Méditation, créativité, paix – le film des conférences de David Lynch

Méditation, créativité, paix

David Lynch, auteur du documentaire « Méditation, créativité, paix »

Vous en conviendrez, s’il est une personne à qui la notion de créativité correspond, c’est bien David Lynch, le célèbre réalisateur américain. Evoluant loin des sentiers battus de l’industrie hollywoodienne, il a su,  au gré de ses œuvres, nous emmener dans des univers étonnants ou bien nous montrer le monde d’une façon que nous n’aurions jamais imaginée. Et savez-vous d’où lui vient cette créativité foisonnante ?

Gagné ! D’après lui, il doit cela à sa pratique de la méditation. A un point tel que « méditation, créativité, paix » sont les trois idées clés d’une série de conférences qu’il donnât à travers le Vieux-Monde voici quelques années et dont est issu un documentaire.

Méditation, créativité, paix

David Lynch répond ainsi à une grande diversité de questions sur son travail de cinéaste, sur la créativité qui nourrit et enrichit constamment son travail, sur la technique de Méditation Transcendantale (MT) à laquelle il explique devoir cette créativité. Il représentait en outre la Fondation David Lynch, organisme promouvant la MT à travers le monde.

Il est frappant de constater que l’un des termes qui revient le plus dans le discours de David Lynch est le mot « joie ». En effet, selon lui, la méditation, quelque soit la méthode choisie, mène celui qui la pratique à un éveil de la conscience. « lié à cet état de conscience, » comme il l’écrit dans un article du Huffington Post,

on trouve bon nombre de qualités très positives comme l’intelligence, la créativité, la joie, l’amour, l’énergie et la paix.

On peut aisément retrouver ce thème depuis les  pages jaunies des ouvrages qui pullulaient à l’époque New-Age jusqu’aux publicités sur Internet en passant par le discours démagogique à  l’extrême de bon nombre de sectes, mais nous savons que David Lynch est certes un original, mais ni un prophète autoproclamé, ni un escroc. Et accessoirement son but est d’aider tout le monde avec pour priorité ceux qui souffrent ou qui ont souffert et qui en ont vraiment besoin.

Il ajoute

toutes ces qualités au combien positives se développent et grandissent de jour en jour

, au fil des séances de méditation. Et en matière « d’effets secondaires », on peut parler (ironiquement) de « recul de la négativité », rien à voir donc avec les « effets secondaires » engendrés par les médicaments de l’industrie pharmaceutique…
Et d’asséner,

stress, anxiété, tension, mélancolie, dépression, haine, colère et peur commencent à reculer,

vaincues, et ça,

c’est une telle source de liberté pour l’être humain !

Il conclut en déclarant également

je sens que j’ai plus d’énergie pour mon travail, et je commence à voir les gens qui m’entourent comme des gens que j’aime de plus en plus. Je me sens en meilleure santé et plus à l’aise dans mon corps. Le monde entier à l’air meilleur.

Et on le sait, quand on pense sincèrement que le monde mérite d’être connu, que la vie mérite d’être vécue, on s’investit plus et mieux.

En tous cas, nous espérons de tout cœur que cet article vous aura donné envie d’approfondir le sujet et pourquoi pas, si vous ne l’avez pas encore fait, de sauter le pas, que ce soit grâce aux enseignements de la fondation de David Lynch ou d’autres guides. Une chose est sûre, « Méditation, créativité, paix » est un slogan fort, une belle trinité, un ensemble qui fonctionne merveilleusement pour l’ouverture d’esprit, et le fait de se sentir bien. N’hésitez donc pas à regarder la bande-annonce du documentaire projeté durant les conférences , cela vaut le détour !

Avez-vous déjà vu ce documentaire ou vous intéresse-t-il ? Qu’en pensez-vous ?

P.S.
Pour ceux qui aimeraient en savoir davantage, l’auteur parle également de son rapport à la méditation transcendantale dans son livre Mon histoire vraie : Méditation, conscience et créativité.

Vous pourriez également apprécier :


Réagir

*