Techniques de méditation pour éviter les insomnies

méditation pour éviter les insomnies
Avez-vous du mal à dormir ? Ces techniques de méditation pour éviter les insomnies devraient vous aider.

Puisque vous nous avez fait savoir que le sujet vous touchait, nous vous avons entendus. Voici un article qui fait suite à nos « 3 conseils pour s’endormir » publiés précédemment sur ce blogue.

Nous allons cette fois nous pencher sur la méditation pour éviter les insomnies. Et en cadeau-bonus, nous vous offrons 3 postures qui détendront votre corps. Celles-ci, facilitant ainsi le retour de Morphée et de son vieux copain le marchand de sable !

Comment faire pour mieux dormir ?

Arrêter de s’inquiéter

Tout d’abord, un constat intéressant ; s’inquiéter à propos de la perte de sommeil est aussi dommageable que l’insomnie elle-même. Cette inquiétude relève donc du domaine de l’angoisse, qui est l’un des affects que la méditation, pratiquée régulièrement, permet de maîtriser le mieux.

Car justement, et je vais peut-être vous décevoir énormément, s’il est 3h du matin et que vous lisez cet article parce que vous ne trouvez pas le sommeil… Il y a que peu de chances qu’il vous soit d’un grand secours sur l’instant. (Soyons honnêtes et réalistes ; si dans la vie les solutions miracles existaient vraiment, soyez sûr(e) que ça se saurait. Cela inclus les annonces trouvées sur Internet. Vous savez, celles comprenant une densité de fautes d’orthographe alarmante, ces annonces donc, qui vous promettent le bonheur en deux clics !)

Méditer le jour… puis la nuit lorsque nécessaire

Pour en revenir à nos moutons (sauteurs de barrières), la méditation vous permettra d’apaiser ou de faire face à l’angoisse de ne pas dormir à condition de commencer à la pratiquer « de jour », et régulièrement. Plus vous êtes entraîné(e), plus vous êtes apte à faire face à toutes les situations. Bien sûre, cela s’applique quand vous souhaitez dormir.

Comme indiqué dans notre article intitulé « 3 conseils pour s’endormir », si vraiment vous n’arrivez pas à dormir, au bout d’un moment, n’insistez pas et faites autre chose. Eh bien, c’est pareil pour la méditation « nocturne ! » arrêtez-vous, cherchez qui était le Ballon d’Or 2007 ou comment s’appelle le nouveau ministre de l’agriculture, si c’est ça qui vous empêche de dormir, ou allez faire un tour dans le frigo, même si vous savez que c’est mal, ou lisez un chapitre de roman… puis reprenez.

Autre cas : réveil au milieu de la nuit. Dans ce cas bien sûr, cherchez les causes car elles peuvent être multiples. Quoi qu’il en soit, il est recommandé de tenter une petite séance de méditation immédiatement. La moitié du temps, vous vous rendormirez presque tout de suite !

Choisir un objet ou une image

Voici un petit « truc » pour faciliter la méditation dans des conditions pas idéales : se concentrer sur quelque chose. Pour beaucoup de pratiquants au long cours, se concentrer sur une image est profondément relaxant et apaisant.

S’imaginer être assis à côté d’une rivière, sous un arbre ou en haut d’une montagne sont de plaisantes choses à visualiser. Il semblerait que cela confère réellement un sentiment de plénitude au corps et à l’esprit.

Si vous préférez utiliser un autre sens, sollicitez-le à la place : imaginez ou diffusez réellement un parfum ou une odeur aimée, repensez à un moment plaisant de votre enfance… Eh oui, nous sommes en pleine madeleine de Proust !

3 positions de méditation

Pour finir, voici 3 positions de méditation intéressantes car elles soulagent chacune une partie du corps :

Posture du bébé heureux

Couchez-vous sur le dos, genoux sur la poitrine. Essayez de coller vos pieds ensemble puis ramenez au maximum vos genoux vers vos aisselles. Cette posture soulage les hanches et le bas du dos et permet à l’ensemble du corps de se sentir plus détendu.

Posture de la déesse

Asseyez-vous avec les genoux pliés, tendant vers l’extérieur. Les plantes des pieds doivent se toucher. Allongez-vous en gardant la position, les bras le long du corps. Cette posture soulage l’intérieur de la jambe et l’aine où les tensions sont concentrées.

Posture du cadavre

Allongé sur le dos, les bras et les jambes sont complètement relâchés, comme si votre conscience n’avait plus autorité dessus. Recherchez mentalement chacun de vos muscles, et relâchez-les totalement. Enfin prenez conscience de votre souffle naturel. Cet exercice détend le corps entier, une partie à la fois, passant en revue des orteils jusqu’à la tête.

Il n’est jamais facile de faire face à une absence de sommeil, mais encore une fois, la méditation peut vous être d’un grand secours. Elle peut vous aider à réparer le mécanisme tombé en panne. La méditation pour éviter les insomnies, c’est avant tout un entraînement. Celle-ci vous conférera une maîtrise de votre corps et de vos pensées. Ainsi, vous pourrez faire face à n’importe quelle situation ou quasiment. Tentant, n’est-ce pas ?  C’est à votre portée ! On en viendrait presque à souhaiter la prochaine insomnie !

Si vous avez trouvé cet article utile ou si vous avez des questions, comme d’habitude, n’hésitez pas à nous le faire savoir !

Retrouvez les articles originaux (en anglais : ici et)

 

Sujets abordés dans l’article :

  • Méditer pour éviter les insomnies
  • Méditer pour dormir
  • Méditation pour éviter les insomnies
  • Méditation pour dormir
  • Comment éviter les insomnies
  • Méditation sommeil


Partagez notre article sur vos réseaux sociaux


Vous pourriez également apprécier

3 commentaires sur “3”

  1.  Et cela inclus les annonces trouvées sur Internet, vous savez, celles comprenant une densité de fautes d’orthographe alarmante, ces annonces donc, qui vous promettent le bonheur en deux clics !)
    Cela « inclut » et non « inclus »!!!!! Merci pour cette irrésistible perle !!!
    Vous devriez corriger cette faute si l’article se veut serieux !
    Cordialement
    Christian

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *