Une technique de méditation très facile et vraiment efficace !

© julien tromeur – Fotolia.com

Cet article est rédigé par Jonathan Rigottier du blog Mediter Pour Etre Heureux . Je remercie Cédric pour l’écriture de cet article d’autant que j’ai eu la chance de le rencontrer en chair et en os l’an dernier à un événement  appelé Web2Connect.

Je voudrais maintenant vous parler de méditation en version ultra simplifiée pour n’aller qu’à l’essentiel.

Pourquoi cela ?

Et bien, depuis l’an dernier et la toute première fois où j’ai animé un événement de méditation, je me suis rendu compte que beaucoup de personnes se bloquaient sur des petits détails non essentiels. C’est la même chose avec beaucoup de blogueurs que je rencontre, beaucoup se perdent dans des petits détails sans grands intérêts en y passant de nombreuses heures inutilement puisque ce sont des éléments qui n’auront pas un grand impact ! Et ensuite, toutes ces personnes (à la fois blogueurs et méditant) sont déçus et découragées devant les maigres résultats obtenus !

J’ai donc résumé ici l’essentiel pour vous faire gagner des années de recherches et de tâtonnements. Et surtout pour que vous ayez très vite vos premiers résultats et changements concrets dans votre vie !

L’essentiel pour réussir votre méditation :

Plutôt que de vous lancer dans une chasse aux pensées pour avoir l’esprit « vide », être sans pensées, essayez plutôt d’être OK avec les choses comme elles sont. C’est quelque chose qui me bluffe, de voir autant de personnes rechercher un état particulier alors que c’est paradoxalement tout le contraire qui vous y amènera. La clé est le « non-attachement« . Qu’est ce que ce mot « intelligent » veut bien dire ?

Laissez simplement les choses telles qu’elles sont et voilà vous y êtes ! Dès que vous allez vouloir conserver un ressenti particulier, rechercher une sensation particulière, vous débarrasser de ce qui ne vous plaît pas, etc. Et bien vous n’y êtes plus ! FACILE NON !

À ma toute dernière retraite vipassana à laquelle j’ai participé le mois dernier, on ne faisait que de nous répéter cela, de ne pas nous attacher à une sensation particulière, ne pas essayer d’obtenir ou de ne pas obtenir un résultat, un état particulier ! Même chose dans le zen, on se met simplement au repos et on laisse les choses telles qu’elles sont !

Voilà, c’est fini pour les complications dans votre tête du genre « je n’y arrive pas », « j’ai trop de pensées », « j »ai bougé », etc. Tout est très bien, et c’est en acceptant tout cela que vous y arriverez d’autant mieux. Et c’est ainsi également qu’on va retrouver confiance en soi. Voici un autre principe tout bête et contre-intuitif qui vous fera faire d’immenses progrès :

Un pas en avant est toujours mieux que zéro ! N’est-ce pas ? Et pourtant :

Il est toujours mieux de faire 30 secondes de pratique plutôt que 0 seconde, n’est-ce pas ? C’est très bête et pourtant en plaçant la barre très haute, on se complique la vie. Quand vous débutez la méditation, vous êtes plein de motivation puis le temps passe et celle-ci retombe. Et bien ce n’est pas grave si vous ne placez pas la barre trop haute et si cela reste un plaisir pour vous. Oubliez les rituels précis, lourds et compliqués et faites-vous plaisir en adaptant votre pratique (même 30 secondes) à votre vie. Le perfectionnisme complique terriblement la vie inutilement à beaucoup trop de monde ! Soyez plus intelligent pour vous éviter de tomber dans le zéro seconde de pratique au lieu d’un petit peu tout en douceur ! Sur le long-terme, cela fera une différence énorme !

Pas besoin de vous faire souffrir non plus, le saviez-vous ?

Vous n’avez pas besoin de souffrir pour progresser. Plutôt que de vous battre avec votre corps qui manque de souplesse, prenez une chaise qui fera très bien l’affaire ! L’essentiel se passe dans votre tête, dans votre capacité à laisser les choses comme elles sont ! Et voilà à nouveau, vous y êtes.

Vous voyez que la méditation, c’est facile dès qu’on ne complique pas les choses inutilement. C’est pareil dans de nombreux aspects de notre vie. La recette est toujours de faire les choses avec joie, avec plaisir et qu’une minute sera toujours mieux que zéro (d’autant que la première minute est la plus dure pour se mettre dans le bain !)

Maintenant, voici ma technique de méditation :

Déjà, si vous avez une autre technique que vous appréciez et qui fonctionne bien pour vous. Surtout, n’en changez pas ! Si vous êtes perdu, voici ce que je fais :

  1. Je m’assois sur une chaise
  2. Je mets mon timer en route sur la durée de mon choix pour ne plus avoir à y penser
  3. Je m’installe correctement, je ferme mes yeux
  4. Je me concentre à partir de maintenant sur l’air qui entre puis qui ressort dans le haut de mes narines.
  5. Et voilà, c’est fini jusqu’à la fin ! Bien sûr, ce n’est pas parfait et il se peut que je m’échappe pendant 5 minutes. Ce n’est pas grave, dès que je m’en rends compte, je reviens immédiatement sur mon souffle pour reprendre !

Vous pouvez faire cela pendant 30 secondes, 1 minute, 2 minutes, etc. Ce sera toujours mieux que zéro et quoiqu’il se passe, vous avez fait un pas en avant donc BRAVO A VOUS !

Vous voyez que c’est très simple et cet exercice tout bête crée en vous le réflexe de vous recentrer au cours de la journée lorsque vous allez être trop distrait. Tout va se faire naturellement, c’est très important !

Et vous, quelle technique de méditation utilisez-vous ? Laissez un commentaire juste en dessous pour partager tout cela avec les autres lecteurs et n’hésitez pas à faire un tour sur mon blog super sympa « Mediter Pour Etre Heureux » ! Au plaisir de vous y retrouver pour d’autres conseils et d’autres astuces !

Sujets abordés dans l’article :

  • Technique de méditation simple et efficace
  • Méditer simplement
  • Méditer facilement
  • Méditation facile
  • Méditation efficace


Partagez notre article sur vos réseaux sociaux


Vous pourriez également apprécier

24 commentaires sur “24”

  1. Salut Cédric! Merci pour cet article qui déteint de certains autres textes visant la perfection. On court après la perfection et on oubli d’être 😉

    Je me suis mis à la méditation récemment, et comme toi, je ne me prends pas trop la tête à vouloir à tout prix virer mes pensées.

    Bonne continuation.

  2. Hello Jonathan via cédric.

    Tu as bien raison et c’est exactement ce que je prône lors de mes ateliers d’initiation à la méditation et encore mieux de méditation guidée où il n’y a qu’à écouter ma voix sans plus se soucier de quoi que ce soit…

    Je dis toujours que pour la méditation comme dans la vie, il faut lâcher prise, dans le sens où il faut juste laisser faire les choses, ne pas en rajouter, juste accueillir ce qui vient puis passer à l’action et dans la méditation l’action c’est se concentrer sur un point précis, que ce soit une musique, la respiration, une lumière, un objet, ou le vide pour ceux qui pratiquent de longue date.

    Et plus on va pratiquer plus on s’apercevra que de 30 secondes de pause, on passe à 1minute, puis 2, puis 10, puis 30, etc.. etc…

    C’est comme pour tout, rien n’arrive en une fois, il faut pratiquer les langues pour savoir les parler, il faut prendre plusieurs cours pour savoir conduire une voiture, et bien il faut plusieurs séances pour pouvoir conduire notre véhicule qui s’appelle le cerveau et parler le language qui s’appelle conscience, voila tout.

    Merci pour cet article qui va en éclairer plus d’un.
    Toujours un plaisir que de converser avec toi, de visu, sur ton blog ou via un ami.
    A bientôt pour de nouvelles belles aventures,
    Lysiane

  3. Salut Cédric !

    Très bon article 🙂 Simple comme il se doit de l’être, tout comme la méditation ! J’ai commencé il y a quelques mois à méditer et je le fais maintenant à tous les jours ? La clef ? Comme tu dis, commencer ça super petit et essayer de ne pas manquer une journée dans la mesure du possible.

    Pour ma part, je me donne comme habitude de méditer au moins 2 minutes par jour. Au début, je devais me forcer, mais maintenant, je dépasse souvent ! Le truc de se mettre un « timer » pour ne plus y penser est vraiment bon aussi.

    L’erreur commune des gens et qu’ils essaient de ne « pas penser » quand ils méditent. Ce n’est pas ça le but… Simplement se concentrer sur la respiration du moment présent, puis se ramener à sa respiration quand l’on se rend compte que nous avons divagué dans nos pensées est très suffisant !

    Merci pour cet article & bonne journée,

    CC

  4. bonjour cédric merci pour le travail que vous faite pour l’humanité
    je désire des techniques de méditations contre les phobies et contre l’anxiété

  5. bonjour et bonne fête de saint valentin je souhaiterais bien une technique de méditation contre les phobies et l’anxiété

    merci et bonne journée

  6. En ce qui me concerne, j’ai découvert la méditation il y a 5 mois. Je pratique chaque jour au moins 20 minutes, le matin de préférence, car la journée ne fait que commencer et on est moins distrait par nos pensées. Pour moi, c’est toujours un réel plaisir. J’apprends à me connaître, à voir ce qui se passe en moi. Je laisse venir les choses naturellement. A chaque fois, je me dis « tiens, qu’est-ce que je vais découvrir aujourd’hui ? » Et ça se fait tout seul.

  7. On peut se concentrer sur une image plaisante mais sans y prêter vraiment attention. Pour atteindre le lacher prise comme deja dit plus haut dans le commentaire de Lysiane. Mettre une musique d’ambiance de fond de bruits de vague. Se mettre dans la pénombre. A l’aise. Température de la pièce adaptée. S’asseoir sur un coussin plutot que sur une chaise. 🙂

  8. Bonjour,
    J’avoue que la méditation me séduit de plus en plus, et j’ai vraiment envie de me lancer dedans, mais mon gros problème est qu’il m’est presque impossible de respirer par le nez (Allergies à tout pleins de trucs, dont les acariens et le pollen. Je peux vous dire qu’en cette période de floraison je souffre le martyr haha) . Du coup ça me fait « peur », vu que tout les tutos parle de respiration avec le nez… Le faire avec la bouche est il possible ?

  9. Bonjour !
    Cédric, merci beaucoup pour votre site qui est clair, précis, sans « fioritures ».
    Votre technique pour lâcher le poids des questions inutiles est très bien.
    Comme on ne cherche rien en méditant, rien d’autre que ne rien faire tout en étant là, il n’y a rien à rater ou à réussir. C’est juste la présence qui compte, à soi et au monde. Quel soulagement !
    Juste une petite question pratique :
    Comment vous y prenez-vous pour véhiculer la méditation dans le monde de l’entreprise ? C’est un de mes projets mais je suis en phase d’interrogation quant au moyen de faire passer le message dans le monde du travail.
    Bien à vous,

  10. Bonjour à tous,

    Article très intéressant, mais quelques points essentiel me semble manquer. Quel est le but de sa méditation?
    Il y a beaucoup de réponse à cette question, bien-etre, développement de certaines capacité, éveille, réalisation du divin. Mais sans but pas de résultat.

    Pour ma part seul le dernier cas m’intéresse.
    Donc je pratique la méditation. Mais a quoi doit servir cette méditation ? La méditation à pour objectif, de nous permettre de maîtriser notre mental. Un autre point important est que « nous devenons se sur quoi nous méditons ». Donc si nous méditons sur le souffle nous allons nous purifier et développer une certaine légèreté. Mais si nous méditons sur le divin, nous allons développé aussi de la légèreté mais aussi de l’amour et de la compassion et nous rapprocher de cet ultime.

    Comment arriver à cette objectif ? Et la je rejoins à 200% le point de vue de cette article. La méditation n’est surtout pas un effort de concentration volontaire, ou une recherche de stopper les pensées (stopper les pensées n’est pas lié à cela, il suffit de savoir d’ou elles viennent et c’est fini). Pour ce qui est de l’état d’éveil, il est certains que ce n’est pas par la concentration violente ou l’arrêt des pensées que vous pourrez y arriver. Mais en méditant comme le propose cette article, une vacuité va grandir en vous, qui a un moment va étendre votre niveau de conscience.

    Mais au final, la méditation est un outil et non un but. Pour atteindre l’éveil, la béatitude, la réalisation voir la fusion avec l’ultime, la méditation ne suffira pas. Il faut intégrer une technique de nettoyage efficace et subtil (car on ne peut pas enlever de la fumé avec un balai), développer un état de vigilance intérieurs (ici et maintenant, souvenir constant) et trouver un guide spirituel réellement qualifié (car comme toute chose que l’on souhaite apprendre dans la vie nous avons besoin d’un bon professeur).

    Je vous souhaite à tous de réussir dans cette merveilleuse aventure intérieur.

  11. Bonjour, d’abord je m’allonge sur mon lit et pratique quelques secondes la respiration abdominale pour me calmer, ensuite je m’assois (position du lotus avec les mains a plat sur mes cuisses ou mes genoux) toujours sur mon lit car c’est le seul endroit qui me fait pas mal au popotin 🙂 et puis avant de me mettre sur le lit je me déchausse et me deveti pour etre a l’aise, je me deveti de mes soucis et les laisse au pied du lit..
    Puis je ferme les yeux et je laisse venir a moi les pensees, comme des papillons qui survolent autour de moi, je leur sourit interieurement et ils s’en vont, vous savez bien que les papillons se posent rarement sur nous et meme si cela devait arriver ils restent que quelques secondes et s’en vont, comme mes pensees..
    Ensuite, apres le depart du dernier papillon je sens mon esprit plat, sans aucune vague ou secousse, limpide, serein et apaisé, comme la mer tot le matin, tel un miroir..

  12. Merci, c’est exactement ce que je fais, le temps varie de 12 minutes les jours de semaines à 30 minutes les jours de weekend. Quand j’ai compris que je n’étais pas obligée d’être une grande gourou, tout est devenu bien plus simple. Au plaisir.

  13. Moi je débute et je dois dire que c’est bizarre.
    Car en general la méditation doit normalement vous calmer,bin moi c’est le contraire,je suis sur les nerfs apres.Jcomprends pas.
    Depuis que je le fait c’est a dire une semaine ya juste une fois ou jetais vraiment calme dans la journee,sinon en general c’est bizarre je suis encore plus speed que d’habitude.
    J’ai essayer technique avec mp3 donc meditation guide et seule bon je vois pas de difference.
    J’en demande peut etre trop?

  14. Sortir de ses pensées et faire « le vide », ce n’est pas penser à rien… enfin presque, effectivement penser à sa respiration c’est une chose, mais ça ne vous empêche pas de penser à AUTRE chose. Pour ma part je vois chaque pensée comme un ballon qui s’envole et mon esprit en ébullition comme un singe fou qui saute d’un ballon à l’autre. Laissez s’envoler les ballons et s’il y en a un qui persiste, c’est le plus important, retenez-le, pensez-y et mettez le de côté pour après le BIP du timer 😉 Entre ce moment et le bip du timer, vous aurez le moment le plus propice. (si vous avez beaucoup de pensées, veillez à mettre un timer assez long)
    Avec la pratique, vous pourrez également viser un point plus concret qui vous épanouira, au lieu de mettre cette pensée sur le côté, demandez-vous ce qui fait que vous y pensez, ce que cela vous apporte et pourquoi vous y pensez.
    Lorsque vous aurez identifié le Pourquoi, dites simplement Merci.
    Vous savez maintenant que faire (ou s’il n’y a rien à faire, et donc plus de raison d’y penser).
    Ne cherchez pas la solution, laissez la venir en regardant non pas le problème qui bloque votre pensée, mais en comprenant ce qui vous a amené ce problème qui perturbe votre esprit.

    Cela vous n’y arriverez qu’en isolant cette pensée unique et en sachant la voir de loin. Par exemple: imaginez la sur un écran de cinéma posé à 300m de vous, l’espace sur l’écran est bien minime par rapport au reste…

    Regardez à gauche et à droite de l’écran, regardez vos pieds, que faites-vous ici ? l’avez-vous compris ?
    Regardez maintenant le centre de l’écran, votre pensée est elle toujours aussi persistante ? s’est-elle effacée ?
    Choisissez éventuellement de dire merci pour la séance et éteignez l’écran.

  15. Très bon article. J’ai commencé la méditation il y a plusieurs mois et je commence à voir que mon cerveau, que je croyais être « moi », ben c’est un petit malin qui n’en fait qu’à sa tête et qui se prend pour le maitre à bord. Je commence à comprendre que « je » ne suis pas lui. Je trouve que c’est déjà formidable de se rendre compte de ça. Et je me suis rendue compte aussi que la vie n’a pas besoin de lui. Tout fonctionne mieux et plus naturellement, plus sereinement sans ses perpétuelles interventions polluantes. La plupart du temps, je n’ai pas besoin de lui. Ce qui ne m’a pas rendue idiote mais plus présente à ce qui est. Oui, la vie est. Il suffit de laisser faire………Et ça marche!

  16. Bonjour,
    merci pour tout ça. Je voulais simplement partager un exercice que j’aime beaucoup et qui me met dans une grande joie à chaque fois. On peut le faire partout. Observer quelques secondes chaque chose et chaque personne qui se trouve où nous sommes, sentir une odeur, écouter un bruit… Observer, sentir sans aucune pensée ni jugement. Faire travailler simplement nos sens. Certes au début, le mental me mêle à nos sensations et petit à petit on arrive à se concentrer sur ce qui es simplement là. On commence par quelques seconde puis ça se prolonge un peu plus longtemps à chaque fois. j’aime particulièrement le pratiquer dans la nature ou les parcs. On observe les variétés, la taille, les feuilles des arbres…et puis on porte un peu moins de jugement sur le règne végétal donc plus facile à mon avis 🙂
    Belle journée à tous!

  17. Bonjour Jonathan, Bonjour Cédric.

    Je me suis tellement retrouvée dans les premiers points évoqués dans cet article, à savoir, les pensées qui défilent et qu’on voudrait contrôler, et puis la pression qu’on se met par rapport au temps « correct » de méditation. 😉
    A mes débuts, j’étais très frustrée de ce manque de contrôle, puis à force de pratique, j’ai appris à me détacher des injonctions.
    Si je ne médite que 5 mn, ce sont toujours 5 mn de bénéfices. Faire peu, mais faire. Peu importe à quel rythme et comment. Tel est mon nouveau crédo.

    Fanny

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *