Pourquoi donner ? La pratique du don ou générosité

pourquoi donner
Pourquoi pratiquer le don ?

À l’heure où l’on mesure l’intérêt d’une personne au nombre de ses possessions, la question “pourquoi donner” devient de plus en plus intéressante. Elle devient même urgente tant il semble que la marchandisation s’invite dans tous les types de rapports humains. Il n’est plus un seul domaine qui semble pouvoir être exclus de l’échange monétaire, aussi est-il très important de retrouver sa capacité de donner, c’est à dire sans rien attendre en retour, de quelque manière que ce soit, sous quelque forme que ce soit.

Pourquoi donner ?

Qu’est-ce que donner ?

Donner, c’est offrir un bien, un service, un peu de soi, sans rien attendre en retour. Ce rien est ou devrait être absolu. Il n’est pas question d’attendre de l’argent, de la gratitude, un autre bien, un autre service, car alors, ce serait un échange. Non, il faut donner, puis se retourner dès qu’on l’a fait. Se retourner peut se faire de toutes les manières, soit physiquement, soit en passant mentalement à autre chose. Il faut veiller à ne rien attendre en retour. Il faut donc veiller à ne pas laisser parler son ego et à ne pas attendre une quelconque gloire, une quelconque reconnaissance sociale. Du moins est-ce là ce que vous devriez viser, car il est impossible de donner d’une manière totalement gratuite. Mais c’est en cherchant à ne rien obtenir que l’on donne vraiment, aussi faut-il tenter de le faire. Ce n’est pas parce que la perfection n’est pas de ce monde que l’on ne doit pas chercher à l’atteindre.

Pourquoi donner ?

Il y a tant de raisons de donner. Il faut donner, pour apprendre à effectuer un geste aussi désintéressé que possible. Il faut donner pour apprendre à se détacher de ces biens qui nous alourdissent. Il faut donner pour apprendre ou réapprendre le partage. Il faut donner pour poser un autre regard sur nos proches, nos concitoyens et sur la manière dont peuvent se dérouler les échanges avec eux. Il faut veiller à ne pas accorder de valeur marchande à tout. Certains objets, certains services, certains actes en sont dépourvus et il importe par dessus tout qu’il en soit toujours ainsi. Il faut résister à la tentation de donner de la valeur marchande à chaque chose. C’est en refusant de cette valeur que l’on peut découvrir celles qui sont au delà : valeur sentimentale, valeur utile, valeur plaisir et bien d’autres qui n’ont peut-être même pas de nom.

Il faut donner pour se libérer de ces biens qui prennent la poussière et dont on n’a que peu à faire. Ils sont souvent ceux qui nous donnent un semblant de valeur sociale, ceux qui servent avant tout à briller en société, à paraître. Quelle vanité s’attache à ces biens et nous attache à eux ! Vite, donnons ces biens qui ne servent à rien d’autre qu’à flatter un ego démesuré, et retrouvons le plaisir et la place pour les autres, pour ceux qui comptent. Donnons régulièrement ces biens et recentrons notre attention sur ceux qui la méritent.

Pourquoi donner, alors ? Parce qu’il faut l’apprendre, que ce n’est pas inné, alors que c’est très important. Parce qu’on en ressort grandi, qu’on apprend à centrer son attention sur ce qui compte, qu’on revoit nos intérêts et que l’on comprend l’influence néfaste que pouvaient avoir certains objets sur nous.

Sujets abordés dans l’article :

  • Comment donner
  • Générosité
  • Pourquoi donner
  • Pratique du don


Partagez notre article sur vos réseaux sociaux


Vous pourriez également apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *