Comment bien méditer ? Apprenez à réunir les meilleures conditions

comment bien méditer

Comment bien méditer et tirer le meilleur de vos séances de méditation ?

Bien méditer, c’est réunir un ensemble de conditions extérieures et intérieures à votre personne, pour faire de chaque séance de pratique un moyen d’avancer dans la connaissance de soi. Ces conditions s’inscrivent dans la durée ou dans l’instant, sont matérielles ou totalement détachées du concret. Elles sont, dans tous les cas, nécessaires à une bonne méditation, aussi est-il important que vous les connaissiez pour les réunir et savoir rapidement ce qui a peut-être été à l’origine d’une séance peu profitable. Savoir comment bien méditer est plus simple que vous ne le pensez, comme vous allez le découvrir.

Comment bien méditer

Les conditions extérieures à votre être

Il faut avant tout un environnement sain, ni trop chaud, ni trop froid, aussi calme que possible, sans toutefois verser dans l’isolation totale. En effet, chercher à se protéger des sons extérieurs est parfois une plus grande source de gêne que de les laisser passer. Vous pourriez ressentir une impression d’étouffement, être gêné par l’acoustique de la pièce, peu naturelle et n’ayant rien de vivant. Assurez-vous également que vous ne serez pas dérangé au beau milieu de votre séance. Soyez ferme et clair à ce sujet. C’est un moment que vous vous accordez, rien ne doit venir le troubler, surtout pas des querelles enfantines, des événements d’intérêt secondaire, des questions qui peuvent être remises à plus tard, etc.

Si les conditions ne sont pas réunies, essayer, autant que possible, de les faire passer au second plan. Si vous avez la possibilité de couvrir des bruits ambiants avec de la musique propice à la méditation, n’hésitez pas. Tant que vous vous sentez à l’aise dans votre petit cocon sonore, vous serez en condition pour méditer. Si vous n’avez pas de maîtrise direct sur l’environnement, sur les conditions extérieures, tachez soit de les accepter, soit de les contrer.

Les conditions internes

Bien méditer, c’est aussi préparer votre personne à le faire. Assurez-vous donc de ne pas être dérangé par un besoin naturel en plein milieu de votre séance. Buvez juste ce qu’il faut auparavant, mangez légèrement, pour ne pas ressentir de faim. Habillez-vous d’une manière confortable. Pensez à l’aspect physique de votre personne, sachez être à son écoute.

Pensez aussi à votre état d’esprit. Si vous êtes en colère, si vous débordez d’énergie, prenez le temps de revenir au calme, de vous détendre et de retrouver l’apaisement relatif qui vous permettra de méditer. Si des soucis vous préoccupent, tentez de méditer malgré tout, mais n’insistez pas s’ils se présentent à votre esprit quoi que vous fassiez. Remettez cette séance à une prochaine fois. Aussi frustrante que soit cette solution, elle reste la meilleure pour conserver votre énergie et l’utiliser à résoudre ou atténuer vos problèmes plutôt qu’à vous énerver ou à vous exaspérer.

Les conditions liés à la temporalité

Certaines des conditions pour bien méditer sont liées à l’instant : la température ressentie du lieu, votre état d’esprit au moment de méditer, etc. D’autres dépendent d’un temps bien plus long : il s’agit principalement de celles qui sont liées à votre expérience, à votre évolution, à vos progrès dans l’exploration de votre propre être, de vos capacités, de votre manière d’envisager le monde, etc. Il est important d’en tenir compte également. En effet, en prenant conscience du chemin que vous avez parcouru, vous pourrez constater que vous avez évolué plus ou moins rapidement selon les périodes. Ainsi, lorsque vous méditerez, vous aurez confiance en vous et les séances moins positives ne vous inquiéteront pas plus qu’elles ne le devront. Il arrive parfois que l’on ne sache pas réellement où aller et là aussi, le chemin parcouru vous éclairera. Il vous rappellera des idées que vous aviez eu et que vous avez laissées inexplorées, des envies non réalisées… autant de possibilités que vous pouvez explorées, autant de pistes à suivre. Quand vous ne savez plus où aller, regardez d’où vous venez. Si vous ne prenez jamais conscience du chemin que vous avez parcouru, vous n’aurez aucun sentiment d’avancer, vous risquez de ne trouver aucun intérêt à la pratique alors que vous aviez tant évolué. Vous retrouverez aussi ces fausses pistes que vous aviez explorées. En les connaissant, vous les éviterez tout simplement lors de vos prochaines séances. En ignorant ce qu’elles sont, vous risquez de vous y aventurer pour rien à nouveau.

Comment bien méditer ? En vous donnant les moyens de le faire, c’est à dire en réunissant les conditions qui font que vous vous sentirez bien. C’est aussi en sachant regarder par-dessus votre épaule pour prendre conscience du chemin parcouru, parce que vous avez des raisons d’être fier de vous et de vos avancées, et qu’il serait dommage de ne pas en tenir compte, ne serait-ce que pour l’éclairage que ce chemin parcouru vous apportera sur les directions à prendre ou sur les pistes à tenter.

Quels conseils avez-vous à partager ?

Vous pourriez également apprécier :


Recherches qui ont permis de trouver cet article :
    comment bien méditer, bien méditer

Discussion

  1. thomas a écrit :

    Super article qui va certainement m’aider les jours où je n’arrive pas à trouver comment rentrer en phase de meditation, les jours ou je dois m’y reprendre à plusieurs fois !

Réagir

*