Comment méditer assis dans le train ou le métro ?

méditer assis dans le train ou le métro

Méditer assis dans le train ou le métro – vivre différemment vos trajets

Si vous avez la chance d’être assis dans le train, le métro, le RER, profitez-en pour méditer, tout comme cela est possible lorsque vous êtes debout dans le même moyen de transport. Vous pouvez vous contenter de méditer comme vous le feriez en étant assis chez vous, ou vous pouvez mettre à profit l’espace particulier qu’est le wagon.

Méditer assis dans le train ou le métro

Méditer comme à la maison, mais pas tout à fait

Méditer dans le métro comme vous le feriez à la maison peut paraître inutile, c’est pourtant le moyen parfait pour ceux qui ne trouvent pas de temps, pour ceux qui n’arrivent pas à se dégager des obligations familiales, amicales, professionnelles. Pour une fois, l’anonymat des grandes villes vous sera utile. Tranquille dans le métro, vous pouvez enfin profiter d’un moment pour méditer, d’un peu de temps pour vous, pour vous seul, sans crainte d’être dérangé, ou presque. Méditer dans le métro sera une expérience très formatrice puisque vous devrez apprendre à ne plus accorder d’attention aux secousses du wagon, aux discussions des autres passagers, aux bruits de fonctionnement et aux sons de la vie humaine telle qu’elle va. Quel moyen parfait pour apprendre à vous concentrer, pour focaliser votre attention sur l’objet que vous avez choisi comme sujet d’étude, malgré les distractions incessantes.

Finalement, apprendre à méditer dans un espace parfaitement tranquille, sans crainte d’être dérangé ne sera pas aussi formateur. Bien sûr, en méditant dans le train, vous devrez être plus patient, vous devrez apprendre à supporter les multiples sollicitations de votre esprit. Mais au prix de ce temps supplémentaire, vous aurez acquis une capacité de concentration impressionnante, tout comme vous saurez faire abstraction de votre environnement lorsque vous le souhaitez, pour étudier très profondément ce que vous avez choisir d’étudier plutôt que ce qui s’impose à vous.

Méditer en profitant des particularités de votre moyen de transport

Le train, le métro, le RER met votre posture à rude épreuve. Vous êtes soumis à nombre de petits changements, à des variations plus ou moins importantes. Maintenir votre stabilité est parfois bien difficile. Tant mieux ! Plus cela sera difficile, plus vous saurez en dégager les aspects importants pour votre respiration, votre concentration. Vous verrez aussi qu’il est nécessaire de savoir lâcher prise pour être plus efficace, en laissant votre corps gérer presque sans vous ces petits balancements de droite à gauche, d’avant en arrière. Vous pouvez aussi les utiliser pour vous bercer, pour briser la raideur dans votre corps. Votre dos peut tout à fait être souple, vos jambes à peine raidie pour résister aux petits chutes qu’induisent les changements de vitesse, les balancements du wagon. Alternativement, vos jambes, leurs muscles, se contractent. Il est inutile de les garder raidis entre deux sollicitations. Sachez les détendre s’ils ne le font pas d’eux-mêmes. Vous verrez que vous économisez ainsi une énergie précieuse et vous découvrirez que l’effort n’est utile que face aux sollicitations, pas entre elles. En sachant être souple dans votre assise, vous pourrez utiliser le mouvement du wagon comme un léger bercement qui vous aidera à vous détendre, à vous relaxer et à vous concentrer. Si vous savez être suffisamment souple, vous aurez bientôt une impression de flottement, de légèreté que vous pourrez utiliser pour entrer dans un état de concentration encore plus profond. Laissez votre corps gérer les sollicitations physiques extérieures, il sait le faire sans vous. Veillez simplement à ne pas lui imposer de raideur inutile.

Méditer assis dans le train, le métro, le RER est une bonne école si vous désirez travailler patience, force de concentration, de focalisation. Apprenez également à utiliser les mouvements du wagon pour apprendre la détente, la force de la souplesse face aux sollicitations. Découvrez aussi comment lâcher prise, comment tirer profit des mouvements du train plutôt que lutter contre eux.

Vous pourriez également apprécier :


Recherches qui ont permis de trouver cet article :
    mediter dans le train

Discussion

  1. marie a écrit :

    tres bien fait cela donne a reflechir

  2. Formonvil a écrit :

    Je pense que ça peut-etre dur a concentrer dans les trains mais je commence a le faire en tant que debutant. Merci!

  3. pietka a écrit :

    Je médite dans le métro tous les matins…. impeccable !!

Rétroliens

  1. […] janvier, je me suis retrouvée obligée d’optimiser mon temps en méditant dans le bus puis dans le train pour me rendre au travail : ça a été une révélation ! Les trajets qui me paraissaient longs, […]

Réagir

*