Comment méditer en demi-lotus ?

demi lotus

Position du demi lotus, aussi appelée Siddhāsana. Photo de Jemasty

Le demi-lotus (aussi appelé Siddhāsana) est une posture très intéressante qui n’est pas moins riche que le lotus, puisqu’elle figure depuis des millénaires dans les pratiques méditatives. Elle demande du travail et elle est parfois une école de patience. Découvrez ici comment méditer en demi-lotus et quelques éléments de départ pour en profiter durant vos séances de méditation.

Le demi lotus en quelques mots

Le demi-lotus est très proche du lotus, bien sûr, mais à la différence de se dernier, il ne demande pas que les deux pieds soient posées sur les cuisses opposées. Dans le demi-lotus, le pied gauche sera posé contre le périnée pendant que le pied droit prendra place au dessus de lui, presque sur la cuisse gauche. Le buste sera tenue droit sans raideur, et la tête sera comme tirée par un fil au sommet du crâne. Le menton est très légèrement rentré, le regard se fait rasant et fixe sans vraiment fixer un point à environ deux mètres de soi. Si elle est moins exigeante physiquement que le lotus, la position du demi-lotus reste relativement difficile à exécuter.

Se préparer au demi-lotus

Certaines personnes auront besoin de travailler la souplesse pour arriver à pratiquer le demi-lotus. Qu’ils n’y voient pas la marque d’une quelconque contre-indication de la méditation pour leur personne, mais plutôt la chance de pratiquer un exercice de patience. En utilisant quotidiennement divers exercices d’assouplissement, il est possible de pratiquer le demi-lotus. Mais cela demande de la constance, de la patience, de la persistance, parce qu’on ne devient pas souple du jour au lendemain. Ce travail préparatoire sur le corps est, dans tous les cas, bénéfique pour l’esprit, aussi serait-il dommage de vous en priver. En détendant le corps, ses muscles, ses articulations, on détend souvent l’esprit, on lui offre une plus grande capacité à s’adapter aux changements, parce que lui aussi devient plus souple, parce qu’on défait des nœuds d’énergie.

Une fois que vous pratiquez le demi-lotus

Lorsque vous pratiquez le demi-lotus, vous pouvez méditer régulièrement dans cette position, en profitant de l’assise et de la stabilité qu’elle offre. Vous verrez également qu’elle est très bénéfique pour le corps et l’esprit en même temps. Elle permet une bonne circulation de l’énergie. Prenez le temps de vous installez confortablement en demi-lotus et pourquoi ne pas mener un travail de ressenti sur la circulation de l’énergie en vous ? Vous pouvez également travailler sur le souffle, puisque cette position est utilisée dans le yoga du souffle justement. Si vous avez dû travailler la souplesse pour atteindre le demi-lotus, pourquoi ne pas méditer sur ce travail, sur son avancée, sur ce qu’il vous a appris ? Toute expérience est bonne à prendre et celle-ci est particulièrement intéressante. Le demi-lotus étant également une position visant à apporter de l’équilibre, de la stabilité, prenez le temps de méditer sur ces notions extrêmement riches et intéressantes. Pourquoi les recherchez-vous ? Les recherchiez-vous au bon endroit ? Qu’êtes vous prêt à sacrifier pour elles ?

Méditer en demi-lotus est une expérience intéressante en elle-même et pour le cheminement qu’elle demande. Prenez le temps de méditer sur la position elle-même, vous serez étonné de ce que vous découvrirez.

Vous pourriez également apprécier :


Recherches qui ont permis de trouver cet article :
    position du demi lotus, posture demi lotus, faire position demi lotus, posture méditation bouddhiste, sasseoir en demi lotus

Discussion

  1. sébastien livingston a écrit :

    Bonjour !
    Auriez vous des exercices à nous conseiller pour arriver à pratiquer le demi lotus ?
    Etant très peu souple, je dois avouer que je me sens parfois frustré de ne pouvoir mediter qu’en tailleur.
    Merci pour votre article !

    • La vrai question est pourquoi souhaitez-vous arriver à pratiquer le demi-lotus?
      Vous dites « je dois avouer que je me sens parfois frustré de ne pouvoir mediter qu’en tailleur. » : ce qui est important est ce sentiment de frustration.
      Avez-vous souvent ce sentiment de frustration dans votre vie?
      La méditation de doit pas être associé à de la performance.
      Il s’agit simplement d’être présent. Moment après moment.Rien de plus.
      Bonne pratique.
      Guillaume Rodolphe

  2. dubois a écrit :

    étant atteinte de fibromyalgie (et les lombaires étant abîmées du fait que je n’ai pratiquement plus de cartilage) il m’est pratiquement impossible de pratiquer la position du lotus ou du demi-lotus ! pouvez-vous me conseiller une autre position que ne mette pas mon corps en souffrance ? merci

    • Naturellement.
      Vous pouvez pratiquer toute position dans laquelle vous êtes confortable. la méditation se pratique assis, debout, en marchant et également allongé, comme dans le bodyscan.
      La meditation ne doit en aucun cas être associé à de la performance.
      Belle pratique.
      Cordialement

  3. Bonjour,

    Je pratique la méditation depuis un moment. Mais j’ai toujours un petit problème : cette dificulté à rester le dos droit, bien dans sa verticalité. Tout simplement car il est très contracté.

    Avez-vous une solution à mon problème ?

    Merci
    Fabien

    • Bonjour
      Prendre conscience que vous avez le dos contracté est une étape.
      Vous pouvez essayer de faire respirer cette partie de votre corps qui souffre.
      En amenant le souffle à l’inspir dans la zone douloureuse ou tendue et en expirant à partir de cette zone en essayant de la relâcher.
      Méditer ne signifie en aucune façon de se contracter, mais d’être présent moment après moment à ce que votre corps, votre mental vit.
      Bonne pratique
      Guillaume Rodolphe

  4. sivorda a écrit :

    Bonjour,
    Votre cuisse droite ne repose pas sur le sol ? Ça ne fait pas très sérieux, non ? Ou alors, je rêve ?
    Mais sans rancune, hein :).

Réagir

*