Quelles musiques pour méditer ? Découvrez notre sélection.

musiques pour méditer

Notre sélection de musiques pour méditer

Préférez-vous méditer dans le silence complet, avec un léger bruit de fond (fenêtre ouverte sur la rue), ou bien peut-être avec une musique d’ambiance ? Et si oui, laquelle ? Pas évident de faire son choix. Aussi, cette article a justement pour objectif d’essayer de vous faire (re)découvrir des artistes ou des groupes dont les œuvres se prêtent merveilleusement à une séance de méditation, de relaxation, ou simplement de travail au calme. Il ne faut bien sûr pas se faire d’illusion, l’univers musical est tellement vaste que plusieurs volumes ne suffiraient pas à tout couvrir. C’est pourquoi, au cours de cet article, nous tâcherons de rester simples et de n’introduire que quelques-unes de ces grandes musiques pour méditer, de celles qui n’entravent pas l’esprit et qui portent en elles-mêmes l’esprit de la sérénité.

Nous tâcherons d’éviter, histoire d’être un peu originaux, les sons électroniques à la mode, du genre lounge, ambiant et autres Buddha Bar…

Alors, êtes-vous prêt(e) au voyage ?

Musiques pour méditer

Il paraît logique de commencer notre tour d’horizon par visiter l’un des pays les plus éternels, les plus riches culturellement et définitivement l’un des plus mystiques : l’Inde. Le plus grand représentant de sa musique et de sa popularisation est sans doute le sitariste Ravi Shankar.

C’est notamment grâce à ses collaborations que le Rock anglo-saxon, à partir des années 60, a pu bénéficier d’un souffle et d’horizons nouveaux… La musique de Ravi Shankar représente une tradition riche, spirituelle mais accessible à nous autres occidentaux et d’une intemporalité remarquable.

Il convient également de citer L Subramaniam, qui loin de faire double emploi avec Ravi Shankar, le complète, dans la mesure où ce violoniste incarne une tradition différente, celle de l’Inde du sud, la musique dite carnatique, alors que Ravi Shankar appartient au registre de l’hindoustani. Il en résulte des morceaux plus longs (durant volontiers 20 minutes voire plus), peut-être encore plus envoûtants que les délicieux accords  produit par le père de Nora Jones, Ravi Shankar. (Eh oui !)

Petit avertissement avant de quitter cet univers, si vous cherchez un petit peu, vous risquer de tomber sur des morceaux d’inspiration indienne parfois d’une grande qualité et s’avérant propre à la méditation, distribués sous le label « Osho »… Sachez toutefois que sous ce nom, se cache une secte reconnue comme dangereuse, réfléchissez donc bien avant de lui donner le moindre centime !

Le monde arabo-musulman offre lui aussi de nombreux styles musicaux se prêtant merveilleusement à la méditation et à la relaxation. Le premier à citer et faisant office de transition naturelle entre les civilisations hindoue et musulmane, est le mouvement sufi. Voici deux exemples inspirés de ce genre de musique, ici et. Malheureusement, il est plus en plus difficile de trouver de la musique sufi non mâtinée d’effets synthétiques (bien sûr, ce genre à la Enya/Enigma/Dead Can Dance peut très bien faire l’affaire, mais ne correspond pas à l’objet de cet article !)

Pour la petite histoire, les fameux derviches tourneurs, pratiquant une forme de méditation en mouvement, appartiennent au courant sufi.

Le oud, cet instrument de musique qui symbolise à lui seul l’infinie richesse de la poésie arabe, est toujours utilisé de nos jours par des artistes ou des groupes de renommée internationale, tels que le Trio Joubran (Palestine) ou Naseer Shamma (Irak). Il ne serait pas envisageable de clôturer ce paragraphe sans parler de deux noms très particuliers : Dhafer Youssef (Tunisie), musicien et vocaliste accompli flirtant, au grès de ses inspirations, entre l’électro, le jazz, mais sans perdre de vue ses sonorités traditionnelles qui s’insèrent parfaitement pour la plupart au sein d’une séance de méditation ou de relaxation. L’autre nom à retenir, est celui de l’ensemble touareg de Tinariwen (Mali), dont les accords mâtinés de blues évoquent d’une manière presque magique le rythme balancé, hypnotique et majestueux des vaisseaux du désert.

Un dernier nom peut être invoqué ici, celui de Loreena McKennitt. Il peut paraître étrange de la mettre à la suite d’artistes arabisants, mais dans le cadre de notre recherche de musiques pour la méditation, il convient de signaler plusieurs albums de la chanteuse canadienne dont la couleur, la tonalité sont fortement orientales, sans pour autant tomber dans le genre New-Age que nous essayons d’esquiver depuis le début. Deux de ces albums sont The Mask and Mirror and The Book of Secrets. Ses autres albums, bien que tout aussi magnifiques, arborent une sonorité beaucoup plus celtique et des rythmes plus syncopés, ce qui rend les chansons moins “naturelles” du point de vue de la relaxation.

Et l’Europe, alors ? Il est tout à fait possible de trouver des morceaux idéaux pour la méditation (en musique non électronique) sans s’éloigner géographiquement. En revanche, il convient de faire un bond dans le temps, car la musique occidentale s’est spécialisée, au moins depuis quatre siècles, dans le fait de faire passer des émotions, de créer une réaction, une adhérence. Or, ce n’est pas du tout le but de la méditation, puisque celle-ci s’intéresse au détachement ! Voilà pourquoi, pour trouver une musique d’ordre plus contemplative, il convient de s’intéresser à la musique baroque. La particularité de cette musique est justement d’offrir un confort auditif, qui, au lieu de distraire, s’harmonise avec la pensée – ou la non-pensée. Toute l’astuce n’est pas de se focaliser sur un compositeur (Bach, c’est magnifique, mais tout ne convient pas à la méditation !), mais plutôt sur un interprète, afin de conserver une harmonie, une « couleur » musicale pertinente. L’un de ces interprètes les plus puissants est sans conteste Jordi Savall, avec notamment sa Folia. Hopkinson Smith complètera parfaitement une playlist baroque, pour toute séance de relaxation, de lecture ou tout autre moment tranquille et contemplatif. Le type de musique baroque, profane, représenté ici fait intervenir des instruments hérités du moyen-âge ou de la Renaissance, à une époque où les styles musicaux de part le monde étaient plus homogènes. Par conséquent, il vous est tout à fait possible de mélange cette musique à celle évoquée plus haut !

Et le rock psychédélique, alors ?
Eh bien, même si nous ne sommes pas convaincus du tout que ce genre de musique soit réellement appropriés à la méditation (il est notoire que les musiciens des années hippies étaient aussi drogués, si ce n’est plus, que leur public !), comme vous insistez, nous allons tout de même vous donner quelques pistes ! Tout d’abord, nous ne pouvons pas ne pas citer les légendaires Pink Floyd, ainsi que des groupes moins connus tels que The Great Society Mind Destroyers, le très sombre Queen Elephantine, le très métallique The Machine, friser carrément le cliché avec Lamp of the Universe, nager dans l’étrange avec Iron Butterfly, ou encore dans l’incompréhensible avec les inclassables Sun City Girls

Nous espérons de tout cœur que ce tour d’horizon succinct vous a plu et, pourquoi pas, inspiré(e) dans la découverte de nouvelles musique pour la méditation ou la relaxation. Vous l’aurez remarqué, des pans entiers de l’univers musical mondial n’ont pas été évoqués, (on a beaucoup parlé des Indiens… d’Inde, mais pas un mot sur ceux des Amériques, pourtant leur héritage spirituel et musical est d’une grande richesse. Les Mongols, de part leurs traditions chamaniques et leur chant diaphonique unique, mériteraient aussi toute notre attention…

Nous avons ainsi presque bouclé la boucle, puisque nous terminerons sur une petite évocation… Du Tibet !

Il ne tient qu’à vous d’enrichir cette liste, en nous faisant connaître à notre tour les musiques pour méditer qui vous inspirent le plus, alors bonne écoute, bonne méditation, et pourquoi pas, à vous la parole !

N.B.

Tous les liens présents dans cet article renvoient à des extraits musicaux sur Youtube, en consultation libre.

Vous pourriez également apprécier :


Recherches qui ont permis de trouver cet article :
    musique pour méditer, meditation video gratuit, musique meditation, musique de méditation, chanson pour mediter, les compositeurs comme oliver shanti, MUSIQUE POU MEDITER

Discussion

  1. karine a écrit :

    moi personnellement je préfère les musiques d’oliver shanti, de karunesh, kokin gumi, kitaro

  2. CHRIS a écrit :

    Bel article, j’aurais mentionné également (en musique contemporaine) les compositeurs minimalistes dont la musique, souvent répétitive, se prête très bien à la méditation selon moi : Philip Glass, Steve Reich, Arvo Part…

Réagir

*