méditation arrêter de fumer

Limiter les effets secondaires de l’arrêt du tabac avec ce simple exercice

Pixabay 1258429

Article invité rédigé par Axel du blog DerniereCigarette

Les effets secondaires de l’arrêt du tabac sont très nombreux : stress, troubles de l’humeur, dérèglements physiologiques, problèmes intestinaux, …

Ces effets secondaires apparaissent dès le début du sevrage tabagique et représentent la principale cause de rechute.

Si vous êtes fumeur et que vous avez déjà essayé d’arrêter de fumer, vous savez à quel point ils peuvent être difficiles à supporter.

Ces différents symptômes correspondent à la réponse de notre corps au manque de nicotine.

L’addiction au tabac engendre en effet une dépendance physique.

Mais malheureusement ce n’est pas la seule, il y a également une dépendance psychologique et comportementale.

Lire la suite »

Méditer pour ne pas reprendre la cigarette

cigarette

Article invité rédigé par Olivia Barnagaud de Adieutabac.fr

Pourquoi méditer pour ne pas reprendre la cigarette ?

Pour un fumeur, méditer c’est déjà arrêter de fumer !

En effet, il est difficile de fumer les yeux fermés, en se concentrant et en restant assis sans bouger…

Fumer et méditer ne vont donc pas bien ensemble et c’est déjà un bon point pour arrêter la cigarette !

Mais ce n’est pas le seul.

En 2011, une étude menée pendant 8 semaines au Massachusetts General Hospital (MGH) par des chercheurs de Harvard, montre que « la méditation reconstruit littéralement la matière grise du cerveau en seulement huit semaines »1.

Britta Holzel, premier auteur de l’article et chercheur à l’Université de Giessen MGH et en Allemagne ajoute que : « C’est fascinant de voir la plasticité du cerveau , et que, en pratiquant la méditation, nous pouvons jouer un rôle actif dans l’évolution du cerveau et pouvons augmenter notre bien-être et qualité de vie ».

La méditation améliore le bien-être… Et c’est exactement ce qu’un fumeur recherche en arrêtant de fumer.

Il cherche à ne pas se priver d’un plaisir qui ne lui a jamais fait défaut.

Mais une simple « augmentation de bien-être » n’est pas forcément suffisante si ce qui lie le fumeur à la cigarette n’est pas identifié.

La vraie question quand on veut arrêter de fumer est de savoir pourquoi on fume ? Qu’est-ce que la cigarette nous procure ? Que nous permet-elle de faire ? Que nous permet-elle de ne pas faire ?

Quand on décide d’arrêter de fumer, on veut que l’arrêt prenne effet immédiatement, on veut un changement de comportement immédiat.

C’est là qu’intervient toute la puissance de la méditation.

Pour cela, nous allons accélérer le processus « normal » de la méditation pour ne pas rallumer de cigarette après la séance.

Lire la suite »