La position du Lotus – comment la réussir et pourquoi est-elle si connue ?

position du Lotus

La position du Lotus vue de face

Pour qui s’intéresse à la méditation ou débute, la position du Lotus est un symbole de la pratique. C’est presque toujours à elle qu’on pense lorsqu’on imagine un méditant. Dans l’imaginaire collectif comme dans l’esprit de bien des pratiquants de la méditation, la position du Lotus est incontournable. Découvrez ce qu’est vraiment la position, au-delà des clichés.

La position du Lotus

La position du Lotus en pratique

Pratiquer le Lotus lorsqu’on médite demande une certaine souplesse, une préparation incontournable. Pensez à assouplir vos articulations en les faisant travailler de manière volontaire. Faites rouler vos chevilles, vos genoux, pliez et dépliez vos jambes. Asseyez-vous en tailleur sur un coussin ou un support confortable. Appuyez vos pieds l’un contre l’autre, plante contre plante, et poussez un peu vos genoux vers le sol. Vous devez ressentir un léger tiraillement au niveau des inducteurs. Il ne faut pas que cela se transforme en douleur.

posture du Lotus

La posture du Lotus vue de côté

Respirez toujours profondément pour délasser vos muscles et leur permettre de s’assouplir tout naturellement. Lorsque vous êtes prêt, gardez le dos droit, amenez le dessus du pied sur la cuisse opposée. Procédez de même, lentement, toujours, avec l’autre pied. Vous pouvez essayer de commencer avec le pied gauche, puis avec le pied droit. Vous ressentirez un plus grand confort dans l’une ou l’autre des positions. Pour débuter, privilégiez celle qui vous est la plus agréable. Sachez toutefois qu’il faudra travailler dans les deux sens, pour acquérir une souplesse parallèle et un développement plus harmonieux.

Lorsque vos deux pieds sont posés sur les cuisses, vos genoux doivent toucher le sol. Si tel n’est pas le cas, vous pouvez éventuellement placer un coussin sous vos fesses. Celui-ci provoquera un basculement du bassin vers l’avant. Il ne faut toutefois pas que votre dos soit creusé outre-mesure. Idéalement, il sera parfaitement droit, sans raideur.

Votre tête, elle, doit être légèrement inclinée vers l’avant. Imaginez un fil invisible qui viendrait tirer sur le sommet du crâne. Posez vos mains sur vos genoux, paume vers le bas. Vous pouvez également expérimenter plusieurs positions des mains, la plus célèbre étant jnana-mudra : le dos des mains sur les genoux, pouce et index formant un cercle, un petit anneau. Dans un premier temps, la position des mains n’est pas primordiale. Lorsque vous sentirez circuler l’énergie, modifiez le placement des bras, des mains, des doigts pour expérimenter plusieurs stimulations énergétiques.

Pourquoi la position du Lotus est-elle aussi souvent utilisée ?

Le demi-lotus

N’hésitez pas à vous asseoir en demi-lotus si vous n’êtes pas suffisamment souple pour le lotus complet 

La position du Lotus est utilisée par le Hatha yoga aussi bien que par la méditation bouddhique. Cette présence dans deux traditions et deux pratiques explique son succès, mais pas uniquement. La présence de la position du Lotus dans le yoga et dans la méditation s’explique par le fait que la posture du corps permet à l’esprit de travailler convenablement, à l’énergie de bien circuler. Les pieds, posés sur les cuisses, les mains sur les genoux, ne sont plus des points de fuite. Un circuit est créé. L’énergie interne, quel que soit le nom qu’on lui donne, est pleinement utilisée, elle trouve des moyens de vous traverser, de vous parcourir de part en part sans que vous ne la perdiez pour autant.

Le corps formant une sorte de trépied, il apporte une stabilité propice à une bonne concentration. L’esprit est alors libéré du besoin de se porter sur votre équilibre physique. Vous pouvez vous tourner pleinement vers vous-même, vers votre intérieur. Pour le méditant, la pratique de la position du Lotus est aussi utile en ce qu’elle réduit, progressivement, des tensions corporelles, celles-ci engendrant souvent des tensions dans l’esprit, des raideurs de la pensée. Le corps s’assouplit, l’esprit le suit. L’énergie rencontre de moins en moins de nœuds dans le corps et circule de mieux en mieux, alimentant également mieux l’esprit.

La position du Lotus, au prix d’un travail sur sa souplesse, permet au méditant de se libérer de questions triviales lorsqu’il désire méditer. Elle demande parfois des exercices. Accepter de les faire et de s’y soumettre, c’est accepter de faire les premiers pas sur le chemin d’une meilleure connaissance de soi, de reconnaître certains besoins, de s’offrir la souplesse dont on a besoin, dans le corps tout d’abord, dans l’esprit ensuite.

Méditez-vous en position du Lotus ? Appréciez-vous cette position ?

Merci à MRO pour les photos !

Vous pourriez également apprécier :


Recherches qui ont permis de trouver cet article :
    position du lotus, position lotus, position du lotus complet, la position du lotus, posture du lotus, position du lotus vidéo, position du lotus méditation, position du lotus yoga, position lotus complet, lotus position

Discussion

  1. Personnellement, je n’ai pas la souplesse pour réussir cette position. Je me contente du demi-lotus.
    Si vous pouvez le faire, c’est très bien et dans ce cas profitez-en. Par contre, si vous êtes comme moi pas assez souple. Ce n’est pas dramatique non plus. C’est le mental que l’on transforme plus que le corps.
    Je fais juste la remarque car il serait dommage de se priver de la pratique en raison de cela. Le Lotus est un plus mais pas indispensable.

  2. Ludovic a écrit:

    merci pour cette article, alors je médite en lotus mais au bout de 30 minute parfois je commence à avoir des douleurs, ont ma dit c’est peut être parce que je fais mal la position, est t’il possible de t’envoyer une photo de moi en lotus pour savoir si ma position est correcte ?

  3. frederic a écrit:

    Bonjour ,et tout d’abord merci pour cet article intéressant. J’aurais toutefois une petite question à vous pratiquant avertis.Je pratique la méditation depuis quelques mois et notamment deux fois par semaine dans un centre zazen.Chez moi pas trops de problèmes pour me mettre en demi lotus ,je m’aide de trois coussin empilés l’un sur l’autre .Par contre dans le centre zazen le zafu est d’application pur méditer ,je suis aller au début avec mes trois coussins j’avais l’air un peut ridicule.Mon problème est que le zafu ne me convient pas du tout c’est une véritable torture .Disons que j’aurais besoin d’une aide d’Asise de même hauteur que le zafu et de meme surface d’assise mais avec une tendance à s’écraser comme les trois coussins empilés. Quelqu’un aurait-il une solution, je suis allé voir sur différents sites mais je n’ose pas acheter sans avoir eu un conseil au préalable.Merci d’avance.

  4. Intéressant mais il faut travailler la souplesse car sinon on ne pense qu’aux douleurs et on ne se relâche pas.

  5. Gabrielle a écrit:

    Bonjour ! Très bon article merci beaucoup ! J’avais une question… lors de ma méditation je ressens un brûlement intense au niveau de mes reins … Est-ce normal ? Je pratique la méditation depuis seulement 1 mois…
    Merci d’avance 🙂

Rétroliens

  1. […] avez choisie. Si vous désirez simplement essayer, la position du demi-lotus est suffisante, le lotus pouvant se révéler inconfortable dans un premier temps. Vous pouvez même vous contenter de vous […]

Réagir

*