méditation

Croyez-vous à ces 11 idées reçues sur la méditation ?

Mettre en lumière les idées reçues sur la méditationArticle invité rédigé par Alexis Delune du blog Magnétisme & Bien-Être.

Notre mental nous pousse à toujours combler chacun de nos instants. Bien entendu, quoi de mieux qu’une vie riche et bien remplie ?

Quel est le souci ? Le mental a tendance à être soucieux de quantité et non de qualité. Il préfère vous faire écouter de la musique en permanence ou vous faire regarder la télévision plutôt que de rien faire. Il ne vous laisse pas vous « poser » afin de faire le point et de passer un petit temps calme.

Pire encore : lorsque vous ne faites rien, le mental vous fait stresser. Cette petite voix intérieur vous dit « ne prends pas de retard », « dépêche-toi », « occupe-toi vite »…

Votre mental n’est pas un ennemi, il est simplement associé à ce que l’on vous a inculqué.

Imaginons un instant le mental telle une personne à part entière. Celle-ci viendrait vous voir et elle vous ferait part de ses appréhensions quant à la méditation. Elle « s’exprimerait » sur la question du vide, et vous pourriez lui répondre point par point :

1.  « La méditation, c’est quelque part, « ne rien faire ». Quand on ne fait rien, on n’est pas actif, on s’ennuie. »

On pense souvent que l’ennui, c’est n’avoir rien à faire. Dans presque tous les cas, c’est faux : si on y réfléchit bien, les moments où l’on a réellement absolument rien à faire sont très rares.

L’ennui, c’est avoir envie de s’activer sans savoir quoi faire. Vous avez des livres à lire mais aucun ne vous tente, des choses à faire mais aucune activité ne vous intéresse. L’ennui est un signe du subconscient qui demande du changement. Le Moi profond a des besoins et il souffre lorsque ces derniers ne sont pas comblés. C’est le moment idéal pour une méditation.

Rassurez-vous, vous ne vous ennuierez pas au cours de vos méditations. Au contraire, cela enrichira votre esprit et développera votre intuition.

2.  « Quitte à s’enrichir l’esprit, mieux vaut sortir faire des activités ou voir du monde que de rester planté à méditer. »

La méditation est certes un isolement, (même si on médite en groupe, on reste centré sur soi) mais c’est dans le but de mieux s’ouvrir au monde, de mieux communiquer et s’activer.

Bien sûr, vous pourriez vous dire par exemple « mieux vaut devenir expert en théâtre qu’en méditation ». Mais, il ne s’agit pas de passer des grades. Vous verrez que si vous désirez devenir expert en théâtre (ou en n’importe quel autre domaine), vous y parviendrez encore mieux avec la méditation… qui est donc un outil d’accompagnement.

3. « Dans une vie riche et bien remplie, pas de temps pour méditer. »

Ceux qui ont une vie très remplie et qui sont à la fois dynamiques, inspirés et parfaitement bien dans leur peau sont souvent des adeptes de pratiques de bien-être. Les grands sportifs, les hommes d’affaires et les chercheurs ont très souvent leurs petites techniques pour se recentrer sur eux-mêmes. Nombre d’entre eux pratiquent la méditation.

En fait, avoir une vie riche et remplie ne signifie pas s’activer du matin au soir comme un fou sans un instant de répit. Cela signifie plutôt ressentir l’instant présent. C’est savoir à quels moments on doit s’activer et à quels moments on doit rester au calme. C’est le secret des personnes actives et dynamiques : elles savent parfaitement s’offrir dans la journée de petites pauses méditatives leur permettant de repartir de plus belle.

4. « J’ai déjà croisé des adeptes de méditation un peu illuminés… ça ne donne pas très envie. »

On peut aborder la méditation sous un angle positif et constructif. Mais, on peut également l’aborder sous un angle vain et fuyant. Certaines personnes un peu trop illuminées et New-age, jettent involontairement la confusion et le discrédit sur le monde du bien-être. Non seulement leurs pratiques semblent davantage les isoler et les marginaliser, mais en plus elles semblent convaincues de détenir la vérité suprême.

Toute méthode, pratique ou activité dépend de ce que l’on en fait. Aucune pratique n’est dans l’absolu « bonne » ou « mauvaise ». Il vous suffit donc de pratiquer la méditation avec une volonté constructive.

5. « J’ai aussi croisé des gens « zen » et bien dans leur peau qui n’avaient pas besoin de méditer pour ça. »

La méditation n’est pas LA méthode ultime et absolue pour se sentir bien dans sa vie. Certaines personnes sont étrangers à toute pratique de bien-être tout en étant parfaitement à l’aise dans leur existence. Si c’est votre cas, parfait. Mais si le sujet de la méditation vous interpelle, il y a fort à parier que ça vous ferait beaucoup de bien.

6. « Développer des méthodes de bien-être, ça veut dire qu’on va mal. »

Pas nécessairement. Bien entendu, si c’est le cas, il faut avant tout le reconnaître et l’accepter. Mais les méthodes de bien-être ne sont pas réservées à celles et ceux qui « vont mal ». Elles sont bonne pour tous.

7. « Le silence me fait peur et est synonyme de tristesse. »

Malheureusement, notre société nous a inculqué la peur du vide ! Certains doivent sans cesse s’occuper, quitte à faire des choses inutiles. Heureusement, le silence n’est inquiétant que lors des premiers instants. En se calmant, en sachant l’écouter, on s’aperçoit vite qu’il est en fait apaisant et rassurant.

8. « Dans la vie, les soucis partent quand on pense à autre chose ou quand on agit, pas quand on ne fait rien. »

Oui, les soucis partent, mais reviennent vite ! En étant toujours occupé, on ne fait que reculer le moment où nos problèmes reviendront. Méditer, c’est aussi se mettre mieux en condition pour ensuite faire le point et réfléchir à ses soucis.

En réalité, notre peur du vide vient du fait que l’on confond vide et mal-être. Quand on tourne en rond à se faire du mauvais sang, on croit ne rien faire alors qu’on est actif ! Sans s’en rendre compte, on dépense beaucoup d’énergie à se faire du mouron.

9. « La méditation ? C’est ce truc de moines bouddhistes perchés en haut de l’Himalaya. C’est un truc de marginal. »

De même qu’il y a d’innombrables façons de vivre sa foi, il y a autant de façons de vivre une pratique de bien-être. La méditation n’exige rien d’autre de vous qu’un peu de patience et de discipline. Vous pouvez la pratiquer tout en menant la vie qui vous convient. Elle se pratique à tous les âges et dans toutes les couches de la population. Ce n’est pas une activité de « bobos » ou de « mamans ».

10. « La méditation, c’est long et pénible et ça demande des années d’apprentissage. »

Cette discipline est extrêmement différente des autres. La méditation donne de premiers résultats assez rapidement. Et, si on est discipliné, on peut faire de vraies belles séances en quelques semaines, voir parfois en quelques jours. En fait, devenir vraiment bon en méditation ne peut s’afficher en échelle de temps.

11. « La méditation c’est pour les retraités. Les jeunes n’ont pas à se pencher sur ces choses-là. »

Cette réputation a fait son temps. Et pourtant, elle persiste encore. Heureusement, les méthodes de bien-être sont de plus en plus considérées dans leur universalité. De nos jours, on trouve des cours de yoga et de Pilates pour enfants. Les magazines féminins parlent très souvent de développement personnel. Dans les salons de bien-être, on rencontre toutes les tranches d’âge. En fait, il n’y a pas d’âge pour se sentir bien, se sentir mieux.

N’attendez pas la retraite pour combattre le stress et cultiver votre sérénité !

En conclusion, jespère que ces réponses au sujet de la méditation aurons su apaiser votre mental. Il ne suffit que de s’y mettre et de voir ce que la pratique vous apportera. Vous pouvez commencer à méditer dès aujourd’hui, si vous le souhaitez.

Bonne méditation !

Sujets abordés dans l’article :

  • Pensées limitantes méditation
  • Oser méditer
  • Méditer croyances limitantes
  • Méditation idées reçues
  • Idée reçue méditation


Partagez notre article sur vos réseaux sociaux


Vous pourriez également apprécier

1 commentaire sur “0”

  1. la méditation que je pratique depuis 3 mois régulièrement m’apporte beaucoup de sérénité dans ma vie quotidienne, et d’efficacité dans ma vie professionnelle, plus calme, plus concentrer, plus efficace. Et en plus cela m’ouvre des perspectives sur la vie, donc les critiques n’ont pas lieu d’être.
    J’en profite pour vous remercier pour vos publications. Notamment Sylvie Précourt pour sa méditation guidée sur le sourire, un sourire que je lui envoie avec gratitude.

  2. La méditation est effectivement un outil parmi d’autres qui a sa profondeur et son efficacité.
    N’est ce pas comme dans tout: il en faut pour tous les goûts et chacun doit pouvoir piocher ce qui est vraiment juste pour lui plutôt que de recopier à la lettre ce qu’il n’a pas pris le temps de s’approprier?

  3. Article super intéressant.. merci! Je fais la méditation depuis quelques mois intensivement, deux fois par jour. Après 30 minutes de méditation je me sens toujours calme et paisible.. c’est vraiment une expérience magnifique!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *