Gestion du stress : comment méditer au travail ?

méditer au travailSelon une récente étude européenne, près d’un quart des salariés affirme être stressé. Lutter contre le stress au travail est aujourd’hui un enjeu de santé publique. Face à cette problématique grandissante, la méditation est un élément de réponse. Dans cet article, nous discuterons du stress au travail et de ses solutions.

Stress au travail : définition 

Le stress au travail apparaît lorsqu’il existe une disproportion entre la mission et les capacités à y répondre. Plus précisément, l’agence européenne pour la santé et la sécurité au travail définit l’apparition du stress professionnel par : “un déséquilibre entre la perception qu’une personne a des contraintes que lui impose son environnement et ses propres ressources pour y faire face.”

Un salarié stressé est donc un salarié qui se sent dépassé par les tâches qui lui sont demandées. Il y a un sentiment d’impuissance et de perte de contrôle.

Le déséquilibre entre la demande et les ressources peut s’expliquer de diverses façons. Dans beaucoup de cas, ce sont les conditions de travail qui sont mises en cause plus que le travail lui-même. Il peut, par exemple, s’agir d’un manque d’effectif, d’un manque de matériel, de harcèlement moral ou encore d’une charge de travail disproportionnée au temps accordé pour l’effectuer.

Stress au travail : contexte social 

Les études démontrent que le stress au travail est une problématique qui touche un grand nombre de personnes. Ces résultats ne sont pas étonnants dans une société productiviste comme la nôtre où le taux de chômage est croissant.

En effet, nous vivons dans un contexte où il existe beaucoup plus de demandeurs d’emploi que de postes disponibles. Cette situation est utilisée pour abaisser considérablement les droits des travailleurs et les conditions de travail.

Le travail devient une forme d’esclavagisme moderne. Il est, pour beaucoup de personnes, uniquement lié à la survie et ne permet pas l’épanouissement.

Le travail est également sacralisé. La sacralisation du travail entraîne la mise en place d’une pression importante sur les citoyens.

Beaucoup de formes de travail ne sont également pas reconnues à leur juste valeur. La société impose un modèle unique du travail. Elle ne conçoit qu’une seule façon d’être utile à la collectivité quand il y en a, en réalité, de multiples.

L’ensemble de ces éléments forme un contexte social qui n’est pas propice au bien-être au travail. Le stress au travail est une problématique qui n’est pas seulement individuelle, mais aussi générale. Elle nécessiterait une totale remise en question sur la place du travail dans notre société actuelle.

Les conséquences du stress au travail 

Le stress affecte la santé physique et psychique 

Le stress chronique engendre de nombreux problèmes de santé physiques et psychiques. Il fragilise le corps et l’esprit.

L’hypertension, les problèmes de peau, les problèmes digestifs, la fatigue, les difficultés respiratoires, les maux de tête, l’affaiblissement du système immunitaire ou encore les problèmes cardiaques peuvent être des conséquences physiques du stress. Beaucoup de personnes souffrent de problèmes de santé chroniques liés au stress sans le savoir.

La dépression, l’angoisse, les troubles du comportement alimentaire, les troubles du sommeil, l’irritabilité, la perte de confiance en soi, la diminution de la concentration ou encore la sensibilité accrue sont des conséquences émotionnelles et intellectuelles du stress. Ces dernières engendrent elles-mêmes d’autres comportements néfastes et peuvent avoir de graves répercussions.

Le burn-out 

Le burn-out correspond au syndrome de l’épuisement professionnel. Le terme a été utilisé pour la première fois en 1969. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) le définit aujourd’hui comme : “un sentiment de fatigue intense, de perte de contrôle et d’incapacité à aboutir à des résultats concrets au travail.”

Le burn-out est donc un état d’épuisement total des ressources d’un individu dans son milieu professionnel. De manière imagée, il est comparable à la surchauffe progressive d’un moteur qui finit par griller. Il est le résultat d’un stress professionnel chronique. Il se met en place petit à petit et étape par étape. Un salarié perpétuellement stressé qui n’a pas la possibilité d’évacuer la pression accumulée risque, à terme, le burn out.  

Il peut avoir des conséquences graves sur la santé physique et psychique d’un individu. S’il faut parfois des mois voir des années pour le développer, il faut également parfois des mois ou des années pour s’en remettre.

Le burn-out est une problématique fréquente dans notre société. Il représente actuellement l’une des causes premières d’absence professionnelle prolongée.

La méditation : un outil pour mieux gérer son stress 

Méditer pour s’ancrer dans l’instant présent 

La pratique de la méditation, notamment la méditation pleine conscience, permet de soulager les symptômes du stress et de l’anxiété. De récentes études démontrent les bienfaits de la méditation sur le stress.

La méditation est un outil idéal pour éviter la rumination mentale. Elle permet d’arrêter de ressasser les évènements négatifs passés comme d’arrêter d’anticiper avec anxiété les évènements futurs. Elle est idéale pour couper les cycles de pensées négatives qui nous envahissent. Elle est un moyen de s’ancrer pleinement dans l’instant présent et ainsi de vivre plus sereinement.

La méditation permet de développer, de manière générale, un nouveau rapport à son activité mentale. Elle invite à ré-habiter son corps et ses sensations. Il s’agit de penser moins et de ressentir plus. Elle offre, en quelque sorte, la possibilité de mettre son cerveau sur “pilotage automatique”.

Méditer pour lâcher prise 

La méditation est aussi un excellent moyen de lâcher prise. Elle aide à être dans l’acceptation des évènements. Elle apprend à avancer malgré les aspects inconfortables de notre existence. Il s’agit de ne plus chercher à tout contrôler et d’être capable de se laisser porter avec confiance.

La méditation invite à développer une meilleure image de soi et un amour réel pour soi. Elle apprend à reconnaître et accepter ses limites. Elle engendre une stabilité intérieure qui permet de ne plus dépendre des variations de l’extérieur.

Méditer ne résout pas les problèmes mais permet de les appréhender différemment. Elle ne modifie pas les évènements extérieurs mais notre manière de les percevoir et donc de les gérer. La méditation est un outil considérable pour traverser avec plus de quiétude les tumultes que la vie nous impose.

Exercice de méditation au travail 

Méditer en milieu professionnel 

Concrètement, comment ne pas stresser au travail ? Il n’y a pas de réponse unique et instantanée à cette question. Il existe cependant quelques exercices pratiques de méditation simples, discrets et rapides qui peuvent vous être utiles.

Contrairement aux idées reçues, il est possible de méditer en toutes circonstances. Il n’y a pas de lieu ou de position spécifique nécessaire à la méditation. Chaque personne trouve les outils qui lui sont adaptés pour méditer.

Le lieu de travail peut devenir terrain à la méditation. À la pause ou entre deux dossiers, méditer est à la portée de tous ! Pratiquer la méditation au travail est même un excellent moyen pour se recentrer et pour faire tomber la pression.

Comment méditer au travail ? Découvrons maintenant ensemble un exercice pratique de méditation au travail.

La méditation par le souffle 

  • Restez assis sur votre chaise de bureau. Placez votre dos droit contre le dossier. Posez vos pieds bien à plat sur le sol.
  • Pour vous aider à vous concentrer, vous pouvez utiliser un casque audio ou des boules quies. Pensez également à fermer la porte de votre bureau afin de ne pas être dérangé par vos collègues.
  • Fermez les yeux. Si vous n’êtes pas à l’aise les yeux fermés, il est aussi possible de laisser divaguer votre regard vers le bas.
  • Prenez conscience de chaque partie de votre corps et de ses sensations. Parcourir mentalement votre corps du bas vers le haut ou du haut vers le bas. Pour chaque partie, prenez le temps de ressentir les moindres détails tels que la matière du bureau sous vos doigts, la contenance du siège derrière votre dos ou encore les picotements sous vos pieds.
  • Après avoir passé en revue les membres de votre corps, prenez conscience de votre respiration. Laissez votre organisme inspirer et expirer naturellement, comme il sait si bien le faire à chaque seconde.
  • Concentrez-vous pleinement sur votre souffle. Vous pouvez, par exemple, remarquer le gonflement de votre ventre sous la pression de l’air. Laissez-vous porter par le rythme de votre respiration.
  • Si votre esprit divague, ne cherchez pas à le combattre. Laissez les pensées parasites vous traverser. Ne tentez ni de les chasser ni de les retenir.
  • Au bout d’une dizaine de minutes, revenez progressivement à vous. Ouvrez les yeux. Regardez autour de vous. Bougez doucement votre corps. N’hésitez pas à répéter cet exercice plusieurs fois dans la journée.

Le stress au travail est un mal fréquent. Il peut devenir un réel handicap quotidien et engendrer diverses conséquences néfastes. Face au stress, la pratique de la méditation est un élément de réponse. Elle offre la possibilité d’appréhender différemment les évènements extérieurs grâce à une modification de l’état intérieur. Méditer au travail est possible grâce à un exercice rapide, simple et discret. Lancez-vous dès aujourd’hui au bureau et osez retrouver votre sérénité !


Réagir

*