Techniques de méditation pour éviter les crises d’angoisse

Techniques de méditation pour éviter les crises d'angoisse
Pourquoi ne pas utiliser la méditation pour éviter les crises d’angoisse ?

Plus poisseuse que la panique, plus sourde aussi, l’angoisse agit tout aussi durement sur votre état. Elle vous prive de la possibilité de profiter des plaisirs qui s’offrent à vous. De plus, elle vous contraigne à lutter pour surnager, pour faire face et à simplement retrouver un niveau normal de bien-être. Apprendre à méditer vous donne le moyen de vous débarrasser de l’angoisse lorsqu’elle se présente. La médittion travaillera de manière générale pour en réduire les occurrences.

La méditation pour mettre fin à votre angoisse

Lorsque l’angoisse vous envahit, votre corps et votre esprit sont pris dans une spirale. Ils sont dans un mouvement auto-alimenté de mal-être et de tension nerveuse conduisant à la panique et à la perte de contrôle physique et psychologique. Ce sont les mécanismes automatisés de la survie qui prennent le dessus. Vous assistez, impuissant, à vos mouvements et au défilement de pensées effrayantes. Vous subissez la peur de disparaître.

Respirer

Pour ne plus être victime des crises d’angoisse, apprenez à méditer. Vous n’avez pas besoin d’être un méditant aguerri pour travailler efficacement sur l’angoisse. Lorsque vous sentez monter en vous la peur, le stress ou quelque signe annonciateur que ce soit, focalisez votre attention sur votre respiration, et sur elle seule. Elle est un symptôme de l’angoisse et va devenir une de ces causes.

L’angoisse active,en effet, des mécanismes qui vont conditionner votre respiration, vous faire haleter et suffoquer. Respirez longuement, lentement, sans précipitation bien que vous en ayez envie. Inspirez par le nez pour vous forcer à respirez calmement, expirez par la bouche pour laisser l’air sortir pleinement. Entre deux mouvements respiratoire, laissez quelques secondes s’écouler.

Faire le vide

Les pensées qui vous assaillent lorsque survient une crise d’angoisse ne doivent faire que traverser votre esprit. Laissez-les passer sans leur accorder d’attention. Elles ne sont pas vos ennemies. Ce ne sont que des réflexes et des réactions à la modification de vos équilibres spirituel et chimique causé par l’angoisse. Ne les jugez pas, ne les regardez pas, elles passent, laissez-les faire ainsi.

Concentrez-vous uniquement sur votre respiration si vous avez besoin d’un point de focalisation, et lorsque vous le pourrez, détachez-vous de tout objet d’attention. Faire le vide ainsi vous permettra de vous purger de toutes les causes de votre angoisse. Elles disparaîtront d’elles-mêmes parce que vous ne leur accordez pas d’attention et qu’alors elles n’ont pas lieu d’exister.

Méditer régulièrement pour réduire les crises et leurs causes

La cause des crises d’angoisse est avant tout intériorisée. C’est une réaction disproportionnée à des événements, à une situation qui active en vous des peurs primaires et des réflexes de survie et de stress intense. Ces crises sont souvent le signe d’une sensibilité exacerbée. Celle qui vous fait apprécier sans mesure des œuvres ou des êtres et qui, à l’inverse, vous fait ressentir démesurément des signes que vous interprétez comme menaçants.

En méditant régulièrement, vous affinerez votre perception de vos forces et de votre personnalité. Vous saurez également comment puiser dans vos ressources volontaires lorsque surviendra une situation de stress. Vous serez l’architecte de votre vie, plutôt que de laisser des mécanismes automatisés prendre le dessus. Vous vous expurgerez également de ces couches de stress que vous accumulez et qui finissent par recouvrir votre personnalité. Ces couches qui pesent et qui étouffent qui on est vraiment.

Vous apprendrez également à contrôler votre respiration d’une manière de plus en plus puissante. Cela permettra d’apprendre à contrôler le flot de pensées vous assaillant et à ne plus lui prêter attention quand vous le souhaitez.

C’est exactement ce dont vous avez besoin pour affronter les crises d’angoisse elles-mêmes et pour réduire leurs causes.

Méditer est donc très efficace pour lutter contre les crises d’angoisse lorsqu’elles sont déjà là ou pour éviter qu’elles ne surviennent. Il vous faudra cependant travailler régulièrement si vous voulez en faire un outil utile. Vous pouvez utiliser la respiration et faire le vide… et voilà !

Que faites-vous lorsque vous sentez montez en vous l’angoisse ? Avez-vous des astuces à partager ?

Sujets abordés dans cet article

  • gérer l’angoisse grâce à la méditation
  • méditer pour accepter l’angoisse
  • méditer pour lutter contre l’angoisse
  • se débarrasser de l’angoisse
  • techniques de méditation pour éviter les crises d’angoisse


Partagez notre article sur vos réseaux sociaux


Vous pourriez également apprécier

1 commentaire sur “0”

  1. Voila tout un développement pour dire quoi? Pour ne pas angoisser:
    – Inspirez par le nez et expirez par la bouche;
    – Concentrez-vous sur cette respiration;
    -Tentez de faire le vide dans votre esprit en ignorant les pensées qui s’y présentent.
    C’est tout de même plus court à lire.
    Un humoriste a dit que ce »ce n’est pas parce que l’on a rien à dire qu’il faut le faire savoir ». Je pense aussi à ce qu’on dit de la confiture sur une tartine: » Moins il y en a plus il faut étaler ».

  2. Une pratique régulière a prouver son efficacité dans cette étude très sérieuse, puisqu’il s’agit d’une méta-analyse effectuée à partir d’essais contrôlés randomisés (ce qui est le gold standard en matière d’études scientifiques) se rapportant à l’effet de la technique de Méditation Transcendantale® (MT) sur l’anxiété, conclue que la pratique de cette méditation est plus efficace que les traitements habituellement utilisés et que la plupart des traitements alternatifs, avec des effets plus importants chez les personnes ayant une anxiété plus intense.
    http://www.bienfaits-meditation.com/fr/recherches_scientifiques/anxiety_fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *