffit donc de gigoter ? Dans un premier temps, oui. C’est déjà demander beaucoup à son corps et à son ego lorsqu’on a passé sa vie à être mal à l’aise avec soi-même, à ne pas oser. Comme toutes les pratiques de développement personnel, la méditation par la danse gagnera en profondeur et en intérêt à mesure que vous pratiquerez. Vous enrichirez le dialogue avec votre corps, vous apprendrez à bouger de manière plus fine, plus gracieuse et ce sera une véritable révolution personnelle qui s’opérera. Elle sera lente à se mettre en place, les changements seront subtils, mais ils en seront d’autant plus intenses et profondément ancrés en vous.

Avez-vous déjà essayé ? Avez-vous senti votre corps se délier ?

 

Sujets abordés dans l’article :

  • Danse méditation
  • Danser en méditant
  • Libérer son corps
  • Méditation par la danse
  • Méditer en dansant


Partagez notre article sur vos réseaux sociaux


Vous pourriez également apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *