Technique de méditation du pardon – dépasser cette force qui vous consume

méditation du pardon
Apprenez à transcender vos ressentiments grâce à la méditation du pardon

Pardonner demande une force d’âme considérable. C’est aussi un moyen puissant de s’ôter un poids et de pouvoir avancer plus simplement. Découvrez quelques-uns des bienfaits du pardon et le moyen d’y accéder, de vous en rapprocher au moins dans un premier temps grâce à la méditation du pardon.

Méditation du pardon

Pourquoi pardonner ?

Quel que soit le mal que l’on vous a fait, vivre dans le désir de vengeance, dans la rancune semble vous donner une force énorme. C’est bien le cas. Mais cette force vous consume, puise en vous pour brûler, vous épuise et vous expose à une bien amère déception. Le désir de vengeance n’est malheureusement jamais satisfait par un quelconque châtiment, qu’il soit légal, personnel, sentimental, etc. Vous ne serez que d’autant plus frustré et vous vous exposez alors à un sentiment d’injustice plus important encore. Vous ne pouvez vivre en vous consumant ainsi, en espérant ce qui n’arrivera jamais : le châtiment qui vous libérera. Aussi difficile qu’il soit d’accepter cette idée, c’est le pardon qui vous libérera. Il vous permettra d’avancer, de mettre la distance dont vous avez besoin entre vous et ce qui vous fait tant souffrir. Ce sera comme si vous ôtiez un poids attaché à votre cheville, mais quelle force il va vous falloir. Le choix ne trouve en fait son intérêt qu’à long terme. À court terme, il est moins coûteux de continuer à haïr, à attendre un châtiment. À long terme, vous préservez vos forces, votre personne, votre bien-être, au prix d’un énorme effort.

La méditation pour pardonner

Dans un état de méditation, alors que vous êtes concentré, que toutes vos forces sont disponibles, alors que vous avez réussi à dépasser votre ego, votre simple volonté, décidez de pardonner. Vous allez ressentir comme un choc, puisque vous ébranlez ce qui vous permet peut-être d’avancer depuis longtemps : l’énergie de la haine, de la volonté de vengeance. Tout ce sur quoi vous avez fondé votre vie va peut-être s’écrouler, vous condamnant à vous reconstruire, encore une fois. Mais vous allez maintenant le faire sur des bases saines, parce que vous pensez à vous, vous vous remettez au centre de votre vie, de votre attention. Vous redevenez le point focal de votre vie, vous évacuez cette personne ou ces personnes que vous avez choisi de pardonner. Il s’agit bien d’un acte volontaire. N’attendez pas qu’un quelconque signe se fasse, vous allez devoir le décider en renonçant à la haine. Quel terrible choix, mais quel bienfait en retour ! Après l’impression de désert, vous allez pouvoir construire à nouveau, avancer. Vous vous sentirez libéré et l’énergie qui vous permettra d’avancer ne vous coûtera plus, ne vous brûlera plus.

Lorsque vous méditez, choisissez donc de pardonner, laissez le pardon se faire, les images qui vous tirent vers le bas remonter à la surface. C’est peut-être là le plus dur, mais c’est le prix pour vous en libérer : les regarder une dernière fois en face et laisser la force du pardon les évacuer. Votre volonté, annihilée par la méditation, n’est plus là pour vous guider. Le pardon émane alors de vous, de ce qu’il y a de plus profond dans votre être. C’est la partie la plus précieuse, la plus aimante de vous qui peut parler. Comme lorsque vous méditez plus classiquement, vous serez assailli par de nombreux sentiments. Cette fois, ce seront vengeance, rancune, haine, peur, humiliation qui se présenteront. Ne les chassez pas, ne les niez pas. Laissez-les passer, sans les juger mais en sachant bien qu’ils ne sont pas vous, qu’ils ne vous reflètent pas. Partez plutôt en quête de cet être riche, aimant, précieux qui est votre nature la plus profonde. Dialoguez avec lui seulement, et le pardon vous semblera alors une évidence. Alors, et seulement alors, pardonnez ! Laissez la lumière du pardon jaillir de vous, rayonner, détruire les murailles construites en vous dans un légitime désir de protection. Le monde pourra alors reprendre son dialogue avec votre être libéré.

La méditation du pardon devra être recommencée de nombreuses fois pour être efficace, pour que vous trouviez en vous la force de pardonner. Ne soyez pas trop exigeant et laissez-vous quelques temps entre deux essais, pour retrouver la force dont vous avez besoin. Sachez que le pardon est toujours bénéfique, et que vous ne travaillez certainement pas en vain, aussi dure que soit la tâche.

Sources : 1, 2

Sujets abordés dans l’article :

  • La méditation pour pardonner
  • Méditation du pardon
  • Méditer sur le pardon
  • Pardonner avec la méditation
  • Pardonner grâce à la méditation


Partagez notre article sur vos réseaux sociaux


Vous pourriez également apprécier

1 commentaire sur “0”

  1. Bonjour,
    Je suis fortement intéressée par vos articles et plus précisément celui-ci puisqu’il me touche!
    Je ne demande pas mieux que de chasser de ma personne tout négativisme, mais une chose m’interpelle dans ce que vous écrivez. Pardonner… qu’est-ce que cela signifie? Ne pas chercher à se venger d’une personne et passer à autre chose? Soit! Mais est-ce que cela signifie aussi pouvoir de nouveau rire et passer du temps avec cette personne ? Si oui, alors je ne saurais pas! Comment accorder de nouveau sa confiance à quelqu’un qui a brisé le lien qui nous unissait?
    Je vous remercie d’avance pour vos conseils.
    Bien à vous
    Aissa

    1. Je crois que pardonner ne veut pas dire plonger dans les mêmes erreurs, on pardonne à quelqu’un qui nous fait du mal, mais on ne recommence pas la même bêtise.

      1. Ne pas recommencer la même bêtise serait alors de ne plus lui accorder ma confiance. Est-ce alors pardonner que de vouloir rompre tout contact avec cette personne?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *