5 façons d’accepter les autres tels qu’ils sont

Votre père ou votre mamourère vous énerve-t-il ? Et vos voisins ? Un collègue peut-être ? Vous avez parfois l’impression que les autres sont là pour vous mettre des bâtons dans les roues ? Vous n’êtes pas seul. Cela m’arrive aussi.

Afin d’arriver à les accepter même dans les moments difficiles, j’utilise les quelques méthodes que voici. J’espère que certaines d’entre elles pourront vous aider.

1. L’a-priori positif

Jusqu’à preuve évidente du contraire, chaque personne agit en pensant bien faire. Chacun se comporte en faisant ce qu’il pense bénéfique pour lui et les autres. Si manifestement ce n’est pas le cas, révisez votre jugement. Partez cependant du principe qu’elle n’a nullement l’intention de vous nuire.

2. Se focaliser sur l’instant présent

En cas de situation conflictuelle avec une personne proche, ne ramenez pas de vielles histoires. Focalisez-vous sur le présent, sur ce qui est concrètement là en ce moment et qui vous blesse. Essayez de le formuler de manière affirmée (exemple : Je l’impression que cette situation est difficile à gérer, je me sens triste. Je souhaiterais sincèrement que nos relations s’améliorent. Que pourrions-nous faire pour cela ?)

3. Etre tolérant

Le juste et le faux sont des notions subjectives. Chaque être humain fait de son mieux dans sa situation actuelle. Il agit ou réagit par rapport à ses acquis et ses conditionnements. Essayez d’accepter les choses telles qu’elles sont.

4. Prendre du recul

En cas de pique d’émotion, essayez de prendre un instant pour vous recentrer. De simplement vous concentrer sur votre respiration abdominale et votre détente. Cela devrait vous aider à relativiser.

5. Compatir

Que ressent la personne en face de vous ? Essayez de vous mettre à sa place, de la comprendre puis d’exprimer sincèrement votre compréhension empreinte de respect.

Et vous ? Quelles sont vos méthodes ? Je vous invite à les partager dans les commentaires.

Cet article participe à l’événement A la croisée des blogs organisé ce mois-ci par Jonathan du blog Méditer pour être heureux sur le thème : Accepter les autres tels qu’ils sont.

Vous pourriez également apprécier :


Recherches qui ont permis de trouver cet article :
    accepter les autres, comment accepter les autres comme ils sont, comment accepter ses voisins, parfois les autre sont

Discussion

  1. Coucou Cédric,

    Merci pour ses 5 méthodes qui sont simples et faciles à appliquer. Pour ma part, j’essaye d’observer pour voir ce que la personne réveille en moi. On a parfois de belles surprises !

    A+

  2. Bonjour Cédric et bonjour à tous,

    Merci pour cet article et ces conseils qui sont très intéressants.
    Bien que ce ne soit pas forcément simple à appliquer chaque jour, il est certain qu’avec la pratique (c’est la sophrologue qui parle …. ), on y arrive de plus en plus.
    Il y a des petites rechutes car être humains remplis d’émotions …. mais petit à petit, on prend le chemin de la sérénité et de la prise de recul.
    La tolérance, la compassion étant la meilleure des choses ….
    belle journée ensoleillée à vous tous.
    Michèle

  3. Merci pour cet article intéressant mais souvent compliqué à mettre en application. Et pourtant nous devrions toutes et tous y songer !

  4. Bruno a écrit:

    Bonjour Cédric et à tous !

    Merci d’avoir mis en place ce lieu d’échange et d’expression.
    Comme cet article arrive à point nommé car en ce moment je dois gérer une situation conflictuelle très compliquée et ce n’est pas du tout évident par le poids émotionnel et affectif.
    Donc Cédric vous faites bien de pointer le doigt dessus car on ne cesse dans cette vie d’avoir des défis à relever.

    Merci Cédric et faisons tous les efforts pour avancer même si cela n’est pas toujours simple puisque nous sommes par nature, complexes.

Rétroliens

  1. […] Votre père ou votre mère vous énerve-t-il ? Et vos voisins ? Un collègue peut-être ? Vous avez parfois l'impression que les autres sont là pour vous mettre des bâtons dans les roues ? Vous n'êtes pas seul.  […]

Réagir

*


8 − deux =