Chant Yogique – Lama’i Naljor de Machig Labdrön

Faisant suite à notre précédent article décrivant succinctement les chants yogiques, nous allons nous intéresser plus spécifiquement à l’un deux, toujours sous la houlette de Ngala Nor’dzin Pamo. Afin de pouvoir apprécier la richesse et la grande dimension spirituelle de ce chant, nous vous proposons une traduction et surtout une visualisation de ce rituel. Le chant en question s’intitule : Lama’i Naljor (de) Machig Labdrön. Nous vous laissons donc dès à présent découvrir cette traduction d’un chant yogique !

Le texte est présenté de la façon suivante : strophe en tibétain, traduction en mot-à-mot (qui ne veut pas dire grand-chose), une mise en forme des mots et surtout visualisation que nous devons à Ngala Nor’dzin Pamo.

Enfin, comme il serait frustrant de se contenter de lire ce texte, nous vous proposons également d’en écouter une version!

Om Machig  ma la solwa deb
/esprit Machig Labdrön invoque/
Om. Je prie Machig Labdrön
je m’unifie au Om blanc au front de Machig Labdrön.

A’a: Machig ma la solwa deb
/parole Machig Labdrön invoque/
A’a : J’invoque Machig Labdrön
je m’unifie au A’a rouge dans la gorge de Machig Labdrön.

Hung Ma gÇig ma la solwa deb
/Corps Machig  Labdrön invoque/
Hung. J’invoque Machig Labdrön
je m’unifie au Hung bleu dans le cœur de Machig Labdrön.

Karpo Om gyi jingyi lob
/Blanc – transmission de l’esprit/
Je prie pour les bénédictions du Om blanc à son front
Je reçois la transmission de son Om blanc

Marpo A’a: gyi jingyi lob
/Rouge–transmission de parole/
Je prie pour les bénédictions du A’a rouge dans sa gorge
Je reçois la transmission du A’a rouge

Ngönpo hung gyi jingyi lob
Bleu –transmission du corps
Je prie pour les bénédictions du Hung bleu dans son cœur
Je reçois la transmission du Hung bleu

Ku sung thug gyi jing chen phob
/Unification de sensibilisation de communication descente/
Que votre magnifique message sans dualité descende
je m’unifie aux qualités éclairées de son corps, de sa parole et de son esprit

Ma yum chen go phang tob par shog
/Grande Mère complétude recevoir autorise/
Grande Mère, veuillez nous accorder les moyens de recevoir votre perfection
J’accède à l’unité des qualités éclairées de la Grade Mère

Phat:
/Coupure/
Je fais éclater l’incertitude dans cet espace de sagesse.

Om A’a: Hung Om A’a: Hung Om A’a: Hung
Je reçois les transmissions de manière répétée
Je reçois de manière répétée les trois lumières via Om, A’a:, et Hung

Phat: Phat: Phat:
Je fais éclater de manière répétée l’incertitude et instantanément m’élève comme Machig Labdrön

A
Toutes les apparences se dissolvent dans le son du A blanc
Je demeure en état de Rigpa.

Ainsi s’achève ce chant. Bien entendu, même avec la visualisation, tout cela reste très abstrait aussi nous avons inclus quelques commentaires supplémentaires.

Tout d’abord, vous trouverez des informations sur Machig Labdrön, personnage à la fois historique et mystique en suivant ce lien.

Ce chant appartient à la forme dön-pa Tantra. Machig Labdrön, dont il est question, est priée, un peu à la manière d’un saint chez les Catholiques,  afin d’être inspirée par elle, et même pour s’assimiler à elle et bénéficier de ses qualités. Celles-ci sont évoquées dans le chant en tant que qualités spirituelles, orales et morales. Ainsi, en chantant les syllabes Om, A’a: et Hung, nous recevons les trois lumières colorées émanant réciproquement de son front, de son cœur et de sa gorge et nous élevons spontanément en tant que Machig Labdrön.

Le verset est chanté trois fois. Ensuite, la visualisation est interrompue par la puissante syllabe Phat: Le chant s’accompagne de cloches et de tambours chöd. Les instruments doivent jouer à l’unisson tout du long. La structure musicale de ce chant et son rythme sont très ritualisés.

Nous espérons que cette traduction d’un chant yogique vous a plu et vous a permis d’en apprendre plus sur la spiritualité de cette musique. Ce chant fait en fait office de vœu de santé et de longue vie à destination des Lamas, de sorte que ceux-ci demeurent longtemps parmi leurs disciples, afin que ces derniers puissent bénéficier le plus longtemps possible de leurs enseignements. Si vous avez apprécié cet article, n’hésitez pas à nous le signaler, afin que nous étudiions ensemble un autre chant yogique !

Sujets abordés dans l’article :

  • Chant tibétain
  • Chant Yogique
  • Dön-pa Tantra
  • Machig Labdrön
  • Tambours chöd


Partagez notre article sur vos réseaux sociaux


Vous pourriez également apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *