Quelle attitude adopter pour méditer ? – l’attitude correcte

attitude correcte

Quel attitude adopter lors de vos méditations afin de progresser régulièrement ? Découvrez « l’attitude correcte ».

En méditation, tout est question d’attitude. C’est elle qui vous permettra de toucher du doigt ce que vous recherchez ou qui vous empêchera d’atteindre votre but. Aussi étrange que cela paraisse au débutant, il vous faudra réussir à ne rien vouloir atteindre pour pouvoir méditer, parce que le détachement, la présence, l’ici et maintenant sont des éléments indispensables.

L’attitude correcte

Soyez présent, attentif vraiment.

Cessez avant tout de vous projeter, de vous imaginer en train de réussir à penser, de rechercher à atteindre un état que vous pensez être le bon. En faisant tout cela, vous risquez surtout de vous projeter dans un avenir fantasmé au lieu de vivre pleinement le moment et de vous ancrer dans le présent. Ne tentez pas d’écrire l’avenir, vous ne le pouvez pas et ce n’est pas ce que vous recherchez. Vous risquez surtout de passer à côté de ce que le présent vous offre, comme vous le faites déjà à tant de reprises.

Lorsque vous vous observez en train de penser, soyez sûr de le faire pleinement, d’entrer profondément dans un état d’attention totale. Ne restez pas à la surface des choses, ne vous contentez pas de survoler votre pensée, de flotter en vous laissant porter. Il est important que vous sachiez être attentif d’une manière très profonde. Cela s’apprend par un travail toujours répété et par une répétition constante.

Sachez lâcher prise

Aussi difficile que ce soit, c’est en renonçant à vouloir atteindre votre état de pleine concentration que vous pourrez l’atteindre. Plus vous chercherez consciemment à le trouver, plus vous travaillerez et vous dirigerez vers ce que vous pensez être l’état à atteindre, et plus vous vous détournerez de ce qu’il est vraiment. En cherchant à l’atteindre, vous le transformez en ce que vous voudriez qu’il soit, mais vous ne pouvez procéder ainsi. Lorsque vous marchez le long d’un sentier, vous ne pouvez pas décider de ce qu’il y a derrière le prochain tournant, et pourtant, les découvertes n’en sont pas moins intéressantes ou riches. En méditant, procédez de même, ne cherchez pas à transformer l’expérience en ce que vous attendez d’elle.

Lorsque vous méditez, sachez mettre de côté votre désir, ne tombez pas dans la confusion et l’illusion en ne voyant pas ce qui se produit au profit de ce que vous voulez voir, ne rejetez pas non plus ce qui se présente. Imaginez la méditation comme une balade. Quel intérêt auriez-vous à vous cacher les yeux pour ne pas voir ce qui se trouve au détour du chemin et préférer vivre dans l’illusion ?

Durant la méditation, sachez être ouvert à ce qui se présente, sachez l’accepter, sans l’influencer par ce que vous attendez. En cherchant à orienter l’avenir ou ce que vous avez sous les yeux, vous donneriez simplement lieu à une création de plus, à un travail de l’imagination qui n’a rien à voir avec la méditation.

Une attitude correcte lorsque vous méditez consiste à garder les yeux grands ouverts sur ce qui se produit plutôt que chercher une nouvelle fois refuge dans ce que vous voudriez voir. Soyez prêt à accepter ce qui sera, à le voir, à l’étudier, ne cherchez pas à motiver votre pratique en lui fixant tel ou tel but, en espérant atteindre un état particulier. Prenez la méditation comme elle vient, prenez ce qu’elle vous offre.

Adoptez-vous cette attitude lorsque vous méditez ?

Tiré en partie d’une traduction d’un texte de Shwe Oo Min.

Vous pourriez également apprécier :


Recherches qui ont permis de trouver cet article :
    quelle attitude correcte devrait etre adoptee par chacun

Discussion

  1. Salut Cédric,

    Cet article est une excellente idée et présente un point essentiel qu’il est difficile de réaliser. Ne pas cherchez à obtenir quelques choses pour éviter une certaines tension lié à cette attente, tension qui justement empêcherait de produire ce qu’on l’on recherche.
    C’est vraiment pas évident et c’est bien d’insister sur le fait de répéter au quotidien pour apprendre petit à petit de ses erreurs et évoluer.

  2. Salut Cédric,

    Tout d’abord, je te félicite pour ton blog !! il est très intéressant. Je suis d’accord sur la fait qu’il ne faut rien attendre de particulier quand on médite sinon on est sujet à l’attachement et c’est justement le contraire que l’on apprend quand on médite, c’est de cultiver le détachement. Maintenant, avec de la pratique comme le dit si bien Jonathan, il faut apprendre de nos erreurs. Cependant, n’est-il pas »utile » de repérer et de répéter certaines « pistes » qui nous ont été profitables afin de rentrer plus rapidement dans notre état méditatif ?

    • Salut Edouard,

      Je te remercie !

      Je pense que chacun a son chemin et ses méthodes. Si tu trouves que certaines pistes te sont profitables, alors pourquoi pas ! Avec le temps, peut-être que ces pistes évolueront ou disparaîtront…

Réagir

*